29/01/2010

La vie de Salinger n’est plus un jeu !

 

Salinger

 

 

Jerome David Salinger est mort, jeudi, à l'âge de 91 ans. L'ermite de génie était devenu célèbre en 1951 dès la parution de « l'Attrape-cœurs », l'un des 25 best-sellers de la littérature américaine.

Auteur fétiche de la génération de l'après-guerre, Salinger s'était senti traqué par la célébrité après le succès de ses cinq recueils de nouvelles (l'Attrape-coeurs, Fanny et Zoey, Dressez haut la poutre maîtresse charpentiers, Seymour: une introduction, à Esmé).

Dès les années 60, il s'était réfugié dans un chalet de bois, perché sur une colline du New Hampshire. Après la publication de sa dernière nouvelle dans le « New Yorker », en 1965, le romancier s'entoure d'un silence presque mystique qui durera jusqu'à sa mort.

Né le 1er janvier 1919, dans une famille aisée, Salinger commence à écrire à 15 ans au moment de son entrée au collège militaire de Pennsylvanie. La découverte d'Hemingway et de Fitzgerald fortifie sa vocation et son père, Solomon, qui l'avait envoyé en Europe pour faire un stage de perfectionnement dans l'industrie alimentaire, doit se rendre à l'évidence : son fils ne lui succédera pas.

Rentré aux Etats-Unis, Salinger étudie à Ursinus College (Pennsylvanie), où il cultive déjà sa différence. Appelé sous les drapeaux en 1942, il participe au débarquement de Normandie et à la libération de Paris où il rencontre sa première femme, Sylvia. Sa seconde union avec Claire Douglas, dont il a deux enfants, se termine aussi par un divorce au bout de dix ans.

Placé sous les feux croisés des critiques après la parution de « Franny et Zooey » en 1961, Salinger s'enferme dans un tête-à-tête avec sa seule compagne : l'écriture. Ses manuscrits dorment dans un vieux tiroir attendant la levée de la loi du silence que leur impose leur créateur.

D'une naïveté teintée de noblesse, cet écrivain désabusé évoquait dans ses oeuvres l'innocence désenchantée de l'adolescence, illustrée par le héros de l'Attrape-coeurs, Holden Caulfield, cet élève renvoyé de son école et qui décide de passer trois jours à New York, découvrant le monde artificiel et indifférent des adultes.

SalingerAttrapeCoeurs

L'Attrape-cœurs

Résumé du livre

Nous sommes en 1949 dans une pension de la côte Est américaine. Holden Caulfield pourrait être un adolescent américain tout ce qu'il y a de plus ordinaire : une famille qui lui tape sur le système, une scolarité chaotique... des problèmes d'adolescence ordinaires. Expulsé, Holden s'enfuit trois jours avant le début des vacances de Noël. Il prend le train pour New York et, ayant trop peur de la réaction de ses parents, s'installe dans un hôtel. 'L' Attrape-coeurs' relate les trois jours durant lesquels ce jeune garçon est livré à lui-même. A chaque pas, à chaque rencontre, ne trouvant toujours pas les réponses à ses questions, ne comprenant pas le monde qui l'entoure, complètement paumé, il se rapproche un peu plus d'une crise qui nous guette finalement tous.

 

Les extraits

«Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles.»

«C'est marrant, suffit de s'arranger pour que quelqu'un pige rien à ce qu'on lui dit et on obtient pratiquement tout ce qu'on veut.»

«Les gens pensent toujours que ce qui est vrai est vrai cent pour cent.»

«Les gens qui pleurent à s'en fondre les yeux en regardant un film à la guimauve, neuf fois sur dix ils ont pas de coeur.»

19:17 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salinger, l attrape-coeurs |  Facebook |