24/06/2007

Jean Michel Jarre

album_thumb

 

Jean Michel Jarre a tout au long de sa carrière développé une recherche musicale intense. Déjà dans les années 1970, il se démarque en réussissant quelques compositions là où les autres balbutient encore. En 1976, l'album Oxygene est une révolution. Jean Michel Jarre crée une œuvre électronique accessible au grand public, tranchant radicalement avec les musiques industrielles de l'époque comme celle de Kraftwerk. Au delà d'un succès planétaire, il montre que la musique électronique peut être mélodieuse et agréable, ouvrant la voie à d'autres artistes. Pour ses compositions, en plus des synthétiseurs, il utilise des instruments originaux et peu utilisés comme la harpe laser (utilisée principalement pour son côté spectaculaire en concert), le Theremin, les steel drums, l'orgue de Barbarie, ou encore certains appareils fabriqués spécialement pour lui. En 2004, avec Aero, Jean Michel Jarre sort le premier album composé et réalisé en son 5.1, développant ainsi une musique qui immerge totalement l'auditeur.

Jean Michel Jarre a également inventé le concept de méga-concert, appelé aussi Ville en concert : un spectacle mêlant sa musique électronique avec des jeux de lumières et des effets pyrotechniques. Le site du concert tient également une grande place dans le spectacle. Jean Michel Jarre met en valeur les monuments par des jeux de lumière, projette des images gigantesques sur les façades des immeubles, utilise les toits des bâtiments comme base de lancement de feux d'artifices, etc. De plus, la gratuité de certains de ses concerts lui permet d'attirer des foules de plusieurs millions de personnes.

Sa volonté de fédérer les cultures au travers de la musique le pousse généralement à faire venir sur scène des artistes locaux, et à utiliser la plupart du temps l'orchestre symphonique local ou national pour jouer ses morceaux.

Inaugurant son concept de Ville en concert en 1979 place de la Concorde à Paris, qui attire plus d'un million de personnes, il illumine ensuite les plus grandes villes du monde : Houston, Moscou, Le Caire, Athènes, etc.

Ses albums sont : La Cage, Erosmachine, Deserted Palace, Les Granges Brûlées, Oxygène, Equinoxe, Les Chants Magnétiques, Musique pour Supermarché, Zoolook, Rendez-vous, Révolutions, En attendant Cousteau, Chronologie, Oxygène 7-13, Odyssey Through O2,  Metamorphoses, Sessions 2000, Geometry of Love, AERO, Téo & Téa (album sorti le 26 mars 2007).

 

aid-61679_1

 

 

16:52 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jean michel jarre, teo tea |  Facebook |