10/07/2010

Tour de France 2010 : Tournus - Station des Rousses

 

10 juillet 2010

 

CARTE

 

Ancienne garnison romaine bâtie au bord de la Saône, Tournus devint un centre religieux important grâce à l'influence de l'abbaye Saint-Philibert, chef d'œuvre de l'art roman.

Noble mérovingien, Filibert mourut et fut enseveli en 685 dans son monastère d'Héri (aujourd’hui  Noirmoutier), une île sur l'Atlantique au sud de l'embouchure de la Loire. Dès 799, cette île est victime d'attaques viking, et après diverses tentatives de résistance armée, il fut nécessaire, en 836, de quitter les lieux. Les Vikings s'en prenant aux reliques chrétiennes, il fut nécessaire d'exhumer et d'emporter le corps de Filibert, contenu dans un important sarcophage. Le lieu de repli était le monastère de Déas (désormais Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en Loire-Atlantique).

Mais, en 858, les Normands revinrent attaquer Déas; les moines s'enfuirent, emmenant avec eux les précieuses reliques de saint Philibert jusqu'à Tournus, où ils arrivèrent en 875. Certains revinrent, plus tard, réoccuper Déas, au XIe siècle, et attendirent le retour des reliques, restées alors en Bourgogne, jusqu'en 1937.

En prévision des états généraux de 1789, Me Ducret - curé de St André de Tournus - est élu député du clergé.

Pendant la retraite après la guerre de Russie, les troupes napoléoniennes sont battues à Mâcon en janvier 1814 par les autrichiens malgré le soutien inattendu de trois cents tournusiens qui se battent avec courage. Napoléon est exilé à l'île d'Elbe mais il n'oubliera pas le sacrifice des tournusiens et décernera à son retour la Légion d'Honneur à la ville de Tournus, le 22 mai 1815.

 

 

Entrée de Tournus

 

Entrée de Tournus

 

 

Clochers de Tournus

 

Clochers de Tournus

 

 

Abbaye Saint-Philibert WestFront

 

Abbaye Saint-Philibert

 

abside

 

Abside

 

cloître de Tournus

 

Cloître de Tournus

 

Crypte

 

Crypte

 

la voute de la chapelle

 

Voûte de la chapelle

 

le clocher arrière

 

Clocher arrière

 

le jardin du cloître

 

Jardin du cloître

 

Tournus , une allée vue d'en haut

 

Une allée vue d'en haut

 

 

 

 

Les Rousses est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Les Rousses est également le nom de la station touristique composée des 4 villages suivants :

·         Les Rousses (commune la plus importante de la station)

·         Bois-d'Amont

·         Lamoura

·         Prémanon

La station aux 4 villages compte 220 kilomètres de pistes de ski de fond, et un domaine de ski de piste important (les Tuffes, la Dôle, le Noirmont, le Tabagnoz). Une partie du domaine de ski de la station des Rousses se situe en Suisse (La Dôle) et une partie dans le département de l'Ain (Le Tabagnoz). En hiver, la Transjurassienne traverse entre autres la station des Rousses.

Le nom du village des Rousses provient probablement d'une forme dialectale « Les Rôtz » signifiant «Les Roches» en franco-provençal. Une autre étymologie : le mot «rousses» est fréquent dans la région en microtoponymie (noms de champs, de lieux-dits) pour désigner des zones défrichées ou des cabanes de branchages. (Du latin «ruptias», branches «cassées») Il s'agit de toute manière d'un nom lié au défrichement médiéval. Une autre explication, fort contestée, a été proposée, selon laquelle le nom des Rousses viendrait de la couleur du gibier qu'on y chassait, composé essentiellement d'animaux au pelage roux ou d'une teinte s'en approchant.

 

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

LesRousses

 

LesRousses2

 

Les_Rousses_01

 

Les_Rousses_02

 

Les_Rousses_11

 

Les_Rousses_12

 

Les_Rousses_17

 

 

 

09/07/2010

Tour de France 2010 : Montargis- Gueugnon

 

9 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Gueugnon se situe à l’ouest du département de la Saône-et-Loire en Bourgogne du Sud. Traversée par l’Arroux, elle se trouve au carrefour géographique du Morvan, du Charolais et du Bourbonnais. Elle est au centre d’une région essentiellement vouée à l’élevage charolais mais on la perçoit plus souvent comme une ville industrielle. Les célèbres Forges ont passé aujourd’hui le relais à l’entreprise Ugine, appartenant au groupe Arcelor-Mittal. Mais Gueugnon a aussi des atouts touristiques et culturels : un tourisme vert avec de nombreux chemins de randonnée ; un patrimoine hérité de son passé gallo-romain - c’est un ancien village de potiers -, tandis que de nombreux spectacles rythment la vie de la cité.

Entre ville et campagne, Gueugnon est un endroit où il fait bon vivre. N’hésitez pas à la découvrir.

 

 

Eglise de Gueugnon

 

Eglise de Gueugnon

 

comm_logo_ville_fleurie

 

comm_fleur_velo_1

 

 

comm_fleur_velo_3

 

 

comm_illuminations_mairie

Illuminations à la mairie


 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour de france 2010, gueugnon |  Facebook |

08/07/2010

Tour de France 2010 : Epernay-Montargis

 

8 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Au cœur de 30 000 hectares de vigne, Epernay, capitale du Champagne, attire chaque année près de 450 000 visiteurs. Entre vignoble et forêts, bordée par la Marne, elle bénéficie d’une qualité de vie privilégiée et d’un environnement naturel remarquable. Ces Paysages de Champagne sont d’ailleurs candidats au patrimoine mondial de l’Unesco. L’avenue de Champagne, l’un des sites retenus pour cette candidature, est le siège des Maisons de Champagne parmi les plus renommées. Les 110 kilomètres de caves et les 200 millions de bouteilles de champagne stockées sous terre en font l’une des voies les plus prestigieuses du monde. Récemment réhabilitée et redessinée en une avenue-parc qui en fait un joli lieu de promenade, elle est aussi le lieu de nombreuses animations, dont les "Habits de Lumière" en décembre, mais aussi l’écrin paysager qui met en valeur l’architecture de ses bâtiments. Le patrimoine de la ville est caractérisé par ces beaux hôtels particuliers du XIXe siècle mais aussi par des monuments historiques, comme la tour de Castellane ou le Théâtre Gabrielle-Dorziat.

 

 

2330363326_7c7b724a24_b

 

 

Epernay Cathedral

 

Cathédrale d'Epernay

 

Epernay Cathedral Crossing

 

Epernay - Saint-Martin Gate (Portail Saint-Martin)

 

Portail Saint-Martin

 

Epernay, avenue de Champagne

 

Avenue de Champagne

 

Hôtel de Ville, Épernay

 

Hôtel de Ville

 

Moet & Chandon entrance in Epernay

 

Entrée de Moet & Chandon

 

Champagne Mercier Visitor Centre Epernay

 

Centre de visite du Champagne Mercier

 

 

 

 

 

 

Son charme premier, Montargis le doit à ses canaux et ses 131 ponts et passerelles qui lui ont valu d’être surnommée « la Venise du Gâtinais ». Le Loing, les canaux, son lac, sont source de fraîcheur et de charme. On peut encore visiter aujourd’hui les vestiges du château royal de Renée de France, qui en avait fait au XVIe siècle un refuge pour les protestants, ainsi que les remparts qui sont en cours de rénovation.

 

 

 canal de Briare

 

Canal de Briare

 

balcons à colombages de vieilles maisons le long d'un canal

 

Balcons à colombages de vieilles maisons le long d'un canal

 

81459151_Xl5ZaUK8

 

 

Château de Montargis

 

Château de Montargis

 

 

tour carrée dite poterne édifiée par Philippe Auguste, une tour d'angle qui dominent la ville et des vestiges

 

Tour carrée dite poterne édifiée par Philippe Auguste

 

 

Église paroissiale Sainte-Madeleine

 

Église paroissiale Sainte-Madeleine

 

Ancien hôpital de Montargis

 

Ancien hôpital de Montargis

 

Les Praslines Mazet, amandes grillées et caramélisées selon une recette attribuée à un officier de bouche du duc de Praslin, sous Louis XIII

 

Les Praslines Mazet

(amandes grillées et caramélisées selon une recette attribuée à un officier de bouche du duc de Praslin, sous Louis XIII)

 

4012410738_870fc3232d_b




 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : epernay, tour de france 2010, montargis |  Facebook |

07/07/2010

Tour de France 2010 : Cambrai-Reims

 

7 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Cambrai, ville des géants Martin et Martine, connue surtout pour ses «bêtises», est chef-lieu d'arrondissement et de deux cantons. Ses habitants sont les Cambrésiens.

 

Érigée en capitale des Nerviens à la fin de l'Empire romain, Cambrai est depuis longtemps le siège d'un évêché (Fénelon, surnommé «le cygne de Cambrai», en fut archevêque), et, jusqu'à son rattachement à la France en 1678, fut le centre d'une petite principauté ecclésiastique officiellement indépendante, à l'intérieur du Saint-Empire romain germanique. Les terres fertiles qui l'entourent et l'industrie textile, notamment les toiles de batiste, font sa prospérité au Moyen Âge, mais à l'époque moderne elle perd de son importance, s'industrialise beaucoup moins que ses voisines du Nord-Pas-de-Calais et ne réussit pas à attirer les grandes lignes de chemin de fer qui relient Paris au Nord et à la Belgique. Occupée par l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, Cambrai voit se dérouler à ses portes en 1917 la bataille qui porte son nom, où les chars sont pour la première fois utilisés massivement. Le développement économique et démographique qui suit la Seconde Guerre mondiale est brutalement inversé par le premier choc pétrolier de 1973.

 

Cambrai est aujourd'hui une ville moyenne aux fonctions locales, qui a su garder un cadre de vie agréable et cherche un nouveau souffle économique grâce à sa position sur les grands axes autoroutiers et fluviaux.

 

 

Champs et écluses aux alentours de la ville de Cambrai 2

 

Champs et écluses aux alentours de la ville de Cambrai 

 

IMG_6894

 

 

Porte des Arquets et Tour du Caudron

 

Porte des Arquets et Tour du Caudron

 

Hôtel de ville - Carillon

 

Hôtel de ville

 

Carillon-Cambrai avec Martin et Martine

 

Carillon de l'Hôtel de Ville avec Martin et Martine

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Beffoi_de_Cambrai

 

Beffroi de Cambrai

 

Bêtises

 

Bêtises

 

 

 

 

 

Reims est connue pour être la ville du vin de Champagne et pour avoir été celle du sacre des rois de France.

Bordée par les prestigieux coteaux de la Montagne de Reims, elle est le siège de beaucoup de grandes maisons de champagne.

Théâtre, en souvenir du baptême de Clovis par l’évêque Rémi en 489, du sacre des rois de France (excepté à trois reprises) de 1027 à 1825, Reims est fière de sa cathédrale datant du XIIe siècle et emblématique de la période gothique à son apogée. Depuis 1991, la cathédrale Notre-Dame est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ainsi que le Palais du Tau, ancien palais de l’archevêque de la ville, la Basilique Saint-Rémi et, adjacente, l’ancienne abbaye royale du même nom où était conservée la Sainte Ampoule du sacre des rois.

 

 

Basilique Sainte Clothilde

 

Basilique Sainte Clothilde

 

Basilique Saint-Rémi 2

 

Basilique Saint-Rémi

 

Cathédrale Notre-Dame 2

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Hôtel de Ville

 

Hôtel de Ville

 

Palais du Tau

 

Palais du Tau

 

Place Drouet

 

Place Drouet

 

Place Royale

Place Royale

 

 

 

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, cambrai, tour de france 2010 |  Facebook |

06/07/2010

Tour de France 2010 : Wanze - Porte du Hainaut

 

6 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Située dans la vallée de la Meuse, entre Liège et Namur, la commune de Wanze regroupe six villages et un hameau. Les zones réservées aux commerces, à l’habitat et à l’activité économique y sont en plein développement. La localité présente un visage moderne et des zones à caractère industriel, où sont exploitées des carrières fournissant de la pierre à chaux et une sucrerie renommée. Depuis 2009, une toute nouvelle usine, BioWanze, y produit du bioéthanol. Elle est installée à proximité du Pont Père Pire, un pont haubanné qui enjambe la Meuse.

Soucieuse de concilier développement économique et qualité de vie, Wanze entend rester une commune où il fait bon vivre. Intégrée au Parc naturel des vallées de la Burdinale et de la Mehaigne, elle a su profiter de l’attrait de ses zones rurales pour développer un tourisme vert. Des circuits de promenades permettent aux visiteurs de découvrir les richesses de la région, parmi lesquelles figurent les ruines du château féodal de Moha et le Musée du cycle. On peut y admirer une remarquable collection de 180 vélos fabriqués de 1830 à nos jours.

Wanze accueille tous les ans une bourse d’échange internationale sur le cyclisme où se retrouvent collectionneurs et passionnés.

 

 

Pont de Wanze

 

Pont de Wanze

 

Chateau à l'horloge ( Wanze ) 2

 

Château de Wanze à l'horloge

 

Chateau à l'horloge ( Wanze )

 

 

 

 

 

Le Tour adresse un clin d’œil avec une arrivée à Arenberg, où se trouve le plus célèbre secteur pavé du monde. La «Drève des Boules d’Hérin» est désormais connue de tous sous son surnom de «trouée», où la reine des classiques a si souvent choisi ses vainqueurs et ses perdants. L’endroit avait été signalé aux organisateurs par le champion du monde Jean Stablinski, qui fut mineur de fond à Wallers.

La Porte du Hainaut est une Communauté d’Agglomération de 150 000 habitants au coeur du Nord-Pas de Calais. Un territoire fort d’une activité économique renouvelée et d’une grande attractivité touristique. Ses 39 communes offrent une mosaïque d’attraits : une architecture héritée de l’ère industrielle ; des eaux aux vertus bienfaisantes, valorisées par des thermes, une gastronomie qui reflète le goût du terroir, une activité festive haute en couleurs autour des Géants,… La Porte du Hainaut propose également de riches possibilités d’activité : circuits de randonnée à pied, en VTT ou à cheval, en forêt domaniale et le long de l’Escaut, de la Scarpe...Le site minier d’Arenberg figure dans le dossier de candidature au Patrimoine mondial de l’Unesco déposé par la France. Inscrit au Pôle d’Excellence Image régional, il est l’objet d’un projet structurant comme lieu de tournages. Sa vocation : développer une plate-forme technologique favorisant la recherche, le transfert, le perfectionnement professionnel dans l’audiovisuel et les services numériques.

 

 

Arenberg

 

La trouée d'Arenberg

 

 

 

 

 

05/07/2010

Tour de France 2010 : Bruxelles-Spa

 

5 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Connue pour ses eaux thermales, probablement depuis l’époque romaine, Spa commença à prendre son essor au XVIe siècle lorsque la réputation des eaux entraîna un réel commerce. Le terme Spa est devenu un terme générique pour le thermalisme en anglais et dans quelques autres langues.

 

Spa étant devenu un rendez-vous couru de la noblesse européenne, l’empereur Joseph II (après sa visite en 1781) la surnomma le « Café de l'Europe ». Et c’est d’ailleurs à Spa qu’est né le premier casino moderne, la Redoute, à l’initiative des co-bourgmestres Gérard de Leau et Lambert Xhrouet. Parmi les personnalités ayant séjourné à Spa, retenons Victor Hugo, le tsar Pierre le Grand, toute la famille royale de Belgique, Casanova, Alexandre Dumas père, Meyerbeer. La vie mondaine au XVIIIe siècle à Spa est largement présentée dans le film Barry Lyndon de Stanley Kubrick.

 

En mars 1918, l’armée allemande y installa son quartier général des opérations. C’est de là que les stratèges allemands déclenchèrent la dernière offensive allemande d’envergure de la Première Guerre mondiale : l’Offensive Michael. La Conférence de Spa se tiendra du 5 au 16 juillet 1920 et fixera la frontière russo-polonaise le long de la ligne Curzon.

 

Après une période d’assoupissement à la fin des années 1950, le thermalisme redémarre de plus belle avec les superbes installations d’Annette et Lubin, au sommet de la colline dominant la ville. Un funiculaire permet d’y accéder.

 

Les environs de Spa sont propices à la promenade dans la haute Ardenne, surnommée l’Ardenne bleue, qui abrite de nombreuses étendues d’eau comme le lac de Warfaaz et le lac de la Gileppe. La région est aussi connue pour le célèbre circuit automobile de Formule 1 de Spa-Francorchamps.

 

Les Francofolies de Spa, créées en 1994 à l’initiative prémonitoire du chanteur compositeur Verviétois, feu Pierre Rapsat, sont devenues au fil des années une véritable entreprise. Les Francofolies de Spa, ce sont deux cents concerts sur cinq jours.

 

 

Bains

 

 

Bains

 

21705594_20030907113931

 

 

eau


 

 

Casino

 

 

Casino

 

casino 2

 

 

Fontaine du jardin du casino

 

Fontaine du jardin du casino

 


 

 

Colline Annette et Lubin

 

 

Colline Annette et Lubin

 

Funiculaire

 

 

Funiculaire

 

Église Notre-Dame et Saint-Remacle 2

 

 

Eglise Notre-Dame et Saint-Remacle

 

Église Notre-Dame et Saint-Remacle

 

 

Francorchamps

 

 

Francorchamps

 

francofolies

 

Francofolies

 

 

 

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, tour de france 2010 |  Facebook |

04/07/2010

Tour de France 2010 : Rotterdam-Bruxelles

 

4 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Bruxelles, ville des "zinnekes" est la ville étrangère qui a le plus souvent accueilli le Tour, venu en voisin à onze reprises par le passé. La Grande Boucle, qui avait eu le plaisir de partir de Bruxelles en 1958, année de l’Exposition universelle, n’y était cependant plus revenue depuis 18 ans. Voilà donc un retour bienvenu.

 

Voyons un peu le Bruxelles insolite pour changer du tourisme habituel :

·         Savez-vous que nous avons des faucons à Bruxelles : Depuis quelques années, c’est devenu une habitude : le même couple de faucons pèlerins a choisi l’une des tours de la cathédrale Saint-Michel et Gudule pour y élever ses jeunes.

 

·         Dîner dans une cabane en bois perchée sur un arbre à 5 mètres de hauteur, ça vous dirait ? Exceptionnel pour un tête-à-tête amoureux ou pour tout événement particulier pour deux ou quatre personnes. Car «La Cabane du Fou», à Uccle, c’est quarante mètres carrés de bonheur et d’intimité

 

·         Voyager au cœur de la plus grande galerie d'art souterraine, c’est possible grâce au métro (www.stib.be).

 

·         Depuis deux ans, les rues et les places de Bruxelles sont rebaptisées au nom de héros de bande dessinée durant chaque Quinzaine BD. Ces plaques sont vendues aux enchères, et les fonds récoltés seront remis à l’association Le Huitième Jour qui œuvre pour les jeunes adultes trisomiques et handicapés mentaux.

 

·         Recyclart, on aime ou on aime pas mais ça ne se rate pas. Une gare encore en fonction transformée en lieu culturel c’est pas courant. Punk et skaters, artistes fous et autres addicts de sons éléctro s’y sentent en tout cas comme à la maison.

 

·         Voir des T-Rex au cœur de Bruxelles : Avec plus de trente squelettes complets (originaux et moulages) et de nombreux fragments de dinosaures (dont quelques crânes authentiques), la nouvelle galerie des dinosaures du Muséum des Sciences naturelles est bien la plus grande exposition de dinosaures d’Europe. Parmi les vedettes, vous pouvez observer Iguanodons, Diplodocus, Tyrannosaurus rex, Stegosaurus, Triceratops, Maiasaura, Cryolophosaurus…

 

·         Un vignoble à Bruxelles : Depuis une dizaine d'années, un lieu secret détient une denrée rare pour telle région. C'est la commune d'Uccle qui abrite cet îlot protégé de 4 ares dont les précieux fruits font une cuvée des plus originales. Située sur une pente idéalement orientée, le choix de l'emplacement tend à prouver qu'il y eut au moyen-âge de telles cultures sur ce sol.

 

·         Avoir un « Caprice des Dieux » qui ne soit pas un fromage, c’est aussi typique de Bruxelles. Il s’agit du Parlement européen en raison de sa forme ovale qui rappelle les boîtes du fromage du même nom.

 

Magritte et Manneken-Pis (le petit Julien), antiquités et marché aux puces quotidien, bandes dessinées grandeur nature sur les façades, chocolat à chaque détour de rue, caricoles et impasses pittoresques, etc, cette ville cosmopolite et gourmande vit “à sa mode” et s’exprime dans un style bien à elle : tantôt frondeur et espiègle, tantôt réfléchi et posé, mais dans tous les cas toujours très sympathique.

 

 

78925636_8fyysHEB

 

Ric Hochet

 

 

plaque_bd

 

Tiré de la bande dessinée "Tintin"

 

22337535_Moulin2

 

 

Nous aussi, nous avons notre moulin "Hof ter Musschen"

 

 

99727140_tXBd7nA6_080296

 

 

Chez Toone (représentations de marionnettes en bruxellois)

 

105400614_1kXzQYjP_080621

 

Ruelle typique du centre ville

 

 

Chocolate fountain

 

Chocolat en fontaine ou ....

 

 

105400601_vrBYoyyw_080612

 

... sous forme de pralines!

 

 

de la mancha

 

Je crois qu'ils se sont trompés de pays!

 

 

Marché aux puces sur la place des halles

 

 

Marché aux puces sur la Place du Jeu de balle (tous les jours)

 

 

Mme Chapeau

 

 

Madame Chapeau

 

 

Recyclart

 

Recyclart

 

 

Manneken Pis

 

Le petit Julien

  

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruxelles, tour de france 2010 |  Facebook |

03/07/2010

Tour de France 2010 : Prologue à Rotterdam

 

logo

 

 

lacarte

 

 

 

 

On commence à avoir l’habitude de voir le « Tour de France » démarrer dans un pays limitrophe à la France. L’édition 2010 ne déroge pas à la tradition et prend son envol dans le pays où la petite reine a envahi les routes depuis longtemps. Je n’ai pas envie de faire le travail des journalistes sportifs, loin de moi cette idée. Je suivrai simplement le Tour en vous faisant découvrir les grandes villes traversées par les cylistes (non dopés, espérons-le). Enfourchez vos vélos et partez à la découverte de nouveaux paysages !

 

Le prologue nous fera connaître la ville de Rotterdam.

 

Rotterdam est le plus grand port d’Europe et l’un des plus importants du monde. Située dans la province de Hollande-Méridionale, en bordure de la nouvelle Meuse, l’une des rivières formant le delta du Rhin et de la Meuse, la ville compte près de 600 000 habitants pour une agglomération d’ 1,2 million de personnes. Le nom de Rotterdam remonte au XIIIe siècle et rappelle ses origines, la digue sur la rivière de la Rotte. La construction du Nieuwe Waterweg, en 1875, marque le début de l’essor de la ville. Le trafic de marchandises porte sur un volume de 420 millions de tonnes et le port génère plus de 80 000 emplois directs pour les habitants de Rotterdam et 200 000 personnes à l’extérieur de la ville. Avec une population qui rassemble 174 nationalités différentes, Rotterdam a une coloration fortement multiculturelle. Réputés pour avoir le cœur à l’ouvrage, les habitants de Rotterdam l’ont aussi sur la main.

 

 

CARTE

 

 

83954366_NJ1IKKDQ

 

Statue d'Erasme

 

 

Cube houses

 

 

Maisons Cubes

 

 

de Maagd van Holland

 

 

La Vierge de Hollande

 

 

Erasmus bridge

 

 

Le Pont Erasmus

 

 

Memorial of the destroyed city

 

 

Mémorial de la ville détruite

 

 

Sculpture by Ossip Zadkine - Memorial of the destroyed city center

 

 

Sculpture de Ossip Zadkine - Mémorial du centre de la ville détruite

 

 

Stade Feyenoord

 

 

Stade Feyenoord

 

 

Town hall

 

 

Hôtel de ville

 

 

Cranes

 

 

Port de Rotterdam

 

 

115183383_Z6xGDhcl__DSC65581