24/01/2008

Carnaval de Binche : anciennes photos

 

AB 01

L'histoire qui remporte le plus de succès et qui a sans doute le plus marqué le coeur de chaque Binchois est celle qui fait remonter la naissance des fêtes carnavalesques au seizième siècle, période à laquelle correspondent les fastueuses cérémonies données par Marie de Hongrie en l'honneur de son illustre frère Charles Quint et de son fils Philippe II d'Espagne.

Imaginez-vous le 22 août 1549, par une belle journée estivale, l'empereur de l'Empire Romain Germanique accompagné de toute sa cour espagnole entre par la grande porte au sein de la place fortifiée, ceinte de ses remparts. Marie de Hongrie, la Dame de Binche veut éblouir l'héritier, Philippe II. Elle y parviendra sans doute. Les fêtes dureront une semaine. Sept jours de fastes, d'apparats éblouissants qui amèneront plus tard un proverbe toujours vivant au-delà des Pyrénées: " Mas bravas que las fiestas de Bains ". Vous pouvez le traduire par " Pas de fêtes plus magnifiques que celles de Binche ".

Bals, simulations d'actes militaires, banquets d'abondance et feux d'artifices furent de la partie. A cette époque des explorateurs, les conquistadores avec François Pizarre à leur tête étaient revenus des terres lointaines d'Amérique et avaient décrit ses habitants, les Incas. La légende veut que des courtisans se soient travestis de la sorte pour rappeler les victoires espagnoles en ces contrées. Les costumes bariolés furent quelque peu ´ améliorés ª pour attirer d'autant plus le regard. Les Binchois auraient été séduits par ces personnages et auraient pris l'habitude, chaque année, de se travestir en sauvages américains.

Mais cette légende n'est pas unique et de nombreuses variantes existent. Ainsi, les sauvages présentés aux fêtes auraient pu être de véritables Incas amenés directement de leur pays.

Quoiqu'il en soit, elle fut fortement reprise par les journalistes de la fin du siècle dernier. Ils amplifièrent la portée de cette belle histoire jusqu'à en faire l'Origine.

Les partisans de cette thèse pensent que le mot " gille " actuel est, sous une orthographe déformée, une survivance du prénom " Gil " très répandu en Espagne. Le rôle très important joué par les oranges dans le rituel des Gilles est également invoqué par les partisans de l'origine espagnole de ceux-ci.
 

 

06:45 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carnaval de binche, anciennes photos |  Facebook |

Carnaval de Binche : Mardi gras

 

CAR 02

 

Le mardi gras commence vers quatre heures du matin. Le Gille naît entre les mains du "bourreur" (qui bourre la blouse de paille en formant deux bosses) et de son épouse ou mère. A l’arrivée du tamboureur, le gille offre le champagne à ses hôtes avant de partir chercher à son tour un autre gille. Comme le dimanche gras, les sociétés vont se former petit à petit et converger vers le haut de la ville. Vers 10h du matin, les gilles portent le masque de cire qu’ils ne retireront qu’après avoir été reçus par les autorités communales dans l’hôtel de ville.Evénement attendu par les visiteurs, le cortège se déroule en début d’après-midi. Le gille échange son ramon pour un panier rempli d’oranges sanguines et porte son chapeau de plumes d’autruche. C’est le seul moment de la journée où vous pourrez apercevoir ces chapeaux resplendissants.En soirée, après le cortège, les gilles formeront un gigantesque rondeau sur la grand-place et le feu d’artifice embrasera la place. Les tambours reprennent ensuite le rythme pour mener les gilles jusqu’aux petites heures du mercredi des Cendres.

 

 

 

 

 

 

A l'année prochaine : les 22, 23 et 24 février 2009 !

 

06:30 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carnaval de binche, mardi gras |  Facebook |

Carnaval de Binche : Lundi gras

 

LUN 01

Le lundi gras est réservé aux jeunesses binchoises accompagnées de violes (orgues de barbarie). En fin de matinée, si vous vous aventurez dans un café, sachez que vous arrivez pendant la "bataille de confettis" ! L’après-midi, après un grand rondeau sur la grand-place, les groupes d’enfants danseront au son des tambours et des orchestres, lanceront des oranges et remonteront vers la gare où se déroulera le feu d’artifice.

LUN 02


 

LUN 03

 

LUN 04

LUN 05

LUN 06

LUN 07

LUN 08

LUN 09

LUN 10

LUN 11

LUN 12

LUN 13

 

LUN 14

 

 

 

 

06:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carnaval de binche, lundi gras |  Facebook |

Carnaval de Binche : Dimanche gras

 

DIM 00

 

Reconnu le 7 novembre 2003 comme patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO, le carnaval de Binche invite chaque année, pendant les trois jours gras (cette année : les 3, 4 et 5 février 2008), des milliers de personnes à danser au rythme enivrant des tambours.Le dimanche gras, le futur gille revêt un costume de fantaisie confectionné dans le plus grand secret. Il va de maison en maison chercher d’autres sociétaires au son des tambours. Les sociétés se forment petit à petit et convergent vers le centre de la ville. Les travestis défileront lors du cortège de l’après-midi (au départ de la gare) au son des tambours et d’un orchestre de cuivres et danseront en cadence jusqu’au bout de la nuit.

Pour plus d'informations sur l'historique et les traditions, consultez le site : http://www.carnavaldebinche.com

 

DIM 01

 

 

 

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carnaval de binche, dimanche gras |  Facebook |