08/03/2011

8 mars : Journée internationale de la femme

 

CAPTUR~1.PNG

 

 

Dans l’emphase des mots utiles et dédiés,
Femmes source où l’homme : plaisir à lui, de s’y abreuver
Votre cœur n’est pas un joujou
A prendre plaisir de tous vos atouts.
Mélange irrésistible d’intelligence
Où se conjuguent beauté et élégance,
Sous le charme d’une femme et de ses paysages.
Aux yeux d’étoiles brillantes aux milles présages,
De ces rumeurs de vagues au milieu de l’océan,
Femmes bouillonnantes, sublime chaleur d’un volcan.
Bouche pulpeuse aux dents des neiges éternelles,
Silhouette grandie et rebelle,
Aux doigts de plumes multicolores
Légèreté, ils en déplorent
A se languir de ces minutes.
Hommes aux mains de brutes
A palper : l’artificiel bronzage ;
Descente lente, langoureux massage.
Dans un lieu secret des hommes
Pour un corps qui s’abandonne.
Silhouette en contre-jour :
Fuguer, serait réels chagrins pour toujours.
D’une douce et belle créature
Magique et si pure.

  

CAPTUR~1.PNG



Femme banale,
Femme d’un idéal,
Femme de l’inertie,
Femme des plus belles années d’une vie.
Femme passionnelle
Discrète, respectable, extravagante, caractérielle
Humeur de tous les instants
Coutumes humées en occident.

 

CAPTUR~1.PNG


Femmes, l’auteur se confesse
Penser à vous pour absence de son stress.
Homme parfois solitaire, parfois naïf
Foulant le sol d’une allée bordée d’ifs,
Seul, accompagnée de ses idées
Silhouettes devinées
A toutes les manons de la nuit
Attire le feu physique masculin. Sans bruit…
Espoir d’une rencontre éphémère
Parfois rien ! mais espère…

 

CAPTUR~1.PNG



Un regard volé, mouvement isolé
Sur un corps abandonné
Ce n’est qu’un jeu
De l’amour du hasard, peut-être dangereux.
Rendez-vous secret à voix basse
De deux corps s’enlacent
Sensations et joie se passent.
Baisers volés et discrets
Echange de secrets.
Corps qui se frôlent :
Elle ou lui, qui jouera le premier rôle ?
Plaisirs de l’endroit défendu
Minutes royalement vécues.

 

CAPTUR~1.PNG



Des ombres qui blessent
D’espoirs qui naissent
A verser tant de larmes
L’abandon, désarme.
Du meilleur et du pire,
Le vrai, c’est d’y vivre du plaisir.
Laissons à la lecture : dévoiler ces confidences,
Imaginations offertes à outrance.
Libres d’une journée : intime de l’an neuf


 

Michel Robert 

 

CAPTUR~1.PNG

 

 

 

Les commentaires sont fermés.