02/01/2008

Concert du Nouvel an à Vienne en 2008

 

Le Concert du nouvel an (en allemand : Das Neujahrskonzert der Wiener Philharmoniker) de l'Orchestre philharmonique de Vienne est un concert qui a lieu traditionnellement chaque année le matin du 1er janvier dans la Goldener Saal (Salle dorée) du Musikverein à Vienne. Il est diffusé à travers le monde pour une audience estimée à 1 milliard de personnes dans 44 pays.

La musique qui y est jouée est principalement celle de la famille Strauss (Johann Strauss I, Johann Strauss II, Josef Strauss et Eduard Strauss). Les fleurs qui décorent la salle de concert sont offertes chaque année par la ville de Sanremo (Ligurie, Italie).

Depuis 1958, le concert se termine généralement par trois bis après le programme principal. Le premier est traditionnellement une polka rapide. Le deuxième est la pièce de Johann Strauss II : la valse du Beau Danube bleu, dont l'introduction est interrompue par les applaudissements du public. Les musiciens souhaitent alors collectivement au public une heureuse nouvelle année, puis jouent le morceau suivi par la Marche de Radetzky de Johann Strauss I. Durant cette dernière pièce, le public tape des mains en rythme et le chef d'orchestre se tourne vers eux pour les diriger conjointement avec l'orchestre. Toutefois, en 1967 Le Beau Danube bleu faisait partie du programme principal, alors qu'en 2005 la Marche de Radetzky n'a pas été jouée, par considération envers les victimes du récent tsunami en Asie du sud-est.

Le premier concert eut lieu le 31 décembre 1939 et était dirigé par Clemens Krauss.

En 2006, pour la première fois de l'histoire du Neujahrskonzert, il a été joué une composition de Mozart : l'ouverture des Noces de Figaro. Parmi les autres musiciens n'appartenant pas à la famille Strauss ayant eu les honneurs du Nouvel an, citons principalement Joseph Lanner, mais aussi Carl Michael Ziehrer, Franz von Suppé, Otto Nicolai (ouverture des Joyeuses commères de Windsor), Joseph Hellmesberger, Carl Maria von Weber (Invitation à la valse), Johannes Brahms (Danses hongroises).

La télédiffusion du concert représente une valeur publicitaire inappréciable pour le pays. L'influence des dirigeants politiques sur la culture est une tradition historique en Autriche, ayant été particulièrement marquée sous l'empire des Habsbourg.

Les chefs d'orchestre du Concert du Nouvel An

  • Clemens Krauss, 1939, 1941-1945, 1948-1954
  • Josef Krips, 1946-1947
  • Willi Boskovsky, 1955-1979
  • Lorin Maazel, 1980-1986, 1994, 1996, 1999, 2005
  • Herbert von Karajan, 1987
  • Claudio Abbado, 1988, 1991
  • Carlos Kleiber, 1989, 1992
  • Zubin Mehta, 1990, 1995, 1998, 2007
  • Riccardo Muti, 1993, 1997, 2000, 2004
  • Nikolaus Harnoncourt, 2001, 2003
  • Seiji Ozawa, 2002
  • Mariss Jansons, 2006
  • Georges Prêtre, 2008
  • Daniel Barenboim, 2009

00:06 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concert du nouvel an a vienne |  Facebook |