06/10/2011

La Fête des Louches à Comines

 

Fête des Louches, Comines, marché médiéval

 

 

 

Comines, le Comité de la Fête des Louches et la Nation tout entière s’associent en 2011 pour célébrer la mémoire de Philippe de Commynes, mort en 1511 et qui figure en bonne place dans le recueil des «célébrations nationales», parmi les personnages et événements qui ont fait l’Histoire de notre pays.

 

Habile diplomate, grand visionnaire, européen avant l’heure, homme de plume – il rédigea un des premiers traités de politique à l’usage des souverains - Philippe de Commynes nous a laissé des «mémoires» d’une très grande richesse, témoignage exceptionnel sur son temps et qui font encore aujourd’hui l’objet de recherches et de travaux universitaires.

 

C’est à ce personnage au destin hors du commun que l’édition 2011 de la Fête des Louches rendra hommage les 8, 9 et 10 octobre prochains.

 

Outre les traditionnels défilé de chars, jets de louches depuis les fenêtres de l’Hôtel de Ville ou encore le marché médiéval, la ville de Comines et le Comité accueilleront durant deux jours une délégation d’Argenton les Vallées, autre cité associée au nom de Philippe de Commynes, et jumelée avec notre voisine Belge. Ces invités Poitevins, que les hasards de l’Histoire ont rapproché de nous, participeront aux différents temps forts des festivités et animeront un des chars du cortège.

 

Enfin, le public pourra découvrir une exposition retraçant la vie et l’oeuvre de Philippe de Commynes, une messe sera dite à sa mémoire en l’église Saint Chrysole et une réception aura lieu au château de Renescure où il vit le jour.

 

C’est donc une 127ème Fête des Louches exceptionnelle qui attend les fidèles de cette manifestation très prisée pour sa convivialité et la qualité de ses animations et dont la renommée a dépassé depuis bien longtemps les frontières du département.

 

Honneur à Philippe de Commynes qui porta haut les couleurs de notre cité.

 

Vive la fête des louches, vive la fête de Comines.

 

 

Informations sur le site : http://www.fete-des-louches.com/

 

 

 

Fête des Louches, Comines, marché médiéval

 

 

La fête des Louches est une fête historique Cominoise célébrée chaque année le deuxième week-end d'octobre et ce depuis 1884.

 

Une légende locale datant du moyen-âge raconte qu'un seigneur est emprisonné dans une tour de son château pour le soustraire de ses biens. Il a l'idée de jeter sa cuiller frappée des armoiries à des couvreurs qui travaillent sur un toit en dessous de son cachot. La nouvelle de sa présence se répand et c'est ainsi que le prisonnier est libéré par la population.

 

Afin de commémorer cet évènement, des louches sont jetées sur le parcours du cortège ainsi que sur la grand place de Comines.

Samedi 08 Octobre

 

 A 11h : célébration des noces d'or, de diamant et de palissandre dans les salons d'honneur de l'Hôtel de Ville.

 

 De 14h à 21h : marché médiéval et animations dans le jardin public. Ouverture de la fête foraine.

 

A partir de 19h00 : ouverture officielle de la fête des Louches avec remise des clés de la ville. Départ du cortège des allumoirs suivi du jet des louches pour enfants (Grand'Place).

 

 

 

Dimanche 09 Octobre

 

De 10h00 à 18h00 : marché médiéval et animations dans le jardin public. Fête foraine.

 

A 10h30 : messe anniversaire en l'église Saint Chrysole, animée par le groupe «Renaissance Cuivres».

 

A 15h00 : départ du cortège historique de la gare de Comines Belgique, circuit dans les rues de Comines France et arrivée sur la Grand Place.

 

A 17h00 : jet des louches traditionnel du haut des salons d'honneur de l'Hôtel de Ville

 

A 18h00 : remise des clés de la ville, parvis de l'Hôtel de Ville ou Balcon de l'Hôtel de Ville.

 

 

 

Lundi 10 Octobre

 

De 8h00 à 13h00 : Franc Marché sur la Grand'place et les rues avoisinantes. Installation gratuite le lundi, réservée aux commerçants.

 

 A partir de 15h30 : critérium des Louches dans les rues de Comines (course cycliste).

 

 A 18h : réception à l'issue de la course avec remise des récompenses, dans les salons d'Honneur de l'Hôtel de Ville.

 

A 20h15 : concert classique de clôture de la fête des louches par la symphonie l'Espérance.

 

 

Fête des Louches, Comines, marché médiéval

20/08/2011

Iznogoud n'a plus de papa

Jean Tabary, Iznogoud, Bande dessinée

 

Le dessinateur français Jean Tabary, qui a créé avec René Goscinny le personnage de bande dessinée Iznogoud, est mort le 18 août 2011 à l'âge de 81 ans.

 

 

Jean Tabary, Iznogoud, Bande dessinée

 

 

 Jean Tabary dessinait Iznogoud, le grand vizir qui "voulait être calife à la place du calife" de Bagdad depuis 1962, date à laquelle il avait croqué le personnage sur des scénarios de René Goscinny, le père d'Astérix et l'un des auteurs français les plus lus au monde.

 

 

 

Après le décès de ce dernier en 1977, Tabary avait continué seul.

 

 

 

Il avait subi un accident vasculaire cérébral en 2004, puis s'était mal remis de son veuvage l'année suivante.

 

 

 

Jean Tabary était né à Stockholm le 5 mars 1930. Il débute en 1956 dans l'hebdomadaire Vaillant avec "Richard et Charlie". Dès 1958, il crée "Totoche" et sa bande de copains, puis en 1960, avec Goscinny déjà, il donne naissance à "Valentin", le vagabond.

 

 

Jean Tabary, Iznogoud, Bande dessinée

 

 

 

En 2004, le Français Patrick Braoudé avait réalisé un long métrage, titré "Iznogoud", dans lequel l'humoriste Michaël Youn campait le vizir face à Jacques Villeret en calife.

 

 

 

 

 

27/07/2011

L'homme qui fait parler l'acier...

 

Nemo, comment vous expliquer l’histoire de ce mot, de ce nom dont on pourrait en écrire un livre ?

 

Etymologiquement, c’est déjà la galère pour trouver la signification de ces simples quatre lettres. Nemo signifie en grec : distribuer, partager. Nemo signifie en latin : personne, nul, pas une personne, sans valeur, méprisable. Nemo est une variante de l'hébreu Néhémiah. Nemo signifie en Oromo l'homme. Nemo désigne un rectangle en Coréen. Arrêtons-nous là !

 

Si nous cherchons un personnage, le labyrinthe nous emmène dans un dédale inextricable. En effet, Nemo vous rappellera, entre autres :

  • Nemo, le capitaine du Nautilus dans Vingt mille lieues sous les mers ;

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

  • Nemo, le nom du héros de Little Nemo in Slumberland ;
  • Nemo, le nom du poisson clown, héros du Le Monde de Nemo.

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

  • Némo, un peintre pochoiriste français ;
  • Nemo, un groupe de rock progressif français ;
  • Maxime Nemo, un écrivain français ;
  • Philippe Nemo, un philosophe français né en 1949 ;
  • Nemo Louis, un homme de lettres, ardent défenseur de la langue bretonne.

 

 

 

Nous passerons l’attribution de ce nom à une voiture Citroën, à des jeux vidéos, au musée scientifique d’Amsterdam ou même comme étant une des signatures de Jack l’Eventreur.

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

 

Où tout cela va-t-il nous mener, me direz-vous ?

 

 

 

Au fait hyper important que nous, médiévistes, nous ne connaissons qu’un seul et unique NEMO !

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

Ce personnage à la bouille si sympathique qui, de ses doigts agiles, nous entraîne dans la magie de ses créations de forgeron. Donnez-lui un petit bout de métal, un peu de feu, un bon marteau et avec toute la souplesse de sa main, son coup d’œil sûr, il nous produira avec toute son assurance et sa détermination l’épée dont vous avez rêvé, le couteau qui vous permettra de mieux profiter de vos ripailles, vos accessoires de coutellerie, …

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

Cet amoureux du travail du métal nous parlera, tel un grand enfant heureux d’avoir réussi un exploit, de son plaisir de fabriquer sa poésie métallique. Il nous fait partager sa passion tout en caressant ses œuvres tout à sa satisfaction du travail effectué dans son style des « Deux Lunes ». Si vous flashez sur une de ses réalisations, ses yeux s’illuminent de plaisir et c’est parti pour un grand moment de partage.

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

 

Forgeron est probablement l’un des plus vieux métiers du monde, mais Nemo a su y apporter tout son amour et surtout sa griffe. Quand nous pensons à un forgeron, nous avons tous à l’esprit l’image d’un homme à la carrure imposante assénant au fer rougeoyant de violents coups de marteau. Nemo n’a rien d’une grande brute même quand il module son métal avec art et passion. Il perpétue un savoir-faire ancestral et un métier noble. Ses réalisations attirent, on peut le dire, toujours autant l’admiration de spectateurs ébahis.

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

Dans le monde médiéval, Nemo naquit dans le comté de Bretagne en l'an de grâce 1061. Apte au combat, il fut chevalier d’un seigneur local, puis valet d'arme du premier chevalier de la région. Forcé de quitter la Bretagne, il devint mercenaire dans les galères du Comté de Toulouse. A la première occasion, il fuit et apprend le métier de forgeron dans une famille de forgerons arabes. Il prend même le temps d'étudier les plantes, les mathématiques, les techniques de combat orientales... C'est en Germanie qu'il rencontre des forgerons héritiers du savoir austrasien auprès de qui il perfectionne sa technique de soudure. Il fait la connaissance d'un membre de la compagnie des cerfs... C'est la naissance d'une profonde amitié avec les parias locaux (qui se ressemblent...).

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

 

Nemo a aussi gardé son cœur d’enfant dans le monde de fous dans lequel nous vivons et, à défaut de se réchauffer auprès du feu de sa forge, nous pouvons profiter d’une grande bouffée d’humour et de son grand sourire. Un bol de « Nemo » et votre moral sera au beau fixe pour un bon bout de temps. C’est notre lune double qui éclaire le ciel le soir et nous « donne l’envie d’aimer » l’artiste et son travail.

 

 

Nemo, Atelier des Deux Lunes

D'un seul coup de machette (de sa fabrication), Nemo coupe deux bouteilles d'eau!

 

 

 

Site de Nemo : http://www.couteaux.biz/

 

 

Merci à Hugues Rabijns de m’avoir permis d’utiliser ses photos !

 

 

 

 

12:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nemo, atelier des deux lunes |  Facebook |

22/06/2011

Sculptures de sable à Blankenberge (2011)

 

fr_squ10.jpg

 

 

 

Basé sur le Festival des Moments Magiques de Disneyland® Paris

 

Le festival international de sculptures de sable qui se tient chaque année à Blankenberge accueillera cet été en primeur mondiale une réinterprétation du thème de Disneyland® Paris ! C’est parti pour une aventure passionnante dans un monde féerique et fantastique construit tout en …sable.

 

Une équipe d’artistes professionnels triés sur le volet façonnera une sélection d’attractions renommées et de moments magiques de Disneyland® Paris, tandis que les personnages préférés et les figurines les plus connues créés par Disney et Pixar connaîtront une seconde vie dans le sable. Cette thématique prestigieuse apportera une dimension nouvelle à l’événement estival le plus important du littoral belge. Car jamais encore le monde magique de Disneyland® Paris n’aura été, sur plus de 3000 m2, représenté aussi fidèlement dans le sable.

 

Du 10 juin au 12 septembre, le festival de sculptures sur sable basé sur « Le Festival des Moments magiques de Disneyland® Paris » ravira les petits et les grands.

 

C’est le rendez-vous de l’été à ne manquer sous aucun prétexte, une grande fête à la fois pour les yeux, les sens et les émotions, une expérience magique faite de découvertes qui émerveilleront à tout âge.

 

 

 

Sand Sculptures Tour + Making off - Magical Moments from Disneyland Paris from Filipv on Vimeo.

 

 

11/01/2011

Bobby Farrell a rejoint Rasputin

 

Bobby%20Farrell-thumb-400xauto-15321.jpg

 

 

Bobby Farrell, né Alfonso Farrell, le 6 octobre 1949 à Aruba dans les Petites Antilles et mort le 30 décembre 2010 à Saint-Pétersbourg en Russie, est un danseur et chanteur néerlandais. Il était la figure de proue (et le seul homme) du groupe disco Boney M. qui, avec les voix de Liz Mitchell, Maizie Williams et Marcia Barrett, eut son heure de gloire de 1976 à 1985.

 

 

boney-m-1977.jpg

 

 

Le groupe connaît la gloire dans les années 1970 grâce à des tubes chantés en anglais tels que Daddy Cool (1976), Sunny (1977), Ma Baker (1977), Rivers of Babylon (1978) et Rasputin (1978). Bobby Farrell, qui en est le seul élément masculin, s'y singularise par son style de danse, ses costumes moulants et scintillants, sa coiffure afro et ses apparitions torse nu.

 

 

bobby-farrell.jpg

 

 

Il est retrouvé mort par un employé dans sa chambre d'hôtel de Saint-Pétersbourg le 30 décembre 2010, au lendemain d'un concert du groupe. Selon le journal populaire russe Life News, il se serait senti mal après une altercation pendant le spectacle et serait mort d'une crise cardiaque. De fait, depuis une dizaine d’années, il avait des problèmes de santé, notamment cardiaques, respiratoires et gastriques.

 

 

 

bobby-farrell-really-work.jpg

 

 

Bobby Farrell meurt le même jour que Grigori Efimovitch Raspoutine, un 30 décembre (selon le calendrier grégorien), et également à Saint-Pétersbourg. Or, le groupe Boney M avait donné le titre de Rasputin (Raspoutine) à l'une de ses plus célèbres chansons.

 

 

 

 

 

Bobby Farrell.jpg

 

 

 


Décès de Bobby Farrell, chanteur de Boney M
envoyé par BFMTV.

 

20:30 Écrit par Boubayul dans Loisirs, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bobby farrell, boney m |  Facebook |

24/07/2010

Tour de France 2010 : Bordeaux - Pauillac

 

24 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Pauillac est située sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde dans le Médoc, à 50 km au nord de Bordeaux.

En 1777, Gilbert du Motier, marquis de La Fayette appareilla de Pauillac sur les bords de la Gironde afin de joindre d'abord l'Espagne, puis les Amériques, pour secourir le peuple américain durant la guerre d'indépendance américaine. Une stèle en bronze représentant son vaisseau La Victoire est d'ailleurs érigée au bord du port de la ville, sur l'Esplanade de La fayette. Sur la stèle peut être lu:

« D'ici, le 25 mars 1777, s'est embarqué Marie Joseph Paul Yves Gilbert Motier

Marquis de LAFAYETTE, avec l'espoir de rallier les Amériques

A bord de la "VICTOIRE" »

 

 

 

3725381239_38213b1d61_b

 

 

L'église de Pauillac

 

L'église de Pauillac

 

 

Port de Pauillac

 

Port de Pauillac

 

 

Stèle Lafayette

 

Stèle Lafayette

 

 

Château Lafite Rothschild

 

Château Lafite Rothschild

 

 

Château Mouton-Rothschild

 

Château Mouton-Rothschild

 

 

Château Pichon Longueville Baron, Pauillac

Château Pichon Longueville Baron









 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/07/2010

Tour de France 2010 : Pau - Col du Tourmalet

 

22 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Le col du Tourmalet est un col de montagne des Pyrénées centrales françaises, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées en région Midi-Pyrénées.

 

Le nom Tourmalet peut signifier « mauvais détour » : c'est l'étymologie que donnent souvent les guides touristiques, la racine mal- pouvant être interprétée dans le sens du latin malum voulant dire « mauvais ». Toutefois l'association Tour = détour en gascon bigourdan n'a rien d'évident et la réputation de mauvais détour peut-être une réinterprétation du nom local aux XIXe et XXe siècles suite à de nombreuses mésaventures des premiers « touristes ».

 

Bien avant que les cyclistes se lancent à l'assaut des cols pyrénéens, le Tourmalet faisait déjà parler de lui.

 

Parcouru de tout temps par les bergers, les pèlerins ou les colporteurs, il obtient ses lettres de noblesse en 1675, date où Madame de Maintenon (1635-1719) le franchit pour la première fois en chaise à porteurs (ce qui constitue une performance pour les porteurs plus que pour la voyageuse). La route de la vallée des Gaves, de Luz à Barèges étant très dangereuse et coupée par une crue, il ne reste plus que cette solution pour aller « prendre les eaux » à Barèges afin de soigner le duc du Maine (1670-1736).

La modernisation du chemin qui passe au col attend le milieu du XIXe siècle : la route thermale, une étape qui marque l'histoire et le début d'une grande aventure dans les Pyrénées. Elle est inaugurée le 30 août 1864, au sommet du col. Les travaux avaient été financés par Napoléon III en 1859. En 1930, la route thermale devient la RN 618 puis est déclassée en RD 918 dans les années 1970.

 

 

01 tourmalet Sign

 

 

02 ColDuTourmalet

 

 

03 tourmalet

 

 

04

 

 

05

 

 

06

 

 

07

 

 

08

 

 

09

 

 

10

 

 

11

 

 

12

 

 

13





 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/07/2010

Cécile Aubry a quitté "Sébastien parmi les hommes"

 

CA 04.jpg
 

  

L’actrice, réalisatrice et écrivaine française Cécile Aubry, auteur du feuilleton télévisé «Belle et Sébastien», est décédée le 19 juillet 2010 à Dourdan, près de Paris.

 

Elle a succombé à un cancer du poumon à l’âge de 81 ans.

 

Née sous le nom d’Anne-Marie Benard le 3 août 1928, elle avait débuté comme danseuse, suivant une formation au cours Simon.

 

Elle acquit une renommée internationale avec un grand succès dès ses débuts, en incarnant une Manon à fossettes et au sourire faussement candide dans le film éponyme de Henri-Georges Clouzot, qui remporta un Lion d’or à la Mostra de Venise en 1949 et était librement adapté du roman de l’abbé Prévost.

 

CA 03.jpg

 

Cécile Aubry signera ensuite un contrat avec le studio américain 20th Century Fox, mais ne tournera que dans quelques films. Dans « La Rose noire », elle côtoie Tyrone Power et Orson Welles et, dans « Barbe- Bleue » (1952) de Christian-Jacque, Hans Albers.

 

Après avoir épousé Si Brahim el Glaoui, fils du pacha de Marrakech, elle avait abandonné son métier d’actrice pour devenir écrivain pour enfants, adaptant elle-même ses romans pour la télévision.

 

 

"Sébastien parmi les hommes"
 
CA 05.jpg

 

 

 

Ses obsèques seront célébrées lundi prochain à l’église de Dourdan, puis la comédienne sera inhumée au cimetière de Montrouge.

 

 

 

Bernard Giraudeau, grand baroudeur de l'au-delà...

 

BG 04.jpg

Le comédien Bernard Giraudeau est mort à 63 ans le 17 juillet 2010.


Comédien, réalisateur, écrivain et bourlingueur, Bernard Giraudeau a joué avec le même brio les séducteurs romantiques de comédie et les héros tragiques, ambigus ou violents avant de passer à la réalisation et, avec succès, à l'écriture.

 

 

BG 03.jpg

 

En plus de trente ans de carrière, ce gaillard au sourire enchanteur et aux yeux clairs a cultivé nombre de passions: théâtre, cinéma, voyage, écriture, sport.


Né le 18 juin 1947 à La Rochelle, fils de militaire, Bernard Giraudeau s'engage à 15 ans dans la Marine nationale et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d'Arc. S'il exerce divers métiers aux Halles ou dans une agence de publicité, il commence le théâtre à La Rochelle à 20 ans. Il s'inscrit au Conservatoire de Paris, où il obtient un premier prix de comédie classique et moderne (1974).


Il apparaît au côté de Jean Gabin en 1973 dans le polar de José Giovanni
Deux hommes dans la ville, puis enchaîne dans son registre préféré, la comédie - Et la tendresse, bordel? (1978), Viens chez moi, j'habite chez une copine - où il rencontre le succès. Capitaine séducteur dans Passion d'amour (1980), d'Ettore Scola, Bernard Giraudeau passe du héros romantique au loubard, justicier solitaire dans Rue Barbare (1983), qui le révèle au grand public.


Souvent comparé à Gérard Philipe, il démontre dans ces rôles plus dramatiques, son extraordinaire capacité de métamorphose. Le flic alcoolique qu'il joue dans Poussière d'ange (1987) un polar crépusculaire d'Edouard Niermans, préfigure ses personnages antipathiques ou ambigus des années 90: prélat poudré (Ridicule), patron pervers (Une affaire de goût), beauf homosexuel (Gouttes d'eau sur pierres brûlantes), psychopathe diabétique (Ce jour-là).


Parallèlement, Bernard Giraudeau retourne régulièrement sur les planches où il a débuté en 1971 à Paris avec Jacques Fabbri dans
Pauvre France. Réalisateur de deux longs-métrages (L'Autre, 1990 et Les Caprices d'un fleuve, 1996) et de documentaires, il mène aussi une carrière de romancier à succès avec Le Marin à l'ancre (2001), Les Hommes à terre (2004) et Les femmes de nage (2007).


Atteint d'un cancer du rein en 2000 puis du poumon cinq ans plus tard, il témoignait avec courage, dans les média, de sa vie avec la maladie. En juillet 2009, le comédien avait lu des lettres du poète Cesare Pavese, au festival de la correspondance à Grignan (Drôme).

 

  

 


Chevalier de la Légion d'honneur, Bernard Giraudeau a eu deux enfants de la comédienne Anny Duperey, Gaël et la comédienne Sara, qui a remporté le Molière 2007 de la révélation féminine théâtrale.

 

bernard_et_sara_giraudeau.jpg


 

 

02:25 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bernard giraudeau, cinéma, écrivain, cher amour |  Facebook |

20/07/2010

Tour de France 2010 : Bagnères-de-Luchon - Pau

 

20 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Pau se situe à une centaine de kilomètres de la mer (océan Atlantique) et à une cinquantaine de kilomètres de la montagne (Pyrénées). L'Espagne, éloignée de cinquante kilomètres à vol d'oiseau, est facilement accessible, via Gan puis Oloron, par le col du Somport (1631 mètres) et, via Gan puis Laruns, par le col du Pourtalet (1794 mètres).

 

Le château vu des berges du gave. Sa localisation au pied des Pyrénées lui confère un panorama exceptionnel sur la chaîne des Pyrénées en particulier depuis le boulevard des Pyrénées, longue avenue de 1,8 kilomètre faisant face à la chaîne des Pyrénées. Ce panorama unique fera dire à Lamartine à propos de Pau : « Pau est la plus belle vue de terre du monde comme Naples est la plus belle vue de mer ».

 

Pau est située à 190 kilomètres de Bordeaux et de Toulouse, 30 kilomètres de Tarbes et Lourdes, 25 kilomètres d'Oloron et 40 kilomètres d'Orthez/Lacq. L'agglomération BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) est distante de 110 kilomètres.

 

La ville de Pau est marquée par une identité culturelle forte, avec la présence d'une école bilingue français-occitan (calandreta Paulina) (90 élèves) à Pau et une dans l'agglomération à Lescar (60 élèves), par une pratique vivante du béarnais et par le succès des groupes culturels béarnais. La ville a cependant reçu de tous temps des influences étrangères importantes (Anglais, Espagnols, Russes, Brésiliens) et reste encore aujourd'hui très ouverte sur l'extérieur (forte communauté étudiante anglaise, présence de Néerlandais, d'Espagnols, de Marocains, ...). Située près de Dax, Bayonne et Biarritz, Pau est une ville amatrice de ferias. Les bandas, les bodegas (débits de boissons à l'animation typique) et les groupes de chant béarnais sont nombreux parmi lesquels Nadau, Lo Cèu de Pau, Balaguera.. La ville accueille, depuis 2005, le festival Hestiv'oc qui est le grand festival de l'Occitanie.

 

 

 

1948057795_b3d377a46b

 

 

Chateau

 

Château

 

 

LE CHATEAU DE PAU

 

 

Eglise St-Jacques

 

Eglise St-Jacques

 

 

Eglise St-Martin

 

Eglise St-Martin

 

Le palais Beaumont et Centre de Congrès Historique

 

Le palais Beaumont et Centre de Congrès Historique

 

 

magnolia et plaque commémorative

 

Plaque commémorative

 

1215475029_3c1b06fb44_o

 

 

2941596615_9d73883018_o

Ca doit se faire aussi Clin d'oeil

 

 

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/07/2010

Tour de France 2010 : Revel - Ax-3 Domaines

 

18 juillet 2010

 

 

CARTE

 

 

Si Ax 3 Domaines, qui regroupe ceux de Bonascre de Saquet et de Campels, est devenue la station tendance des Pyrénées, c’est par le charme de ses pistes tracées dans les sapins, la beauté de ses paysages de haute montagne, mais aussi grâce à l’évolution constante du site qui investit afin de moderniser les remontées mécaniques, favoriser l’enneigement, redessiner les pistes, et ainsi en optimiser la « skiabilité ». 700 mètres plus bas, à moins de dix kilomètres, se trouve Ax les Thermes. On peut y flâner dans ses ruelles moyenâgeuses, découvrir le bassin des Ladres, le parc thermal et le centre thermoludique. Aux alentours de la ville, les centres d’intérêt touristique ne manquent pas : la montagne et la réserve de faune sauvage d’Orlu, un patrimoine marqué par le Moyen-âge (art roman, épopée cathare), les spécificités locales liées au thermalisme (thermoludisme, casino) et à l’agriculture de montagne (produits fermiers). Si l’on y ajoute la position frontalière avec l’Andorre, tout cela contribue à faire des vallées d’Ax un pôle touristique typique du caractère pyrénéen.

 

Il ne reste que peu de traces de la primitive église Saint-Jérôme du XII° siècle qui a précédé l’église actuelle construite en 1607 par souscription publique pour la Confrérie des Pénitents Bleus.  Elle n’a qu’une seule nef sans abside ni chapelles. Le maître-autel est placé contre le mur plat du sanctuaire. Le plafond de bois avec peintures et les lambris des murs de la nef, son maître-autel et son retable en bois doré, sont caractéristiques de l’art du XVII° siècle.

 

Le clocher-tour, imitant les clochers catalans de la vallée de l’Andorre est surmonté d’un clocheton fixé à la cime du toit d’ardoises à quatre pans qui abrite une cloche.

 

 

Ax-les-Thermes_Casino

 

Casino

 

Ax-les-Thermes_Le_Teich

 

Le Teich

 

Ax-les-Thermes_Passerelle

 

Passerelle et Eglise

 




 

 

 

 

 

09:15 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/07/2010

Tour de France 2010 : Rodez - Revel

 

17 juillet 2010

 

CARTE

 

Rodez est la préfecture de l’Aveyron et l’ancienne capitale du Rouergue. C’est une ville deux fois millénaire dont l’histoire resta longtemps marquée par la rivalité entre les comtes et les évêques de Rodez. Une muraille coupait la ville en deux. Aujourd’hui, Rodez offre une grande variété de découvertes et de visites d’exception. A commencer par la cathédrale Notre-Dame qui, dominée par son clocher culminant à 87 mètres, offre un condensé des styles architecturaux du XIIIe aux XVIIe siècles, tandis que les nouveaux vitraux réalisés par Stéphane Belzère lui apportent une touche contemporaine. Le passage entre le patrimoine historique et le patrimoine moderne est le fil conducteur de la visite de Rodez et de son agglomération : le musée Fenaille, musée d’archéologie, présente une collection unique en France de statues-menhirs dans un site remarquablement restauré. Le musée d’art contemporain Denys Puech, Grand Prix de Rome de sculpture en 1884, est le relais de la création moderne dans la ville. Dans quelques années, Rodez accueillera le musée Soulages, artiste peintre de notoriété mondiale.

 

 

29432005_OldRodez350

 

Vieux Rodez

 

33075430_Cathedrale_Rodez

 

Cathédrale de Rodez

 

29703841_HexaStairsNew550

 

Escalier hexagonal

 

49987268_3528SaintHandsWEB

 

 

68658780_XGcUigbp_DSC_7761WEB

 

 

Rodez Cathedral_Bells

 

 

 

 

 

 

 

Revel, au pied de la Montagne Noire, est une ancienne cité médiévale. Elle a su profiter de son patrimoine et le transformer selon les attentes de ses 9 400 habitants. Dominée par le beffroi, sa place centrale entourée de maisons à colombages devient le samedi matin, jour du marché, un lieu haut en saveurs, odeurs et couleurs. A proximité de la ville, le lac de Saint-Ferréol accueille sportifs et amoureux de la nature. Conçu au XVIIème siècle par Pierre-Paul Riquet pour alimenter le Canal du Midi, son histoire est mise en scène au Musée et jardins du Canal du Midi.

Revel est également reconnue « Ville et métiers d’Art » grâce à l’excellence de ses ébénistes, ciseleurs, graveurs, laqueurs, ferronniers, tapissiers,… On peut également découvrir l’évolution des savoir-faire des artisans au pôle « Marqueterie et métiers d’art associés » qui regroupe le musée du Bois et de la Marqueterie et l’IMARA, centre de formation aux métiers de l’artisanat d’art. Enfin, sous l’appellation « Aux sources du canal du Midi », Revel-Saint-Ferréol fait partie des Grands Sites de Midi-Pyrénées.

 

Halle de Revel

 

Halle de Revel

 

Château de Barbarin (Revel-Tourdan

 

Château de Barbarin

 

Colombages

 

Colombages

 

Place de la mission- Statue de Folon

 

Place de la mission - Statue de Folon

 

town square

Place de la ville

 

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/07/2010

Tour de France 2010 : Morzine-Avoriaz - Saint-Jean-de-Maurienne

 

13 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Saint-Jean-de-Maurienne est la capitale de la vallée de la Maurienne depuis le VIe siècle. Après que sainte Thècle rapporta d'Alexandrie (Égypte) les reliques de saint Jean le Baptiste qui sont les trois doigts représentés sur les armes de la ville, ainsi que sur les lames des couteaux Opinel, la ville a été élevée au rang d'évêché par Gontran, petit fils de Clovis.

En 753, Griffon se rend en Italie pour rejoindre le roi des Lombards, Aistolf, le plus puissant adversaire de son demi-frère, le roi des Francs, Pépin le Bref, mais il est tué à Saint-Jean-de-Maurienne par les hommes de Pépin.

La ligne de chemin de fer Aix-les-Bains - Saint-Jean-de-Maurienne est ouverte en 1857.

Au cœur du plus vaste domaine cyclable que l’on puisse offrir aux grimpeurs, Saint-Jean-de-Maurienne vit avec le vélo une véritable passion. Le Galibier, le Télégraphe, la Madeleine, le Glandon, la Croix-de-Fer, l’Iseran,… elle est à la croisée de tous ces cols mythiques et de ces montées fameuses pour le plus grand bonheur des cyclosportifs, cyclotouristes, etc.

Saint-Jean-de-Maurienne offre par ailleurs le riche patrimoine d’un Pays d’Art et d’Histoire : cathédrale et cloître gothique, crypte où l’on voit naître l’art roman, musée du costume, musée du Mont-Corbier (liqueur à base de plantes cueillies dans les montagnes environnantes) et, bien sûr, le musée de l’Opinel, le célèbre couteau inventé il y a plus d’un siècle à deux pas de la ville et qui a, depuis, fait le tour du monde.

 Enfin, en cette année 2010 qui marque le 150e anniversaire du rattachement de la Savoie à la France, Saint-Jean-de-Maurienne propose de nombreuses festivités auxquelles s’ajoute la traditionnelle fête du Pain de Saint-Jean qui aura lieu le 5 août.

 

Opinel géant à Saint-Jean-de-Maurienne sur le rond-point en haut de l'avenue des Clapeys

 

Opinel géant à Saint-Jean-de-Maurienne

 

Centre ville de Saint Jean de Maurienne vue du Sappey

 

Centre ville de Saint-Jean-de-Maurienne vue du Sappey

 

vieilles maisons st jean de maurienne

 

Vieilles maisons à Saint-Jean-de-Maurienne

 

Cathédrale Saint Jean de Maurienne

 

Cathédrale Saint Jean de Maurienne

 

Cathédrale de St Jean de Maurienne

 

Cathédrale de Saint Jean de Maurienne

 

Cloitres de Saint Jean de Maurienne

 

Cloitres de Saint Jean de Maurienne

 

Eveché Saint Jean de Maurienne

 

Eveché de Saint Jean de Maurienne

 

Musée de L'Opinel

 

Musée de l'Opinel

 

2578383052_dbd07b6daa_o


 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/07/2010

Tour de France 2010 : Tournus - Station des Rousses

 

10 juillet 2010

 

CARTE

 

Ancienne garnison romaine bâtie au bord de la Saône, Tournus devint un centre religieux important grâce à l'influence de l'abbaye Saint-Philibert, chef d'œuvre de l'art roman.

Noble mérovingien, Filibert mourut et fut enseveli en 685 dans son monastère d'Héri (aujourd’hui  Noirmoutier), une île sur l'Atlantique au sud de l'embouchure de la Loire. Dès 799, cette île est victime d'attaques viking, et après diverses tentatives de résistance armée, il fut nécessaire, en 836, de quitter les lieux. Les Vikings s'en prenant aux reliques chrétiennes, il fut nécessaire d'exhumer et d'emporter le corps de Filibert, contenu dans un important sarcophage. Le lieu de repli était le monastère de Déas (désormais Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en Loire-Atlantique).

Mais, en 858, les Normands revinrent attaquer Déas; les moines s'enfuirent, emmenant avec eux les précieuses reliques de saint Philibert jusqu'à Tournus, où ils arrivèrent en 875. Certains revinrent, plus tard, réoccuper Déas, au XIe siècle, et attendirent le retour des reliques, restées alors en Bourgogne, jusqu'en 1937.

En prévision des états généraux de 1789, Me Ducret - curé de St André de Tournus - est élu député du clergé.

Pendant la retraite après la guerre de Russie, les troupes napoléoniennes sont battues à Mâcon en janvier 1814 par les autrichiens malgré le soutien inattendu de trois cents tournusiens qui se battent avec courage. Napoléon est exilé à l'île d'Elbe mais il n'oubliera pas le sacrifice des tournusiens et décernera à son retour la Légion d'Honneur à la ville de Tournus, le 22 mai 1815.

 

 

Entrée de Tournus

 

Entrée de Tournus

 

 

Clochers de Tournus

 

Clochers de Tournus

 

 

Abbaye Saint-Philibert WestFront

 

Abbaye Saint-Philibert

 

abside

 

Abside

 

cloître de Tournus

 

Cloître de Tournus

 

Crypte

 

Crypte

 

la voute de la chapelle

 

Voûte de la chapelle

 

le clocher arrière

 

Clocher arrière

 

le jardin du cloître

 

Jardin du cloître

 

Tournus , une allée vue d'en haut

 

Une allée vue d'en haut

 

 

 

 

Les Rousses est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Les Rousses est également le nom de la station touristique composée des 4 villages suivants :

·         Les Rousses (commune la plus importante de la station)

·         Bois-d'Amont

·         Lamoura

·         Prémanon

La station aux 4 villages compte 220 kilomètres de pistes de ski de fond, et un domaine de ski de piste important (les Tuffes, la Dôle, le Noirmont, le Tabagnoz). Une partie du domaine de ski de la station des Rousses se situe en Suisse (La Dôle) et une partie dans le département de l'Ain (Le Tabagnoz). En hiver, la Transjurassienne traverse entre autres la station des Rousses.

Le nom du village des Rousses provient probablement d'une forme dialectale « Les Rôtz » signifiant «Les Roches» en franco-provençal. Une autre étymologie : le mot «rousses» est fréquent dans la région en microtoponymie (noms de champs, de lieux-dits) pour désigner des zones défrichées ou des cabanes de branchages. (Du latin «ruptias», branches «cassées») Il s'agit de toute manière d'un nom lié au défrichement médiéval. Une autre explication, fort contestée, a été proposée, selon laquelle le nom des Rousses viendrait de la couleur du gibier qu'on y chassait, composé essentiellement d'animaux au pelage roux ou d'une teinte s'en approchant.

 

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

LesRousses

 

LesRousses2

 

Les_Rousses_01

 

Les_Rousses_02

 

Les_Rousses_11

 

Les_Rousses_12

 

Les_Rousses_17

 

 

 

07/07/2010

Tour de France 2010 : Cambrai-Reims

 

7 juillet 2010

 

CARTE

 

 

Cambrai, ville des géants Martin et Martine, connue surtout pour ses «bêtises», est chef-lieu d'arrondissement et de deux cantons. Ses habitants sont les Cambrésiens.

 

Érigée en capitale des Nerviens à la fin de l'Empire romain, Cambrai est depuis longtemps le siège d'un évêché (Fénelon, surnommé «le cygne de Cambrai», en fut archevêque), et, jusqu'à son rattachement à la France en 1678, fut le centre d'une petite principauté ecclésiastique officiellement indépendante, à l'intérieur du Saint-Empire romain germanique. Les terres fertiles qui l'entourent et l'industrie textile, notamment les toiles de batiste, font sa prospérité au Moyen Âge, mais à l'époque moderne elle perd de son importance, s'industrialise beaucoup moins que ses voisines du Nord-Pas-de-Calais et ne réussit pas à attirer les grandes lignes de chemin de fer qui relient Paris au Nord et à la Belgique. Occupée par l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, Cambrai voit se dérouler à ses portes en 1917 la bataille qui porte son nom, où les chars sont pour la première fois utilisés massivement. Le développement économique et démographique qui suit la Seconde Guerre mondiale est brutalement inversé par le premier choc pétrolier de 1973.

 

Cambrai est aujourd'hui une ville moyenne aux fonctions locales, qui a su garder un cadre de vie agréable et cherche un nouveau souffle économique grâce à sa position sur les grands axes autoroutiers et fluviaux.

 

 

Champs et écluses aux alentours de la ville de Cambrai 2

 

Champs et écluses aux alentours de la ville de Cambrai 

 

IMG_6894

 

 

Porte des Arquets et Tour du Caudron

 

Porte des Arquets et Tour du Caudron

 

Hôtel de ville - Carillon

 

Hôtel de ville

 

Carillon-Cambrai avec Martin et Martine

 

Carillon de l'Hôtel de Ville avec Martin et Martine

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Beffoi_de_Cambrai

 

Beffroi de Cambrai

 

Bêtises

 

Bêtises

 

 

 

 

 

Reims est connue pour être la ville du vin de Champagne et pour avoir été celle du sacre des rois de France.

Bordée par les prestigieux coteaux de la Montagne de Reims, elle est le siège de beaucoup de grandes maisons de champagne.

Théâtre, en souvenir du baptême de Clovis par l’évêque Rémi en 489, du sacre des rois de France (excepté à trois reprises) de 1027 à 1825, Reims est fière de sa cathédrale datant du XIIe siècle et emblématique de la période gothique à son apogée. Depuis 1991, la cathédrale Notre-Dame est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ainsi que le Palais du Tau, ancien palais de l’archevêque de la ville, la Basilique Saint-Rémi et, adjacente, l’ancienne abbaye royale du même nom où était conservée la Sainte Ampoule du sacre des rois.

 

 

Basilique Sainte Clothilde

 

Basilique Sainte Clothilde

 

Basilique Saint-Rémi 2

 

Basilique Saint-Rémi

 

Cathédrale Notre-Dame 2

 

Cathédrale Notre-Dame

 

Hôtel de Ville

 

Hôtel de Ville

 

Palais du Tau

 

Palais du Tau

 

Place Drouet

 

Place Drouet

 

Place Royale

Place Royale

 

 

 

 

 

 

09:00 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reims, cambrai, tour de france 2010 |  Facebook |

01/07/2010

Vive l'été et les vacances !

 

été_p1

 

Je vous souhaite à tous et toutes un bel été et de superbes vacances !

Si vous en avez l'occasion, venez suivre le "Tour de France" sur mon blog, revu à ma façon sans les coureurs.

A bientôt !

17:30 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ete |  Facebook |

14/01/2010

Arctic Landscapes (Annemeraude)

 

 

 

Janvier (musique de Vivaldi)
Le premier mois est celui des chaudes résolutions,
Et des décisions ferventes.
Je suis comme le laboureur qui commence le premier sillon.
Je ne regarde ni à gauche ni à droite, mais je pèse de toute ma force sur le soc,
Pour que les racines ou les pierres ne le fassent pas dévier ni à droite ni à gauche,
Et que mes sillons soient parallèles, jusquà ce que tout le champ soit labouré.
Je suis aussi comme le sculpteur devant son morceau d'argile
Et qui sort la première ébauche de ce qui doit être un jour.
Celui qui travaille ne sent pas le froid,
Celui qui espère ne sent pas la bise.
Les chemins peuvent être boueux lorsque l'âme est nette ;
Les ruisseaux peuvent être gelés quand le cœur est chaud.
(G. Barbarin)

17:43 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : annemeraude |  Facebook |

03/09/2009

Numéro 9

Numéro 9

 


Dans un futur proche, la Terre a été ravagée par une grande guerre entre les hommes et les puissantes machines qu'ils avaient créés. Sachant l'humanité condamnée, un scientifique crée 9 petites créatures, fragiles et sans défense à partir d'objets divers ramassés dans les décombres. Incapables de s'opposer aux machines, ils ont formé une petite communauté survivant au jour le jour dans les décombres. Mais le dernier né de cette famille, le Numéro 9 a une mission. Il détient en lui la clé de leur survie et devra convaincre ses camarades de quitter leur refuge de fortune pour s'aventurer au coeur du royaume des machines. Ce qu'ils vont découvrir en chemin représente peut-être le dernier espoir de l'Humanité.

Film réalisé par Shane Acker, avec Elijah Wood, Jennifer Connelly, Crispin Glover

Au départ, Numéro 9 n'était qu'un court-métrage de fin d'études. Nominé aux Oscars en 2005, le film d'animation de Shane Acker a immédiatement séduit Tim Burton. Sentant la puissance de cet univers postapocapyptique, faisant référence à Robert Oppenheimer (l'inventeur de la bombe A), le créateur d'Edward aux mains d'argent ou de L'Étrange Noël de Mr. Jack a financé d'enthousiasme la production du long-métrage.


 

20:01 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, numero 9 |  Facebook |

18/05/2007

CAVALIA

Dans ce spectacle créé par Normand Latourelle, l'homme et le cheval nous emmènent dans leur imaginaire. On se laisse charmer par leur complicité.  L'orchestre distribue les notes au rythme des longues crinières. Les décors époustouflants nous font voyager à travers le temps et l'espace. Les artistes nous transportent dans un univers fabuleux, à l'aide d'effets spéciaux, d'éclairages colorés et de projections multimédias.

Laissez- vous emporter par la magie du 23 août au 16 septembre 2007 sur le site de Tour et Taxis. Plus d'informations sur le site de Cavalia : http://www.cavalia.net/

 

 

21:47 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cavalia, cheval, spectacle |  Facebook |

13/05/2007

Sur les traces de Jean-Michel FOLON

Dans la ferme du Château de la Hulpe, Jean-Michel Folon présente plus de 300 oeuvres, dans une scénographie originale. Le visiteur est ainsi plongé au centre de la création de l’un de nos plus grands artistes belges contemporains.

Ses aquarelles, peintures, objets, sculptures, affiches et illustrations vous invitent au voyage dans les 15 salles d’exposition de la Ferme. Vous entrez dans le livre de sa vie.

 

18:24 Écrit par Boubayul dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : folon, art, fondation folon |  Facebook |