30/03/2008

Carnaval de Dunkerque

DUNK 02

DUNK 01

 

Chaque début d'année, un vent de folie souffle sur l'agglomération dunkerquoise entraînant des nuées de masques dans la rue et des forêts de parapluies. A Dunkerque, pas de défilé de chars mais la participation massive de la population ; pas de batailles de fleurs mais un engagement complet dans un gigantesque chahut collectif ; pas de costumes somptueux mais la fantasmagorie des déguisements de la plus haute fantaisie et l'exubérance des couleurs dont sont grimés les visages ; pas de tribunes mais une ville entière livrée, chaque week-end, à la déraison pour un rendez-vous annuel convivial et spontané : le carnaval de Dunkerque.

DUNK 02

  

Au début du 18ème siècle, à l'occasion du départ des marins pour la pêche en Islande, l'armateur offrait la «foye», une fête pour les pêcheurs. A cette époque, toutes les festivités se déroulaient dans une auberge. Puis, petit à petit, à la fin du siècle, les hommes de mer et leur famille se déguisèrent et envahirent les rues. Même si le carnaval et le départ des pêcheurs ne correspondaient pas toujours sur le calendrier, les deux traditions se sont entremêlées au fil du temps.

DUNK 03

  

C'est ainsi qu'est née la «Visscherbende» ou bande des Pêcheurs. Aujourd'hui, la passion continue et participer au carnaval constitue une fierté pour les Dunkerquois. Ce sont des dizaines de milliers de personnes qui assistent à la fête et participent à la folie qui s'empare de toute la ville.

DUNK 04

  

Les bandes, qui se déroulent en général le dimanche après-midi, consistent en un immense défilé dans lequel les carnavaleux disposés en lignes successives se tiennent par les coudes.

DUNK 05

  

Il s'agit de marcher en chantant les airs traditionnels. Par intermittence, lorsque la musique reprend les chansons les plus entraînantes, les carnavaleux forment les chahuts. Les premières lignes se bloquent tandis que les suivantes continuent à avancer. Le but est de se tenir chaud en étant le plus serré possible. On assiste alors à des mouvements de foule impressionnants mais le savoir-faire des masquelours évite tout incident fâcheux.

DUNK 06

 

DUNK 07

 

 

 

 

 

 

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carnaval de dunkerque |  Facebook |