17/10/2011

"Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" de Jonas Jonasson

 

9782258086449.jpg

 

 

 

 

 

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

 

 

 

 

Extraits

 

 

 

 « On se dit qu'il aurait pu se décider avant et qu'il aurait dû au moins avoir le courage de prévenir son entourage de sa décision. « 

 

 

« L'envoyé du gouvernement lui affirma que le président Yudhoyono était un homme très intelligent et responsable.

 

- Voilà qui fait plaisir à entendre, dit Allan. Alors je serai ravi de lui apporter mon aide.

 

Et c'est ce qu'il fit. »

 

 

 

« Le bureau ovale était aussi ovale qu'Allan se l'était imaginé. »

 

 

 

« Même s'il semble improbable de redevenir sobre comme un chameau en une seconde après avoir ingurgité un litre de tequila, c'est pourtant ce qui arriva à Harry Truman. »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.