09/04/2009

Décès du chanteur et peintre belge Jacques Hustin

 

 

 

Jacques Hustin est un chanteur belge né à Liège le 15 mars 1940 et mort le 6 avril 2009. Très tôt intéressé par l’expression musicale et picturale, après des études de dessin et de peinture, il est tour à tour illustrateur, décorateur de grand magasin, décorateur de théâtre et compositeur de musiques de scène.

Ses premières apparitions en public datent de ses quinze ans. À vingt ans, la voie de Jacques Hustin paraissait tracée, non pas vers la chanson mais plutôt dans le domaine de la peinture artistique.

En 1965, l’académicien Marcel Achard lui remet le Premier Prix au Festival de la Chanson dans la Ville de Spa (ville) (actuellement « Francofolies de Spa »). Il enregistre son premier album 30 cm en 1966 puis débarque à Paris pour apprendre le métier de la scène. Il commence par le difficile apprentissage des cabarets où l’on chante devant des dîneurs en goguette (1966-1968).

Jacques Hustin représente la Belgique au Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson en 1974 à Brighton (Angleterre) avec sa chanson Fleur de liberté qui arrive en 9ème place.

En 1975, la Télévision belge lui ouvre une série d’émissions (La guimbarde), où il accueille ses amis musiciens et chanteurs.

De 1976 à 1987, il se produit successivement au Canada, en Afrique, en Pologne, en Allemagne, en Roumanie, en Suisse, en France, et bien sûr en Belgique.

Jacques Hustin fut également très actif pour la défense du droit des artistes de Belgique où il présida l’Union Professionnelle des Artistes du Spectacle, travaillant entre autres à la recherche d’un statut original propre aux artistes de variétés.

En 1988, fatigué de courir les routes, Jacques Hustin décide de mettre un terme à sa carrière dans la chanson pour revenir définitivement à la peinture.

Pendant près de dix ans, il animera un atelier artistique dans les Ardennes. Il met fin à cette expérience en 1997 et continuera à se consacrer à la peinture.

 

 

Reviens sur la Terre, fleur de liberté,

Reviens sur la Terre, nos cœurs sont prisonniers.

Il y a tant à faire et tant à aimer.

Reviens sur la Terre, fleur de liberté.

 

Est-ce vraiment un enfant du Bon Dieu

Que j'ai vu passer ce matin ?

Il avait l'air déjà d'un petit vieux

Qui n'attend rien du lendemain.

Est-ce vraiment un homme à qui j'ai parlé ?

Il me regardait sans me voir.

Pourtant rien d'autre ne nous séparait

Que le grillage d'un comptoir.

 

Reviens sur la Terre, fleur de liberté,

Reviens sur la Terre, nos cœurs sont prisonniers.

Il y a tant à faire et tant à aimer.

Reviens sur la Terre, fleur de liberté.

 

Toi qui étais la princesse du vent,

Est-ce bien ici que tu vis,

Dans ce palais de verre et de ciment

Où les arbres sont l'ennemi ?

Tu as les doigts crispés sur l'avenir

Sans voir que le présent est mort.

L'heure est venue pour moi de repartir,

Ce soir, je serai seul encore.

 

Reviens sur la Terre, fleur de liberté,

Reviens sur la Terre, nos cœurs sont prisonniers.

Il y a tant à faire et tant à aimer.

Reviens sur la Terre, fleur de liberté.

Reviens sur la Terre, fleur de liberté,

Reviens sur la Terre, nos cœurs sont prisonniers.

Il y a tant à faire et tant à aimer.

Reviens sur la Terre, fleur de liberté.