16/06/2010

"Le fils du rebelle" d'Alexandra Lapierre

 

9782266197274R2

 

 

À la cour du tsar Nicolas, l'histoire vraie d'un prince du Caucase déchiré entre l'honneur et l'amour

Dilemme cornélien, entre les plaines du Caucase et les lustres du Palais d'hiver…

En 1839, au coeur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans résistent à l'invasion des armées du tsar Nicolas Ier. Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de leur imam, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix. Mais les Russes, au mépris de la parole donnée, enlèvent le petit garçon âgé de huit ans, et l'envoient à Saint-Pétersbourg. L'enfant y connaît une vie d'angoisses, de déchirures et de découvertes. Le Tsar, touché par sa dignité, le fait instruire avec ses propres fils. Il devient un lettré, peintre, musicien, excellent officier.


Cependant, il ne renie pas ses origines et reste fidèle à l'Islam. Jusqu'au jour où il tombe amoureux... Écartelé entre deux cultures et deux fidélités, le prince Djemmal-Eddin se trouve alors confronté à un impossible choix, dans un conflit intérieur où l'amour et l'honneur se combattent.

 

Le roman historique évoque l’existence d’un homme dont les choix impliquent de lourdes conséquences politiques, un homme qui sacrifie sa vie, son amour, pour sauver d’autres vies. Un homme d’honneur, déchiré entre le respect dû à son père, l’imam, et l’amour du tsar bienveillant car, fort de l’enseignement russe, il est devenu profondément pacifiste alors que pour Shamil, toute négociation signifie la reddition, la défaite.

Brinquebalé par les vicissitudes de l’histoire, Djemmal-Eddin représente également une époque violente où la trahison de la parole donnée a de terribles conséquences, où la religion qui régit la vie conduit parfois à la violence.

A travers ce récit passionnant, Alexandra Lapierre conte les prémices de la Guerre Sainte.