20/11/2007

La "Saint-Verhaegen"

 

 

ST-V 07

Élément central du folklore estudiantin bruxellois, la Saint-Verhaegen (souvent nommée la Saint-V) célèbre la fondation de l’Université libre de Bruxelles (ULB) chaque 20 novembre. Mêlant commémorations et guindailles, elle est organisée conjointement par l’association interfacultaire des étudiants de l’ULB c’est-à-dire Association générale des étudiants de 1886 à 1970, Association des cercles folkloriques de 1973 à 1989 et enfin l'Association des cercles étudiants (ACE) de 1989 à nos jours ainsi que par son homologue néerlandophone la Brusselse Studentengenootschap (BSG) de la Vrije Universiteit Brussel (VUB). Rappelons que celle-ci s’est scindée de l’ULB en 1969.

En 1888 apparut pour la première fois l'expression « Saint-Verhaegen ». Les étudiants voulurent à cette date réagir contre l'organisation universitaire ressentie comme antidémocratique et éloignée du principe du libre examen. C'est pourquoi ils firent référence publiquement au fondateur de l'ULB, grand promoteur de l'enseignement libre et scientifique.

Le matin du 20 novembre 1888, 200 étudiants (sur 1400) munis de drapeaux des différentes organisations estudiantines se rendirent donc devant la statue de Verhaegen située devant les bâtiments de l'université qui se trouvait à l'époque rue des sols. Puis ils allèrent déposer une couronne de feuilles de chêne sur la tombe de Verhaegen au cimetière d'Evere. Ce n’est que 2 ans plus tard que les autorités académiques prirent part aux cérémonies. Notons aussi que pendant des années, étudiants et francs-maçons de la loge Les Amis philanthropes marchèrent ensemble pour commémorer la St V. Ces derniers accueillaient les étudiants au siège de la loge.

ST-V 12

Dans les années qui suivirent, un cortège constitué par un gigantesque monôme (c’est-à-dire en une longue file indienne) partait dans l'après-midi du boulevard Anspach, précédé des drapeaux et fanfare, pour se rendre à l'université rue des sols devant le monument dédié à Verhaegen. Là étaient prononcés des discours au nom des étudiants et de l'ULB. Le recteur recevait ensuite les étudiants. Ceux-ci, pour finir partaient faire la fête dans les rues bruxelloises. L’aspect guindaille ne débutait pas avant 17 h, l’essentiel de la journée étant consacré aux hommages.

Dans les années 1920, l’ULB déménage et s’installe sur le campus du Solbosch à Ixelles. D'où changement dans les festivités : la partie académique aura désormais lieu le matin, la fête l'après-midi.

ST-V 08

L’après-midi a lieu un cortège dans le centre-ville de Bruxelles rassemblant des chars affrétés par les différents cercles étudiants de l’ULB et de la VUB ainsi que quelques écoles supérieures. À l’origine tirés par des animaux de traits (jusque dans le début des années 1950), les chars rassemblent de nos jours une armada de camionnettes, camions et même semi-remorques. Ils arborent décorations et ornementations (plus ou moins imaginatives en fonctions des époques) illustrant le thème annuel choisi par les étudiants. Celui-ci aborde généralement des sujets comme la lutte contre l’extrême droite, le pacifisme, l’environnement, l’anticléricalisme, le folklore estudiantin,... Et bien sûr chacun transporte pompes et fûts de bière afin d’abreuver les quelques milliers d’étudiants et anciens étudiants participant à cette guindaille.

ST-V 09

Partant de la place du Grand Sablon, le cortège descend vers le bas de la ville par la rue Lebeau, la rue de l’Hôpital, la place saint Jean, la rue du Lombard et le boulevard Anspach. Mais l'itinéraire ne fut pas immuable et varia en fonction des travaux dans Bruxelles et des décisions de la police. Il comportait autrefois un arrêt obligé rue des Sols ou devant le Manneken-pis portant à l'occasion un des nombreux costumes d'étudiant que compte sa garde-robe. La dislocation eut lieu à différents endroits suivant les époques : porte de Namur longtemps, puis place Poelaert, place de Brouckère, place Rogier et actuellement devant la bourse. Le tout se terminant par le brûlage des décors de retour au campus du Solbosch.

V 06

Thèmes de Saint-Verhaegen

  • 1931 : De libertee van de peerdefamille.

·         1938 : Le fascisme.

·         1946 : Le lauréat.

·         1950 : L'incivisme et les fléaux qu'il engendre.

  • 1952 : A bas la calotte. - La Jonction Nord-Midi
  • 1953 : L'amnistie.
  • 1954 : Autres temps... autre mœurs.
  • 1955 : Les guerres scolaires. In calotta venenum.
  • 1956 : La guerre interplanétaire.
  • 1957 : Spoutnik et fusées.
  • 1958 : La conquête de l'espace. - L'Expo 58.

·         1959 : 125e anniversaire. La pensée ne doit jamais se soumettre

·         1960 : La loi unique et l'austérité qui en découle.

  • 1961 : ONU soit qui mal y pense.
  • 1962 : L'oecuménisme.
  • 1963 : L'antimilitarisme.
  • 1964 : St V équestre.
  • 1965 : Pacem in tenis.
  • 1966 : L'ULB à la plaine des manœuvres. - Le péril jaune.
  • 1967 : Le St V des Saints.
  • 1968 : St V olympique.

·         1969 : Part(ur)ition de l'U.L.B.

·         1970 : l'antipollution.

  • 1971 : St V Impériale.
  • 1972 : Gaston la Gaffe et son 107 (k) water closed. - La pénurie des sens.
  • 1973 : On en a Plaine le KUL.
  • 1974 : L'inflation calotante.
  • 1975 : St V de deuil. (Comme dit plus haut il n'y eu pas de cortège cette année-là).
  • 1976 : Le schisme de l'église.
  • 1977 : La régionalisation.
  • 1978 : Rencontre du 3e pape.

·         1979 : Mille ans de pucelles (Le Millénaire de Bruxelles).

·         1980 :

·         St V de misère.

·         Ras le bol

·         1981 : Dépénalisez l'Avortement.

  • 1982 : Allons enfants de l'apathie.
  • 1983 : St V de moutons.
  • 1984 : Le Declin Scientifique. E=CM²
  • 1985 : Contre l'apartheid.
  • 1986 : l'An Saignant.
  • 1987 : Les intégristes aux puces dei.

·         1988 : Un triple thème est choisi :

·         Ras-le-bol de Pine... Hochet

·         Droits de l'Homme

·         1888-1988 : cent ans de Saint V.

·         1989 : Liberté de sex primer.

·         1990 : Le pacifisme. Le Koweit interrompu.

·         1991 :

·         Ca va Zaïre. (Thème officiel ACE BSG)

·         L'oignon fait la farce. (Thème pirate de la BSG)

·         1992: Con s'separe pas

  • 1993 : Insanitatis splendor.
  • 1994 : Ils étaient là. Merci, 50 ans après. (Référence aux résistants du Groupe G).

·         1995 :

·         En Saignée. (Thème de l'ACE)

·         Otan savoir. (Thème de la BSG)

·         1996 : Democratie - Pas des mots gratuits.

  • 1997 : L'an pire des médias.
  • 1998 : L'étroit de l'homme dégradation universelle — Verjaring mensenrechten

·         1999 :

·         Coïto ergo sum. (Thème de l'ACE et BSG

·         2 prinsessen voor de prijs van 1 pil (Thème BSG uniquement)

·         2000 : Débloquons Anvers et contre tout – Hopelijk valt De Winter vroeg in Antwerpen.
  • 2001 : God blesse la paix – God, te VREDEn gecrasht.
  • 2002 : Catholique Dangereusement Hypocrite – Caloten Dood & Vrolijk.
  • 2003 : 1888-2003 Arme de protection massive – Let the pope rest.
  • 2004 : A la redécouverte de la St-V herondekt.
  • 2005 : La réunion fait la force.

·         2006 : 150 ans de fraternité (thème commun ULB-VUB).

·         sous-thème (commun): vivent les gueux!

·         2007 : Scientia vincere tenebras