12/01/2008

Voleurs de chevaux

 


18837303_w434_h_q80

Réalisé par Micha Wald, avec Adrien Jolivet, Grégoire Colin, François-René Dupont

1856, quelque part à l'Est. Jakub est un jeune homme récemment chassé de sa troupe de Cosaques pour s'être fait dérober son cheval. Au cours de cette attaque, Jakub a aussi perdu son frère, tué par un des voleurs de chevaux.
Elias et Roman sont deux jeunes frères qui volent des chevaux, dont celui de Jakub... Ce dernier est déterminé, il veut retrouver sa monture et venger la mort de son frère...

Ce film, premier film de ce réalisateur, est une pure merveille. Bien dirigés, les acteurs sont justes et nous touchent. La réalisation est exemplaire.  Les décors naturels somptueux aident à faire de ce film un chef d'oeuvre. Le réalisateur met en scène des corps, des sentiments. Il filme avec violence l’homme bestial, abrupt en état de nature omniprésente dans le film. Et qu’importe les maladresses ou le peu de véracité historique, là n’est pas l’importance du propos. L’époque retenue et le lieu ajoutent un degré sur l’état primitif de leurs vies. Hypnotique est ce film, à l’image d’une sublime bande originale, à condition de se laisser porter, et de s’embarquer dans ce qui est l’une des premières œuvres les plus originales de ces dernières années. L’intérêt du film repose aussi sur le jeu des acteurs.


06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voleurs de chevaux, film |  Facebook |