15/12/2010

"Emily" de Soan

 

soan3.jpg

 

 

 

 

J'aimerais tenir dans mes mains ce maudit Saint Graal
Qui se cache, on ne sait "z'"où : Il se rit bien de nos promesses
Je ne serais pas mécontent que se pendent à mon cou
Quelques félicitations, un peu de gloire et bonne presse
Je n'ai rien contre la fortune et si je veux bien rester droit
J'aime autant dormir sous la lune uniquement quand c'est un choix
J'aimerais voir de nos yeux un gosse de moi sourire
Que ce p'tit con m'appelle papa, le voir grandir et vivre vieux...

Et si je n'ai rien de tout ça, peu importe
J'irai chanter devant ta porte, Emilie
Et si on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte
Peu m'importe les saveurs du paradis!

J'aimerais découvrir le monde avant que d'en crever
Quitte à saigner de trop, de pas voir si la terre est ronde
Mourir un an, peut-être deux, me reposer un peu
Puis revenir en conquérant tant que mes dents tiennent ces lieux
Et même dans des oripeaux, des habits peu troués,
Martyrisés par manque de pot, une fois le temps d'abandonner
Moi qui voulais tous les ans virer les murs à tomber
Moi qui n'aurais su réussir, j'ensorcelle ton escalier

Et si je n'ai rien fait de moi, peu importe
Je chante devant ta porte, Emilie
Et si l'on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte
Peu m'importe les saveurs du paradis!

Si je n'ai rien fait de moi, peu importe
Je chante devant ta porte, Emilie
Et si l'on ne m'ouvre pas, que le Diable m'emporte
Peu m'importe les saveurs du paradis!

 

 

10:00 Écrit par Boubayul dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soan, emily |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.