13/04/2008

Mai 68 : affiches et slogans

 

 

  • Il est interdit d'interdire.
  • L'imagination prend le pouvoir !
  • À bas la société spectaculaire marchande.
  • Ne travaillez jamais.
  • Je prends mes désirs pour des réalités car je crois en la réalité de mes désirs.
  • Fin de l'université.
  • Vivre sans temps mort et jouir sans entrave.
  • L'ennui est contre-révolutionnaire.
  • Pas de replâtrage, la structure est pourrie.
  • Nous ne voulons pas d'un monde où la certitude de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui.
  • Ceux qui font les révolutions à moitié ne font que se creuser un tombeau.
  • On ne revendiquera rien, on ne demandera rien. On prendra, on occupera.
  • Plébiscite : qu'on dise oui qu'on dise non, il fait de nous des cons.
  • Depuis 1936, j'ai lutté pour les augmentations de salaire. Mon père avant moi a lutté pour les augmentations de salaire. Maintenant j'ai une télé, un frigo, un VW. Et cependant, j'ai vécu toujours la vie d'un con. Ne négociez pas avec les patrons. Abolissez-les.
  • Le patron a besoin de toi, tu n'as pas besoin de lui.
  • Travailleur : tu as 25 ans mais ton syndicat est de l'autre siècle.
  • Veuillez laisser le Parti communiste aussi net en sortant que vous voudriez le trouver en y entrant.
  • Soyez réalistes, demandez l'impossible.
  • On achète ton bonheur. Vole-le.
  • Sous les pavés, la plage
  • Autrefois, nous n'avions que le pavot. Aujourd'hui, le pavé.
  • L'âge d'or était l'âge où l'or ne régnait pas. Le veau d'or est toujours de boue.
  • La barricade ferme la rue mais ouvre la voie.
  • Il n'y aura plus désormais que deux catégories d'hommes : les veaux et les révolutionnaires. En cas de mariage, ça fera des réveaulutionnaires.
  • Le réveil sonne : PREMIÈRE humiliation de la journée !
  • Imagine : c'est la guerre et personne n'y va !
  • Laissez la peur du rouge aux bêtes à cornes.
  • Cours camarade, le vieux monde est derrière toi.
  • Les murs ont la parole.
  • Élections, piège à cons.
  • (sur une bouteille de poison) Presse : ne pas avaler.
  • ORTF : La police vous parle tous les soirs à 20 heures.
  • Prenez vos désirs pour la réalité.
  • Nous sommes tous des Juifs allemands.
  • Les murs ont des oreilles, vos oreilles ont des murs.

En réponse à la violente répression, des affiches sérigraphiées disent :

  • Les CRS aussi sont des hommes : la preuve, ils violent les filles dans les commissariats.
  • CRS=SS
  • Il n'y a peut-être aucun rapport... Mais peut-être aucun.

 

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mai 68, affiches, slogans |  Facebook |