29/06/2007

La momie d'Hatschepsout retrouvée

11g129

 

Grâce à des tests ADN et à l'analyse d'une dent, les autorités égyptiennes ont annoncé avoir établi qu'une momie découverte il y a plus d'un siècle était celle de la reine Hatchepsout, l'une des rares femmes pharaons et l'un des souverains de l'Égypte antique les plus mystérieux.

 

01049255

 

La momie avait été mise au jour sur le site de la Vallée des rois en 1903 mais n'avait pas été identifiée avant d'être amenée il y a deux mois au Musée égyptien du Caire pour analyse. Cette découverte archéologique est considérée en Égypte comme la plus importante depuis celle de la tombe du pharaon Toutankhamon en 1922.

 

01049149

 

Des tests ADN et l'analyse d'une molaire trouvée dans une boîte contenant des organes embaumés de la reine se sont avérés déterminants pour procéder à l'identification. La forme de la dent correspondait parfaitement à un trou dans la mâchoire de la momie.

 

180

 

Hatchepsout, qui se désignait sous le nom de pharaonne, s'habillait comme un homme et portait une barbe postiche, a régné au 15e siècle av. J-C., exerçant plus de pouvoir que deux autres femmes célèbres de l'Égypte antique: Cléopâtre et Néfertiti. Lorsque son règne a pris fin, toutes les traces de la souveraine de la 18e dynastie ont mystérieusement disparu, y compris sa momie.

Hatchepsout aurait volé le trône à son jeune beau-fils, Thoutmosis III. Son règne de 21 ans fut le plus long parmi les reines de l'ancienne Égypte, s'achevant en -1483 avant J-C.

 

p-20040209-000NHQ

 

Le site antique de Thèbes, sur la rive gauche du Nil dans l'actuelle ville de Louxor, abrite un temple funéraire construit en hommage à Hatchepsout, au milieu de la Vallée des rois et de la Vallée des reines. Après la mort de la souveraine, son nom a été effacé des écrits officiels suite à une probable vengeance de son beau-fils. Elle fut l'un des pharaons bâtisseurs les plus prolifiques.

14:53 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hatschepsout, egypte ancienne |  Facebook |