28/03/2011

"Prête-moi ta vie pour t’écrire là-haut" de Françoise Dorin

 

51Xszv4eKzL__SS500_.jpg

 

 

" Si je n'avais pas été la fille de mon père, j'aurais sûrement écrit un roman sur sa vie... Sur son enfance plus que modeste de petit villageois charentais, se voyant déjà en haut de l'affiche comme violoniste virtuose. Sur son obligation de concilier musique et notariat. Sur son engagement dans l'armée pour pouvoir monter à Paris... avec vue sur le Conservatoire. Sur son rêve brisé par la guerre de 1914 et son violon remplacé par un brancard ! Sur ses années de galère, après l'armistice et avant, pour lui, une réussite inattendue à la fois comme chansonnier-revuiste et comme mari d'une ravissante normande. Oui, vraiment, la vie de mon père avait tout pour devenir un roman. Alors, finalement, je l'ai racontée sous son regard, dans une tendre et joyeuse complicité. "