10/07/2010

Tour de France 2010 : Tournus - Station des Rousses

 

10 juillet 2010

 

CARTE

 

Ancienne garnison romaine bâtie au bord de la Saône, Tournus devint un centre religieux important grâce à l'influence de l'abbaye Saint-Philibert, chef d'œuvre de l'art roman.

Noble mérovingien, Filibert mourut et fut enseveli en 685 dans son monastère d'Héri (aujourd’hui  Noirmoutier), une île sur l'Atlantique au sud de l'embouchure de la Loire. Dès 799, cette île est victime d'attaques viking, et après diverses tentatives de résistance armée, il fut nécessaire, en 836, de quitter les lieux. Les Vikings s'en prenant aux reliques chrétiennes, il fut nécessaire d'exhumer et d'emporter le corps de Filibert, contenu dans un important sarcophage. Le lieu de repli était le monastère de Déas (désormais Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en Loire-Atlantique).

Mais, en 858, les Normands revinrent attaquer Déas; les moines s'enfuirent, emmenant avec eux les précieuses reliques de saint Philibert jusqu'à Tournus, où ils arrivèrent en 875. Certains revinrent, plus tard, réoccuper Déas, au XIe siècle, et attendirent le retour des reliques, restées alors en Bourgogne, jusqu'en 1937.

En prévision des états généraux de 1789, Me Ducret - curé de St André de Tournus - est élu député du clergé.

Pendant la retraite après la guerre de Russie, les troupes napoléoniennes sont battues à Mâcon en janvier 1814 par les autrichiens malgré le soutien inattendu de trois cents tournusiens qui se battent avec courage. Napoléon est exilé à l'île d'Elbe mais il n'oubliera pas le sacrifice des tournusiens et décernera à son retour la Légion d'Honneur à la ville de Tournus, le 22 mai 1815.

 

 

Entrée de Tournus

 

Entrée de Tournus

 

 

Clochers de Tournus

 

Clochers de Tournus

 

 

Abbaye Saint-Philibert WestFront

 

Abbaye Saint-Philibert

 

abside

 

Abside

 

cloître de Tournus

 

Cloître de Tournus

 

Crypte

 

Crypte

 

la voute de la chapelle

 

Voûte de la chapelle

 

le clocher arrière

 

Clocher arrière

 

le jardin du cloître

 

Jardin du cloître

 

Tournus , une allée vue d'en haut

 

Une allée vue d'en haut

 

 

 

 

Les Rousses est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Les Rousses est également le nom de la station touristique composée des 4 villages suivants :

·         Les Rousses (commune la plus importante de la station)

·         Bois-d'Amont

·         Lamoura

·         Prémanon

La station aux 4 villages compte 220 kilomètres de pistes de ski de fond, et un domaine de ski de piste important (les Tuffes, la Dôle, le Noirmont, le Tabagnoz). Une partie du domaine de ski de la station des Rousses se situe en Suisse (La Dôle) et une partie dans le département de l'Ain (Le Tabagnoz). En hiver, la Transjurassienne traverse entre autres la station des Rousses.

Le nom du village des Rousses provient probablement d'une forme dialectale « Les Rôtz » signifiant «Les Roches» en franco-provençal. Une autre étymologie : le mot «rousses» est fréquent dans la région en microtoponymie (noms de champs, de lieux-dits) pour désigner des zones défrichées ou des cabanes de branchages. (Du latin «ruptias», branches «cassées») Il s'agit de toute manière d'un nom lié au défrichement médiéval. Une autre explication, fort contestée, a été proposée, selon laquelle le nom des Rousses viendrait de la couleur du gibier qu'on y chassait, composé essentiellement d'animaux au pelage roux ou d'une teinte s'en approchant.

 

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

Lac des Rousses et La Dôle

 

LesRousses

 

LesRousses2

 

Les_Rousses_01

 

Les_Rousses_02

 

Les_Rousses_11

 

Les_Rousses_12

 

Les_Rousses_17

 

 

 

Les commentaires sont fermés.