25/06/2007

Lady Chatterley

18680450_w434_h578_q80

 

Dans le château des Chatterley, Constance coule des jours monotones, enfermée dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, au coeur de la forêt de Wragby, elle fait la connaissance de Parkin, le garde-chasse du domaine. Le film est leur histoire. Le récit d'une rencontre, d'un difficile apprivoisement, d'un lent éveil à la sensualité pour elle, d'un long retour à la vie pour lui. Ou comment l'amour ne fait qu'un avec l'expérience de la transformation.

Un film réalisé par Pascale Ferran, avec Marina Hands, Jean-Louis Coulloc'h, Hippolyte Girardot.

 

Parallèle entre la nature saisonnière et l’éclosion des corps et des désirs, « Lady Chatterley » (film aux cinq Césars) narre l’histoire d’un amour charnel montré dans tout son naturel. Ce film, qui prend son temps, dresse au travers de ses personnages un beau tableau du désir et de la liberté en transcendant les classes sociales. Les plans aux couleurs chatoyantes, aux lumières éclatantes sont travaillés et soutenus par une photographie magnifiquement belle, un usage parcimonieux de la musique. Aucune image n’est choquante ni excessive, malgré la véhémence de la passion des personnages.

07:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lady chatterley, films |  Facebook |

24/06/2007

Jugez-moi coupable ( Find me guilty)

18660694_w434_h578_q80

Jugez-moi coupable est inspiré par l'histoire vraie de Giacomo "Jackie Dee" DiNorscio, un membre de la famille Lucchese. De fait, les dialogues de la majeure partie des scènes du prétoire sont tirés des minutes mêmes du procès. Déjà incarcéré pour trente ans, Jackie se voit offrir une réduction de peine s'il témoigne contre ses amis les plus proches. Dégoûté par la bureaucratie du système pénal et refusant de trahir sa "famille", Jackie décide d'aller au procès à la fois en tant qu'inculpé et en tant qu'avocat. Avec son humour extravagant et outrancier, sa détermination farouche et sa loyauté sans faille, il devient vite la vraie vedette de ce procès, ne cessant de surprendre le juge, le jury, sans parler de ses co-inculpés plus ou moins sceptiques...

Film réalisé par Sidney Lumet, avec Vin Diesel, Peter Dinklage, Linus Roache.

 

L'authenticité de cette histoire est retranscrite avec perfection. Vin Diesel prouve de façon exceptionnelle sa capacité à endosser des rôles où on ne l'attend pas. Il défend sa famille avec des dialogues et un franc parlé particulier teinté de cynisme et d'humour noir. Son jeu est net, précis et naturel. Le film mélange subtilement les doses d'humour et d'émotions intenses.

17:11 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jugez-moi coupable, films |  Facebook |

Jean Michel Jarre

album_thumb

 

Jean Michel Jarre a tout au long de sa carrière développé une recherche musicale intense. Déjà dans les années 1970, il se démarque en réussissant quelques compositions là où les autres balbutient encore. En 1976, l'album Oxygene est une révolution. Jean Michel Jarre crée une œuvre électronique accessible au grand public, tranchant radicalement avec les musiques industrielles de l'époque comme celle de Kraftwerk. Au delà d'un succès planétaire, il montre que la musique électronique peut être mélodieuse et agréable, ouvrant la voie à d'autres artistes. Pour ses compositions, en plus des synthétiseurs, il utilise des instruments originaux et peu utilisés comme la harpe laser (utilisée principalement pour son côté spectaculaire en concert), le Theremin, les steel drums, l'orgue de Barbarie, ou encore certains appareils fabriqués spécialement pour lui. En 2004, avec Aero, Jean Michel Jarre sort le premier album composé et réalisé en son 5.1, développant ainsi une musique qui immerge totalement l'auditeur.

Jean Michel Jarre a également inventé le concept de méga-concert, appelé aussi Ville en concert : un spectacle mêlant sa musique électronique avec des jeux de lumières et des effets pyrotechniques. Le site du concert tient également une grande place dans le spectacle. Jean Michel Jarre met en valeur les monuments par des jeux de lumière, projette des images gigantesques sur les façades des immeubles, utilise les toits des bâtiments comme base de lancement de feux d'artifices, etc. De plus, la gratuité de certains de ses concerts lui permet d'attirer des foules de plusieurs millions de personnes.

Sa volonté de fédérer les cultures au travers de la musique le pousse généralement à faire venir sur scène des artistes locaux, et à utiliser la plupart du temps l'orchestre symphonique local ou national pour jouer ses morceaux.

Inaugurant son concept de Ville en concert en 1979 place de la Concorde à Paris, qui attire plus d'un million de personnes, il illumine ensuite les plus grandes villes du monde : Houston, Moscou, Le Caire, Athènes, etc.

Ses albums sont : La Cage, Erosmachine, Deserted Palace, Les Granges Brûlées, Oxygène, Equinoxe, Les Chants Magnétiques, Musique pour Supermarché, Zoolook, Rendez-vous, Révolutions, En attendant Cousteau, Chronologie, Oxygène 7-13, Odyssey Through O2,  Metamorphoses, Sessions 2000, Geometry of Love, AERO, Téo & Téa (album sorti le 26 mars 2007).

 

aid-61679_1

 

 

16:52 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jean michel jarre, teo tea |  Facebook |

23/06/2007

Les Feux de la Saint-Jean

JEAN 01

 

La 2e grande fête populaire de la capitale du Hainaut, après la traditionnelle Ducasse de Mons, a lieu le vendredi 29 juin 2007. Chaque année, l'ASBL "les Feux de la Saint Jean" vous invite à suivre les cortèges, de la Grand'Place à la place Nervienne, pour y allumer le feu.
La fête des Feux de la Saint-Jean est issue des fêtes solaires, qui remontent aux civilisations antiques. On y voit clairement les fêtes orientales importées en Occident par les peuples d'origine aryenne : Perses, Égyptiens, Grecs, Romains, Germains, Celtes et Scandinaves. On honore les deux équinoxes (de printemps et d'automne) et les deux solstices (d'été et d'hiver). Quelle que soit la gestion du sacré de chaque civilisation, on fête au solstice d'été le retour de la fertilité, on implore les divinités pour favoriser les moissons, si vitales en ces temps anciens, on exorcise le malin, le diabolique. C'est le Dieu soleil qui est célébré, et pour toute divinité, il faut un symbole. Le feu était tout indiqué pour représenter le soleil, aussi fut-il choisi comme son emblème le plus parfait. La civilisation judéo-chrétienne s'est adaptée au culte païen en intégrant ses plus fortes célébrations fixées d'après le calendrier solaire. Ainsi, ce n'est pas du tout un hasard si la naissance du Christ est fêtée au solstice d'hiver (le 24 décembre, le jour le plus court de l'année).

Mais quant est-il à Mons ? Jusqu'en 1822, on y fête la Saint-Jean en allumant des feux dans chaque quartier; un coq en cage est placé à côté de chaque feu Les foyers sont alimentés par le bois récolté par les enfants. A la Saint-Jean a lieu aussi un concours de chants dont le premier prix est un coq vivant. Raison pour laquelle celui-ci est promené dans la ville en tête de cortège. En 1822, à l'instar de nombreuses cités, le Collège des Bourgmestre et Échevins interdit les feux de la Saint-Jean. Probablement faut-il y voir la conséquence d'un incendie survenu lors de cette fête dans une ville du Royaume. Cependant, on fêtera encore la Saint-Jean jusqu'en 1870 (des tables à bougies remplaceront les feux). Les feux renaissent à Mons le 23 juin 1990. La recette est simple, des cortèges aux tambours parcourent la Ville pour annoncer la mise à feu d'un bûcher sur la Place Nervienne. De nombreuses animations culturelles se déroulent sur cette place et dans les casemates toute la soirée. Très vite, il semble évident qu'il n'y a pas lieu d'effectuer une "restauration" des Feux de la Saint-Jean comme cela a été réalisé sous la houlette du Chanoine Puissant pour la procession du Car d'Or à Mons. Au contraire, il s'agit ici de réinterpréter ce culte ancestral au 21e siècle. C'est dès lors avec beaucoup de liberté que la rénovation est en cours dans une version contemporaine. Il n'y a pas de costumes moyenâgeux ni de reconstitution historique. Depuis le 23 juin 1990, la fête a considérablement évolué. Aujourd'hui, on compte plus de 15.000 personnes lors de l'allumage du feu.

 

JEAN 04

 

 

JEAN 02

 

JEAN 03


06:45 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux de la saint-jean, mons |  Facebook |

22/06/2007

Montgolfiades de Hélécine

Traditionnellement, le Domaine provincial d’Hélécine organise chaque année au mois de juin un envol de montgolfières. L’évènement est agrémenté durant toute l’après-midi de nombreuses activités récréatives à l’attention du grand public.

Au programme, ce sont une vingtaine de ballons qui devraient prendre les airs en début de soirée le 23 juin 2007 si le temps le permet. Un départ groupé qui se doublera de l'habituel challenge du Belgian Balloon Club, à savoir la chasse au renard.

Pour rappel, le fameux goupil n'est autre qu'une montgolfière qui part avec quelques minutes d'avance. À son atterrissage, elle marque le sol. Reste ensuite aux aérostats suivant à lâcher un marqueur le plus près possible de la trace précitée. Mais si cette partie reste invisible au grand public, le décollage, lui, est chaque fois très suivi.

 

MO 00

 

MON 00

 

MON 01

 

MON 02

 

MON 03

 

MON 04

 

MON 05

 

MON 07

 

MON 08

 

MON 09

 

MON 10

 

MON 11

 

10:21 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montgolfiades, helecine |  Facebook |

21/06/2007

Bruxelles : capitale de la bande dessinée murale

Il ne faut pas rater le "parcours BD à Bruxelles" qui a vu près d'une trentaine de murs de la capitale se couvrir de personnages monumentaux, hauts en couleurs et dans les situations les plus cocasses. Sans se prétendre du Grand Art, voilà néanmoins de l'art… très grand!

Ange

 

Ange

 

Asterix

 

Astérix

 

Billy the Cat

 

Billy the Cat

 

Blake et Mortimer

 

Blake et Mortimer

 

Bob et Bobette

 

Bob et Bobette

 

Boule et Bill

 

Boule et Bill

 

Brousaille

 

Broussaille

 

Cori le mousaillon

 

Cori le mousaillon

 

Cubitus

 

Cubitus

 

Isabelle

 

Isabelle

 

la patrouille des castors

 

La patrouille des Castors

 

Le Chat

 

Le Chat

 

le Passage

 

Le Passage

 

le Petit Jojo

 

Le Petit Jojo

 

Le Scorpion

 

Le Scorpion

 

Lincoln

 

Lincoln

 

Lucky Luke

 

Lucky Luke

 

Martine

 

Martine

 

Neron

 

Neron

 

Nick

 

Nick

 

Odillon Verju

 

Odillon Verju

 

Olivier Rameau

 

Olivier Rameau

 

Passe moi le ciel

 

Passe moi le ciel

 

Projet Terre Neuve

 

Projet Terre Neuve

 

Quik et Flupke

 

Quick et Flupke

 

Ric Hochet

 

Ric Hochet

 

Tintin

 

Tintin

 

Victor Sackevile

 

Victor Sackevile

 

Quinzaine de la Bande Dessinée à Bruxelles

large_455536

 

La Quinzaine de la BD de Bruxelles se déroulera du 15 juin au 1 juillet 2007 à la Centrale Electrique. Capitale de la Bande Dessinée, Bruxelles ne compte plus ses pignons décorés par des auteurs de BD, ses librairies spécialisées, ses écoles de BD… De nombreuses expositions seront proposées dans le cadre de cet événement. Un grand nombre d'autres activités seront également organisées (rencontres, dédicaces, concert, débats...) et des auteurs invités: la ville sera en fête pendant toute la quinzaine! Ca va buller à Bruxelles! Les expos sont installées depuis vendredi 14 juin ; dépêchez-vous : il vous reste peu de jours pour les visiter !

Site web : http://www.bruxellesbd.be/

 

14:53 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quinzaine de la bd, bruxelles |  Facebook |

19/06/2007

Ommegang de Bruxelles

sch200211130783-011

 

L'Ommegang est un cortège folklorique bruxellois. Cette manifestation trouve son origine dans les grands cortèges de notables, de cavaliers et de géants que, sous le nom générique d'ommegang, on retrouve un peu partout en Belgique et dans le Nord de la France. Elle commence à la place du Sablon et se termine par un spectacle sur la Grand-Place. Chaque début juillet, on y commémore la Joyeuse Entrée de Charles-Quint à Bruxelles en 1549. On y dénombre environ 1 400 figurants, dont plusieurs cavaliers, habillés en costume d'époque. Il y a aussi des géants tels l'Archange Saint-Michel, Sainte-Gudule ou encore le cheval Bayard. Avant la venue de Charles-Quint, il s'agissait d'une simple procession en l'honneur de Notre-Dame du Sablon.

Ce spectacle extraordinaire aura lieu le mardi 3 et le jeudi 5 juillet 2007 de 21 heures à 23 heures.
Pour plus d'informations, visitez le site http://www.ommegang.be/.

 

 

 

23:14 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ommegang, bruxelles |  Facebook |

Cirque du Soleil

SOLEIL 01

 

Le Cirque du Soleil, compagnie de nouveau cirque, se singularise par des numéros ne recourant pas à des animaux tout en donnant la part belle à des artistes de mime et à des acrobates, est sise à Montréal, dans le quartier Saint-Michel. Fondé en 1984 par Guy Laliberté et Daniel Gauthier, l'entreprise compte plus de 3 000 salariés, animant huit spectacles en tournée (sous chapiteau) qui tournent parallèlement sur la planète et six autres spectacles permanents, tous à thématiques différentes.

Les spectacles en tournée : Saltimbanco, Alegría, Quidam, Dralion, Varekai et tout dernièrement Corteo, Delirium et Kooza. Les spectacles permanents: Mystère (Las Vegas), O (Las Vegas), La Nouba (Orlando), Zumanity (Las Vegas), KA (Las Vegas) et Love (Las Vegas).

Deux nouveaux spectacles permanents sont prévus, l'un à Tokyo Disney Resort en 2008 et l'autre à Macao. Un nouveau spectacle de tournée sera lancé à Montréal le 19 avril 2007, il porte le nom de Kooza.

Le Cirque du Soleil lance la tournée européenne de Varekai à Anvers du 30 octobre au 2 décembre 2007.

Je vous invite à faire plus ample connaissance avec le Cirque du Soleil sur leur site : http://www.cirquedusoleil.com/CirqueDuSoleil/be/default.htm. Je respecte la demande du Cirque du Soleil de "ne pas apposer du matériel provenant de leur site sur mon blog (images, vidéo, visuels, logos, musique). Ces restrictions leur permettent de protéger leur propriété intellectuelle et le travail de leurs artisans."

 

 

18:12 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cirque du soleil |  Facebook |

Toone

TOONE 01

 

Le Théâtre royal de Toone est un théâtre de marionnettes de tradition populaire bruxelloise actif depuis 1830. On raconte que les marionnettes tirent leur origine d’une ordonnance de Philippe II d'Espagne, fils de Charles Quint, qui détesté par la population, fait fermer les théâtres pour éviter qu’ils ne deviennent des lieux de rassemblement qui auraient accentué l’hostilité à son égard. Les Bruxellois auraient alors remplacé les comédiens par des poechenelles (polichinelles) dans des théâtres clandestins. Au début du XIXe siècle, les théâtres de marionnettes bruxelloises sont l’un des divertissement pour adultes que l’on peut rencontrer dans les quartiers populaires, qui obtiennent le plus de succès. Les marionnettes, sont généralement du type marionnettes à tringle, le manipulateur tient la tringle en métal attachée à la tête de la marionnette, des fils permettent de faire bouger les bras et les jambes. Pendant que ses aides se chargent de la manipulation, le montreur interprète les voix tout en surveillant le public qu’un excès d’enthousiasme amène parfois à lancer toutes sortes de projectiles sur les personnages qui lui déplaise. Le théâtre de marionnettes permet une grande liberté de ton, ne demande pas beaucoup de moyens et peu se déplacer n’importe où. Souvent les montreurs travaillent comme ouvriers la journée et le soir se produisent dans une cave, devant les habitants du quartier. Leur répertoire très varié est emprunté aux légendes populaires, aux histoires de chevalerie ou encore, aux pièces religieuses ou historiques, qu’ils découpent en feuilleton et interprètent très librement suivant leur fantaisie.

Venez passer une soirée agréable chez Toone et consultez le programme sur : http://www.toone.be.

 

TOONE 02

 

TOONE 03

 

TOONE 04

 

TOONE 05

 

TOONE 06

 

 

17:23 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toone, theatre de marionnettes, bruxelles |  Facebook |

15/06/2007

Shrek le troisième

18767239_w434_h578_q80

 

L'ogre Shrek n'avait pas quitté son marécage pestilentiel et épousé sa chère Fiona pour devenir roi. C'est pourtant ce qui risque de lui arriver après que son beau-père Harold clabote soudain sans crier gare. S'il n'arrive pas à dénicher illico un roi avec l'aide de ses fidèles compagnons, l'Âne et le Chat Potté, Shrek deviendra le prochain souverain du Royaume Fort Fort Lointain. Bonjour les ennuis! A moins qu'Artie, le cousin loser de Fiona, ne se laisse convaincre de monter sur le trône à sa place. Mais ce paumé a-t-il vraiment l'étoffe d'un roi?

 

Ce film fait partie de la Saga Shrek et est réalisé par Chris Miller III et Raman Hui. Avec Alain Chabat, Med Hondo, Barbara Tissier.

 

On retrouve tous les éléments des parties précédentes : des scènes d'action délirantes, l'art de manier le mauvais goût, des personnages hilarants, de l'émotion, du détournement de contes de fées et des héros de Walt Disney à la pelle, le langage verlan avec un accent moyennâgeux à mourir de rire. Toutefois, l'humour est un peu en baisse avec des gags qui ont du mal à se renouveler, l'effet de surprise n'est plus là et la fin est assez gnan-gnan.

 

23:30 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shrek le troisieme, cinema |  Facebook |

14/06/2007

23ème Fête de la Musique : 21 juin 2007

gd2007

 

Cette année encore, la Fête de la Musique battra son plein du 21 au 24 juin inclus. De par sa gratuité et par la diversité de ses points d’ancrage territoriaux, la Fête de la Musique mise plus que jamais sur l’accessibilité, le rassemblement et le brassage des publics les plus diversifiés. Avec près de 500 concerts gratuits, tant en Wallonie qu’à Bruxelles, la Fête de la Musique se profile plus que jamais comme l’événement incontournable de ce début d’été. La Fête de la Musique 2007 conciliera ainsi une programmation populaire de qualité avec des rendez-vous multiples et variés. Venez la découvrir en détail en parcourant le site : http://www.fetedelamusique.be/.

Que la Musique commence !

 

22:18 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fete de la musique, 21 juin |  Facebook |

"Le dernier Templier" de Raymond Khoury

dyn001_original_200_312_jpeg_58330_c8939dd9bdebf691d5669760a6fb1bfc

 

Résumé du livre

Grande soirée de vernissage au Metropolitan Museum de New York, où sont présentés les fabuleux trésors du Vatican. Soudain, chevauchant de front, quatre cavaliers en costume de Templiers sèment l'apocalypse parmi les robes longues et les smokings. En quelques minutes, l'exposition vire au carnage. Réfugiée derrière une vitrine, Tess, une brillante archéologue, assiste au pillage. Très vite, elle a le sentiment que ces cavaliers, qui ont disparu dans les ténèbres de Central Park, loin d'être de simples criminels, ont un lien avec la véritable histoire des Templiers. Seul Sean Reilly, un agent du FBI, fait confiance à l'intuition de la jeune femme. Ensemble, ils vont enquêter sur le mystère des Templiers. Ces moines-soldats ne détenaient-ils pas un secret qui, dévoilé, aurait pu faire chuter le Vatican, l'Eglise et la chrétienté tout entière ? Tess et Reilly n'auront que quelques jours pour découvrir ce secret avant que d'autres ne s'en emparent... La puissance du premier roman de Raymond Khoury naît de la confrontation entre une enquête en état d'urgence et la force de l'Histoire. Déjà plus de trois millions de lecteurs dans le monde ont été fascinés par ce roman au souffle rare, où le mystique rejoint le mystérieux.

Un rythme percutant tout d'abord puis qui s'essouffle au fil des pages. 
Au milieu du flot d'avatars du Da Vinci Code, voici un livre intéressant avec toutes les ficelles du genre, à savoir les templiers, les cathares, des meurtres mystérieux. L'ombre d'un secret colossal derrière lequel tout le monde court, et qui pourrait chambouler toute notre civilisation, un secret touchant Jésus Christ, vous tient en haleine, suivant un rythme percutant qui s'essoufle au fil des pages, jusqu'aux toutes dernières pages même si quelques péripéties sont un peu trop rocambolesques.

Genesis

Genesis est un groupe de rock britannique de style progressif, qui a connu un succès important durant les années 1970, 1980 et 1990 avec successivement à la place de chanteur Peter Gabriel, Phil Collins puis Ray Wilson. Les deux premiers jouissent également d'un grand succès grâce à leurs carrières solo.

Avec environ 150 millions d'albums vendus de par le monde, Genesis se classe dans le top 30 des artistes ayant vendus le plus d'albums de tous les temps.

Pour leur première tournée depuis 15 ans, le groupe mythique parcourra les plus grands stades d'Europe et s'arrêtera le 24 juin 2007 au stade Roi Baudouin à Bruxelles pour un concert exceptionnel avec Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford.

 

 

 

06/06/2007

Indigènes

18653664_w434_h578_q80

 

En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l'armée française, foi en la liberté et l'égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.

 

Film de Rachid Bouchareb. Avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem.

 

A chacun de se forger sa propre opinion sur ce volet de l'histoire que l'on se plaît à passer sous silence, sur ces hommes de courage qui ont contribué à défendre leur pays et n'ont pas reçu les honneurs dûs!

"Indigènes" est un film grandiose emmené par des acteurs qui jouent avec leurs tripes : c'est un chef d'oeuvre qui mérite amplement les récompenses récoltées à Cannes.

 

23:13 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indigenes, films |  Facebook |

Guido Daniele : Peintures éphémères

Vous avez déjà vu les peintures éphémères peintes sur les mains : éléphants, chiens, félins, aigles, pumas, etc.

 

 

Body painting 01

 

Body painting 02

 

Body painting 03

 

Ce sont les œuvres de Guido Daniele, artiste né à Soverato, vivant actuellement à Milan.

 

modella

 

C’est un artiste connu dans le monde entier. Diplômé de l’école de Brera des arts, il a habité en Inde où il est allé à l’école de tankas à Dharamsala. Il a participé à des expositions de groupes d’art puis a commencé à travailler en tant qu’illustrateur hyper-réaliste. Après avoir employé et examiné différentes techniques de peinture, il a amélioré son utilisation d’aérographe. Il peint des arrière-plans pour des films publicitaires et des trompe-l’œil. Il ajoute enfin une nouvelle expérience artistique : la peinture sur corps pour des films publicitaires, des événements de mode et des expositions.

 

Guido Daniele m’a permis de publier quelques-unes de ses œuvres. Je vous invite à faire plus ample connaissance avec son travail au travers des photos ci-dessous et en visitant son site : http://www.guidodaniele.com/

 

Campagne de publicité APEROL

 

Campagne de publicité APEROL

 

Campagne de publicité PANASONIC

 

Campagne de publicité PANASONIC

 

Illustration 01 3_6

 

Illustration

 

Illustration 02 6_6

 

Illustration

 

Peinture 01 2007_casale_monferrato1

 

Peinture Casale Montferrato

 

Peinture 02 2005_scuola_litz4

 

Peinture Ecole de Litz

 

Trompe l'oeil 16_2

 

Trompe l'oeil

 

Trompe l'oeil 26

 

Trompe l'oeil

 

 

Merci à Guido pour m’avoir accordé son autorisation à partager avec vous son inspiration et félicitations à lui ! Merci de respecter son copyright !

 

Grazie a Guido di avermi accordato la Sua autorizzazione da condividere con voi la Sua ispirazione e congratulazioni a Lui !


 

05/06/2007

World Trade Center

18668104_w434_h578_q80
 
11 septembre 2001. Une chaleur étouffante règne dès le lever du jour dans les rues de New York. Will Jimeno, du Port Authority Police Department, se demande s'il ne va pas prendre un jour de congé pour s'adonner à la chasse à l'arc. Il choisit finalement de se rendre au travail et rejoint le sergent John McLoughlin, alors que celui-ci et ses collègues du PAPD commencent leur tournée quotidienne dans les rues de Manhattan. Une journée banale qui commence comme tant d'autres ...
Sitôt l'alerte donnée, cinq policiers, dont McLoughlin et Jimeno, se rendent au World Trade Center et s'introduisent dans les tours jumelles. McLoughlin et Jimeno survivent par miracle à l'effrondrement des gratte-ciel. Ils se retrouvent piégés sous plusieurs tonnes de béton, de charpentes métalliques tordues, de verre et de gravats ...
 
Film réalisé par Oliver Stone. Avec Nicolas Cage, Michael Peña, Maria Bello.
 
Oliver Stone nous a habitué à balancer quelques pavés à la face du système américain, à une réalisation impeccable, des dialogues percutants et une certaine profondeur dans le scénario. Dans ce film, Ston insiste trop sur l'apitoiement. Le personnage du prêtre sauveteur ancien des Marines est quelque peu caricatural. Les dialogues sont d'une grande pauvreté. Le film apparaît comme une lente succession de clichés sans accent sur le côté tragique de l'événement. Le travail des sauveteurs est mal mis en évidence et le fait de limiter le sauvetage à deux personnes fait oublier l'engagement de milliers d'autres volontaires et le nombre de victimes.
 

 

 

18:28 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinema, world trade center |  Facebook |

Il Divo

Il Divo, formé à Londres en 2003 et composé de David Miller, Sébastien Izambard, Urs Buhler et Carlos Marin vient de l'univers très sérieux des Conservatoires. Miller, Buhler et Marin bénéficient d'une évidente formation de chanteurs lyriques. Mais ils ont délaissé la prestigieuse carrière qui leur était offerte à l'opéra pour faire connaître au public classique le répertoire un tantinet méconnu de Claude François, Mariah Carey ou Céline Dion.
Le public n'a malheureusement pas suivi le projet, mais Il Divo s'est consolé en vendant cinq millions de copies de leur premier album dans le monde.

Tout le monde connaît les airs qu'ils reprennent et qu'ils prennent soin de les interpréter dans les quatre langues les plus parlées : l'Anglais, l'Espagnol et le Français... Après une telle performance, très appréciée de nos jours, ils ont su prolonger la magie en 2005, avec un disque appeler "Ancora" et un indispensable recueil de chansons de Noël, dont tous les sapins se souviennent. C'est grâce à sa dimension internationale que le quatuor a été également sélectionné pour un événement international et fédérateur : la cérémonie de clôture du Mondial 2006 de football. A vos écouteurs!

15:49 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : il divo, musique |  Facebook |

Euroferia Andaluza

Du vendredi 8 juin à midi au dimanche 10 juin à 24 h, la plus grande féria d'Europe hors d'Espagne proposera ses ambiances folkloriques et culturelles hautes en couleurs ainsi qu'un éventail multiple et varié de palettes gastronomiques.

La quinzième édition de cette manifestation culturelle et festive espagnole, européenne et internationale se tiendra sous l'Atomium.

L'édition 2007 s'articule autour de quatre grands “patios”: Europa, Andalucía, Plaza de España et Calle del Infierno. Chaque patio est le lieu de rassemblement de nombreux artistes et dans les stands, la gastronomie, la danse et les animations sont reines.

Une “Portada” ou porte monumentale de l'EuroFeria accueille le public. Cette année, elle ne sera autre que l'Atomium lui-même dans la perspective majestueuse du boulevard du Centenaire. Il faut relever la présence des représentations de la Région d'Andalousie qui apportera de groupes flamenco et le soleil de sa belle région . La décoration et la disposition des lieux sont conformes et traditionnels des férias andalouses: des “farolillos” (lampions) décorent l'ensemble des casetas, de magnifiques chevaux de pure race espagnole (P.R.E.) seront présents en spectacles et en promenades; des danses typiques de flamenco et de Sevillanas en costumes traditionnels: la “flamenca” pour elle, le “corto” pour lui, mettront le feu à l'ambiance et apporteront les lumières et les couleurs chatoyantes des fêtes andalouses.

Dans les “casetas”, jour et nuit, on pourra apprécier la nourriture, les boissons et la danse dans une ambiance amicale. La gastronomie au goût exquis et aux couleurs méditerranéennes offrira une grande variété de plats typiques espagnols et européens: jambon, “pescaíto frito” (fritures de poisson), paella, etc… et pour achever la veillée, des “churros” (sorte de beignet chaud) au sucre et au chocolat. La “manzanilla” venant de Sanlúcar de Barrameda (Cadix), typique dans toutes les ferias Andalouses, sera la boisson reine de l'Euroferia. La cuisine sera elle, par ailleurs, essentiellement basée sur les produits de la mer.

La Feria est une festivité où l'on se rend en famille. C'est pourquoi les activités s'adressent à tous les âges. Les enfants pourront jouer dans le patio qui leur est consacré: une “Calle del Infierno” (rue de l'Enfer) du style de la Feria de Séville comporte des attractions diverses et variées.

(Source : Hispagenda)

 

 

FERIA 01

 

FERIA 02

 

FERIA 03

 

FERIA 04

 

FERIA 05

 

FERIA 06

 

FERIA 07

 

FERIA 08

 

 

01:19 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : euroferia andaluza, folklore |  Facebook |

30/05/2007

Le "Doudou" à Mons

La fête du Doudou remonte à l'époque du Moyen Age. En 1349, la région de Mons essuie une épidémie de peste. Les villageois décident de faire circuler les reliques de la patronne de la ville et de la collégiale, Sainte Waudru, dans les rues du centre de la ville pour venir les déposer auprès de celles de son époux, Saint Vincent de Soignies, au Bruyère de Casteau. Après cette procession, l'épidémie de peste est aussitôt enrayée. On attribue ce miracle à Sainte Waudru et on décide de réitérer l'opération tous les ans. Dès 1380, la confrérie de Saint Georges se joint au cortège et inclut une reconstitution du combat de Saint Georges contre le dragon. Depuis, cette représentation est devenue le centre des festivités de la Trinité pour la ville de Mons. Chaque année, la fête du Doudou se déroule en deux temps :

  • le "Jeu de Sainte Waudru" : la châsse de Sainte Waudru est installée sur le Car d'Or sur lequel Saint Georges et les personnages de Lumeçon défilent vers la collégiale. Le Car d'Or termine son chemin en haut de la rampe de Sainte Waudru à l'aide des villageois qui le poussent par l'arrière.
  • le "Jeu de Saint Georges" : Saint Georges, aidé par les "Chinchins" doit maîtriser le dragon, aidé par les "Diables". Pendant ce combat, les spectateurs doivent essayer d'attraper des poils de crin de la queue du dragon pour leur porter chance.

La Procession du Car d'Or et le légendaire Combat dit Lumeçon se dérouleront le dimanche 3 juin 2007. Allez-y prendre l'ambiance!

 

 

00:08 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ducasse de mons, doudou, folklore |  Facebook |

29/05/2007

Casino Royale

18674702

 

Pour sa première mission en tant que "007", James Bond doit faire face au banquier de terroristes internationaux redoutés, Le Chiffre. Pour mettre fin aux activités du criminel et neutraliser le réseau terroriste, Bond doit battre Le Chiffre au Casino Royale lors d'une partie de poker à la mise très élevée. Au départ, Bond n'est pas enthousiaste du tout quand la ravissante collaboratrice du ministère des Finances britannique, Vesper Lynd, est chargée de lui remettre l'argent nécessaire et de surveiller l'utilisation des fonds du gouvernement. Mais alors que Bond et Vesper survivent à une série d'embuscades orchestrées par Le Chiffre et ses acolytes, une attirance mutuelle se développe entre eux qui les plongera dans des situations encore plus dangereuses et changera la vie de Bond à tout jamais.

Film réalisé par Martin Campbell. Avec Daniel Craig, Eva Green, Mads Mikkelsen.

"Casino Royale" nous propose un récit issu tout droit du roman culte de Ian Flemming. Daniel Craig incarne une jeune et inexpérimentée recrue du MI6 venant d'obtenir son matricule double 0. Il impose sa carrure dans chaque scène d'action qui semble renaître dans une violence sèche et réaliste avec des combats à mains nues très bien réalisés et des poursuites à pied. Il se révèle efficace dans son rôle. La scène de poker est une merveille de suspense et James Bond présente des défauts qui le rendent humain. Eva Green, la nouvelle James Bond Girl n'est pas en reste. Les gadgets sont beaucoup plus réalistes. Un 21ème volet tout à fait acceptable!

 

08:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : films, casino royale, james bond, 007 |  Facebook |

Le Parfum : L'histoire d'un meurtrier

18653460

 

Jean-Baptiste Grenouille naît en 1744. Dès ses premères heures, il connaît un destin aussi fascinant qu'effrayant. Enfant solitaire, malade, il devient un jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat. Grenouille n'a pas d'autre passion que celle des odeurs et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé. Survivant misérablement, il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Il découvre alors les techniques et les secrets de la fabrication des parfums. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément tous ceux qui croiseraient son sillage. Dans sa recherche d'ingrédients, Grenouille est irrésistiblement attiré par le parfum naturel des jeunes filles. Il va aller jusqu'à en tuer beaucoup pour leur voler leur odeur...

Film réalisé par Tom Tykwer, selon le roman de Patrick Süskind. Avec Ben Whishaw, Dustin Hoffman, Alan Rickman

Le film est d'une puissance époustouflante, la réalisation impeccable, les musiques envoûtantes à souhait. Dans la parfaite reconstitution de Paris et de l'Italie au 17ème siècle, il y a la prestation dantesque de Ben Whishaw, qui ne parle pas beaucoup mais qui nous transmet beaucoup d'odeurs indescriptibles de beautés et possède le don de faire de l'essence humaine la composante majeure de l'elixir d'amour. Avec un très bon niveau de jeux des acteurs, le réalisateur signe une oeuvre étonnante jusqu'à la fin.

07:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le parfum, patrick suskind, films |  Facebook |

Andrea Bocelli

 

 

 

 

00:21 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/05/2007

Bob Sinclar

sinclar

 

Bob Sinclar (de son vrai nom Christophe Le Friant) est un musicien français de French touch, musique issue de la house music.

C’est en 1988 que Bob Sinclar débute sa carrière de DJ. Il passe son temps entre ses platines où il enchaîne ses premiers mix, dans les magasins de disques pour dénicher les perles rares.

En 1990, il rencontre DJ Yellow avec lequel il fonde, dès 1994, le mythique label Yellow productions. Basée autour de la Soul, du hip-hop et de l'Acid Jazz, la couleur musicale du label va peu à peu s’éclaircir vers de la house music.

C’est ainsi qu’en 1998, 10 ans après ses premières armes aux platines, "Chris the French Kiss" crée le sulfureux personnage Bob Sinclar. Il va écumer les clubs du monde entier : de New York à Chicago, de Tokyo au Maroc, de Moscou à Berlin, en passant par Milan, Sydney, Treboul Sud et plusieurs autres villes. Mister Sinclar est présent sur tous les dancefloors !

Outre son statut de DJ, Bob Sinclar est producteur, remixeur; l’artiste peut se vanter d’être à l’origine de grands succès à l’échelle planétaire : on compte parmi ses projets « Africanism » qui réunit les plus grands DJ du moment (Eddie Amador, Lego, DJ Gregory, Martin Solveig et autres), la production de Salomé de Bahia. Sur son label Yellow productions, il produit Dimitri from Paris, Kid Loco, Bang Bang,  Louise Vertigo, Loco Player ainsi que ses productions personnelles.

À travers ses différents albums, Bob Sinclar va révéler au grand public sa large culture musicale et sa sensibilité artistique. Sachant s’entourer des meilleurs, il offre à chacune de ses productions un florilège de talent dans un esprit disco/funk électrisant. En 2003, Bob Sinclar revient avec "III", super-production électronique, sur lequel on trouve l’efficace "The Beat Goes On" & "Kiss my Eyes".

2004 est l’occasion de retrouver Bob Sinclar à travers un best of incluant ses meilleurs titres, 4 inédits, des images de tournée à travers le monde, une interview, ses clips et leur making of…

En avril 2006, sort "Western dream", assez médiatisé grâce à "Love Generation" , qui est le générique de la 5ème édition de la Star Academy (2005). Un deuxième single le suit : "World, Hold On" en avril 2006, puis Rock This Party en juin de la même année.

Début 2007, il est nominé aux Victoires de la musique mais ne remporte pas la récompense.

Ses albums sont :

  • 1998 : Paradise
  • 2001 : Champs-Elysées
  • 2003 : III
  • 2004 : Enjoy
  • 2006 : Western Dream
  • 2007 : Soundz Of Freedom

0602498490259

 

 

23:01 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, dj, bob sinclar, house music |  Facebook |

La faille (Fracture)

18754385

 

Willy Beachum est un ambitieux assistant procureur de la République. Au moment où sa carrière semble enfin démarrer, une affaire très embarrassante arrive entre ses mains. Ted Crawford a tué sa femme après qu'il ait appris que celle-ci le trompait. A première vue une affaire facile mais qui devient tout à fait différente lorsque Crawford est libéré suite à un vice de procédure. Il s'ensuit un dangereux jeu du chat et de la souris entre Beachum et Crawford qui semble avoir commis le crime parfait ...

Film réalisé par Gregory Hoblit. Avec Anthony Hopkins, Ryan Gosling,David Strathairn

La Faille est un bon mélange de suspense et de jeu d'acteur. Ce thriller est mené de main de maître d'un bout à l'autre avec un Anthony Hopkins manipulateur et tordu. La toile, sur meurtre parfait orchestré avec brio, exploite à nouveau le thème de la présomption d'innocence ainsi que la perfidie et la ruse juridique. Un reproche à ce film : il traîne un peu en longueur d'autant que l'on devine la fin dès les premières minutes.

17:28 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la faille, fracture, films |  Facebook |

27/05/2007

Spider-Man 3

18754165

 

Peter Parker a enfin trouvé le juste milieu entre son attachement pour M.J. et ses devoirs en tant que superhéros. Cependant, une tempête se prépare à l'horizon. Quand son costume change tout à coup, devient noir comme du charbon et renforce ses pouvoirs, il transforme aussi Peter lui-même et fait ressortir le côté sombre et vindicatif de sa personnalité qu'il essaie en vain de contrôler. Sous l'influence de son costume, Peter devient présomptueux et commence à négliger les gens qui sont le plus profondément attachés à lui. Finalement, il est obligé de choisir entre le pouvoir séduisant de son nouveau costume et le héros plein de compassion qu'il était avant. Peter devra vaincre ses démons personnels et faire face à deux des scélérats les plus redoutés du monde, Sandman et Venom. Leur pouvoir hors pair et leur soif de vengeance menacent Peter et tous ceux qui lui sont chers ...

Ce film fait partie de la Saga "Spider-Man" et est réalisé par Sam Raimi. Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco, ...

Le réalisateur attache plus d'importance à la profondeur des personnages. Il joue avec des effets spéciaux de grande qualité graphique et une très forte dose d'action, se résumant la plupart du temps à des combats.

 

15:12 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : films, spider-man 3 |  Facebook |

Le Diable s'habille en Prada

18668315

 

Fraîchement diplômée, Andrea débarque à New York et décroche le job de rêve. Mais en tant qu'assistante de la tyrannique rédactrice en chef d'un prestigieux magazine de mode, elle va vite découvrir ce que le mot "enfer" veut dire...

Réalisé par David Frankel. Avec Meryl Streep, Anne Hathaway, Emily Blunt, ...

Ce n'est pas le film du siècle même si le jeu de Meryl Streep est parfait en Cruella de l'édition de la mode et Anne Hathaway est touchante dans son surjoué de potiche intellectuelle muée en un coup de baguette magique en garce opportuniste. Il faut être fan du milieu de la mode pour apprécier ce film dont l'histoire, cousue de fil blanc, est sans rebondissement, sans surprise. Le scénario manque de mordant et la mise en scène est d'une extrême platitude.

 

15:02 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le diable s habille en prada, films |  Facebook |

26/05/2007

30 ans de STAR WARS

391835  2002_9

Voilà 30 ans ce 26 mai 2007 que la Guerre des étoiles (titre original Star Wars) est devenue une épopée cinématographique de science-fiction créée par George Lucas. Prévue à la base pour être une suite de trois trilogies, Lucas fut contraint, par manque de moyens techniques et financiers, de commencer par la seconde trilogie (l'Épisode IV - Un nouvel espoir) en 1977. Star Wars est devenu l'un des phénomènes les plus marquants de la culture populaire mondiale.

Des milliers de personnes participaient vendredi à Los Angeles à des manifestations de célébration de La guerre des Etoiles à l'occasion du 30e anniversaire de la sortie du premier film de la saga galactique. Habillés en chevaliers Jedi, en princesse Leia ou en soldats de l'Empire, des fanatiques du monde sorti de l'imagination de George Lucas arpentaient en famille les allées du palais des Congrès de Los Angeles, la deuxième ville des États-Unis, où est organisé un Congrès Star Wars.

 

SW

 

Les grandes périodes historiques

La fin de la République

Episode I - La Menace fantôme

 

Episode II - L'attaque des clones

 

Episode III - La revanche des Sith

Cette époque est le cadre de la première trilogie : Épisode I - La Menace fantôme, Épisode II - L'Attaque des clones, Épisode III - La Revanche des Sith. La Galaxie est organisée en un régime "fédéral", la République galactique, gouvernée par un Sénat. Les sénateurs, représentant les différents systèmes planétaires, siègent sur la planète Coruscant. Ce contexte politique, très complexe du fait du grand nombre de peuples aux besoins et aspirations antagonistes, est propice à un jeu d'alliances, de trahisons, de complots...

La République se fissure de toute part à mesure que les dissensions dégénèrent en guerre (la Guerre des Clones, événement central des Épisodes II et III), opposant les Loyalistes (fidèles à la République) aux Séparatistes. C'est la proclamation de l'Empire (fin de l'Épisode III) qui assène le coup de grâce à une République sur le déclin.

L'Empire

Episode IV - Un nouvel espoir

 

Episode V - L'Empire contre-attaque

 

Episode VI - Le Retour du Jedi

Cette époque est le cadre de la deuxième trilogie : Épisode IV - Un nouvel Cette époque est le cadre de la deuxième trilogie : Episode IV - Un nouvel espoir, Épisode V - L'Empire contre-attaque, Épisode VI - Le Retour du Jedi. Par rapport au décompte des années présenté ci-dessous, l'année 0 se situe à la fin de l'épisode IV - Un nouvel espoir, lors de la bataille de Yavin IV et de la destruction de l'Étoile Noire. Suite à l'effondrement de la République ayant succédé à la Guerre des Clones, la galaxie subit désormais le joug de l'Empereur Palpatine, secondé par le puissant Darth Vader (Dark Vador) ; l'ordre des chevaliers Jedi a quasiment été annihilé. Des citoyens et ex-sénateurs de l'ancienne République sont entrés en résistance pour former l'Alliance Rebelle (ou Rébellion).

La Nouvelle République

Après la mort de l'empereur Palpatine, la galaxie s'organise sous la forme d'une nouvelle République. Cela devait être le cadre le la troisième trilogie, mais celle-ci a été officiellement abandonnée par George Lucas.

L'histoire de la nouvelle république a été amorcée par Timothy Zahn : L'Héritier de l'Empire, La Bataille des Jedi, L'Ultime Commandement.

 

Merci, Georges Lucas, de nous avoir fait rêver pendant autant d'années!

Yann Arthus-Bertrand à Bruxelles

A l'heure où la lutte contre le réchauffement climatique nécessite la mobilisation de tous, Yann Arthus-Bertrand témoigne de l'urgence de préserver notre planète. Il présente pour la première fois à Bruxelles, son exposition «La Terre vue du ciel» avec des prises de vue exclusives de notre capitale ! 

Son travail constitue un "état des lieux" de la planète en ce début de millénaire. L’ensemble des photographies et des textes invite chacun à réfléchir à l'évolution de la planète et au devenir de ses habitants.

Fruit d’un patient travail d'enquête commencé en 1990 dans une centaine de pays, ces photographies, choisies parmi des milliers de prises de vue, doivent leur puissance d'émotion et d'évocation à l'œil de Yann Arthus-Bertrand et à son souci de témoigner pour les générations futures.
 
Cette exposition gratuite et en plein air est visible 24h/24 au Parc de Bruxelles (côté Palais Royal) jusqu'au 27 juin 2007.

 

 


Create a Free Slideshow

15ème Marché Médiéval d'Etterbeek

 

“Oyez, oyez, seigneurs et gentes dames, damoiseaux et damoiselles, que l’olifant soit sonné car le bourg d’Etterbeek vous invite à moult ripailles…”. Par ce beau discours, la commune d’Etterbeek propose de revivre, il y a plus de 600 ans, l’époque moyenâgeuse.

Un marché médiéval est organisé du vendredi 25 Mai 2007 au dimanche 27 Mai 2007, avenue du 2e Régiment de Lancier. Plus de 150 exposants, des quatre coins de la Belgique, proposeront leurs spécialités de bouche et d’artisanat. Avec des invités d'honneur, deux cette année, le Québec et la ville d'Essaouira, au Maroc, avec laquelle Etterbeek entretient depuis quelques années un lien entre villes.