02/11/2011

Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne

 

Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne , Film

 

 

 

Le film de Spielberg combine trois albums d’Hergé : Le crabe aux pinces d’or, Le secret de la licorne et Le trésor de Rackham le rouge. Est-il bien nécessaire de vous rappeler que notre intrépide reporter à la houppe, son fidèle compagnon Milou et l’indécrottable Capitaine Haddock partent à la recherche d’un trésor enfoui avec l’épave de La licorne, un bateau commandé autrefois par un ancêtre du Capitaine ?

 

Les aventures de Tintin ont été filmées totalement en images de synthèse grâce à la technologie « motion capture » (les acteurs jouent avec des capteurs sur le corps, les images sont travaillées ensuite par ordinateur).

 


Comme l’ami Spielberg cultive la parano comme un des beaux arts, il ne nous a pas été possible de voir le film en amont de cette présentation. Mais nous sommes quand même bluffés par la bande-annonce qui nous immerge dans la chair de la ligne claire d’Hergé.

 

 

 

 

 

Titre original : The Adventures of Tintin : Secret of the Unicorn
Réalisateur : Steven Spielberg
Acteurs : Jamie Bell, Andy Serkis, Simon Pegg, Daniel Craig, Gad Elmaleh, Nick Frost
Origine : États-Unis

 

Critiques

 

Evene

N'en déplaise aux tintinophiles, les enjeux de l'adaptation de Spielberg dépassent de loin la houppe de Tintin. Derrière le succès ou l'échec du film se cache le futur de la motion capture et du cinéma mainstream hollywoodien. Si la rédaction d'Evene n'aime pas cette version de Spielberg, reconnaissons au réalisateur américain une belle opiniâtreté. Il lui aura fallu trente ans pour en arriver là et quitter ainsi la cohorte des cinéastes tentés par une adaptation d'Hergé mais restés à quai.

 

Le Monde

Les péripéties du scénario, les éléments de décor, certains gags témoignent d'une connaissance admirable des albums d'Hergé. Le rythme hystérique, la surenchère de destructions est en revanche le signe d'un certain désarroi.

 

Filmsactu (Pierre Delorme)

Enfin un vrai "Indiana Jones 4".

 

Le Journal du Dimanche (Stéphanie Belpêche)

POUR : L'histoire, habile, tricote avec fluidité et pertinence des détails chipés de-ci de-là, au point qu'on a l'impression de découvrir une aventure inédite. (...) N'attendez plus, tonnerre de Brest !

 

Le Journal du Dimanche (Danielle Attali)

CONTRE : La technique a évolué, mais à l'image, la laideur persiste. Les visages irréels sont inquiétants, le scénario se révèle sans surprise. (...) Sans humour ni émotion.

 

Les Inrockuptibles (Jacky Goldberg)

Spielberg arrache "Tintin" à l'aplat et la ligne claire pour le catapulter dans une malle aux trésors numériques à multiples fonds. Virtuose.

 

Ouest France (La rédaction)

Le metteur en scène a parfois la manie de se laisser déborder par les surenchères visuelles, mais le résultat est toujours ébouriffant. Un panel d'émotions surgies d'un pétaradant feu d'artifice.

 

Le Monde (Thomas Sotinel)

Les péripéties du scénario, les éléments de décor, certains gags témoignent d'une connaissance admirable des albums d'Hergé. Le rythme hystérique, la surenchère de destructions est en revanche le signe d'un certain désarroi.

 

TéléCinéObs (Guillaume Loison)

Spielberg signe là une "Mort Aux Trousses " version 2.0.

 


 

 

 

Les commentaires sont fermés.