02/06/2010

18ème Marché médiéval d'Etterbeek (4/4)

Gargamiel, Azramiel, Schtroumpfielle et Hydromiel

01

 

 

Gargamiel habite dans un manoir de pierre au toit de chaume à Milfort à côté du village des Schtroumpfielles depuis son éviction de l’ancienne capitale des Comtes de Hainaut (Mons). Il est un moine alchimiste corrompu expulsé de l’ordre des Waudrusiens pour avoir tenté de devenir riche.

Depuis lors, il est condamné à aller caresser tous les jours la tête d’un petit singe en bronze. Voyez l’état de ses pieds, le pauvre !

02

 

 

  

03

 

 

Contrairement à son confrère Gargamel (que vous connaissez mieux dans les bandes dessinées), il n’a pas pu créer la Schtroumpfielle dans l’intention de nuire à la gente masculine. Cela n’a fait qu’attiser sa jalousie.

Sa grande ambition est de capturer les Schtroumpfielles dans leur village afin de pouvoir fabriquer la pierre psychologique. Il court, il court dans tous les sens mais chaque jour qui passe est couronné d’un revers. Cela n’arrange pas l’état de ses pieds ni de son moral.

 

03b

 

  

 Il occupe son temps à des expériences chimiques plus connues sous le nom d’hydromiel.

04

Le malin connaît les vertus tonifiantes du breuvage préparé avec de l’eau et du miel (et d’autres composants de son secret) et considéré depuis des siècles comme le « nectar des dieux ». Alors, son rêve est de concrétiser une « lune de miel » avec la première Schtroumpfielle qu’il pourra attraper et de faire caresser son bitoniau (dit le « Lumeçon ») par la belle. Mais ses échecs cuisants et répétés transforment ce besoin en rage voire en haine.

 

05

 

Alors, il devient incontrôlable :

 

·         Il délègue Azramiel, son chat démoniaque, pour la chasse des Schtroumpfielles.

04


·         Il devient furieux face aux amis teutons des Schtroumpfielles qui lui demandent quatre sous pour déguster leur potée aux patates. Cela prouve qu’il n’a toujours pas réussi à fabriquer la pierre psychologique.

06

·         Il distille un hydromiel adipeux pour les Schtroumpfielles afin de les rendre affreuses et gargantuesques.

 

 

07

08

(Ces 2 photos ont été réalisées par l'équipe d'Alain Outelet)

 

·         Il envisage la production d’un nouvel hydromiel champenois pour détourner les admirateurs des Schtroumpfielles.

 

 

champ 01 a

champ 01b

 

·         Pas totalement reclus de la société, son expression fétiche : « Je te déteste, non, ce n’est pas vrai, je t’aime » revient régulièrement dans la conversation, trait significatif de sa frustration.

 

  

 

En tout cas, si vous le rencontrez lors d’une fête médiévale, le personnage peut se révéler sympathique et surtout n’hésitez pas à vous laisser tenter par ses breuvages parce que c’est « De l’Hydromel, oui, mais du bon ! ».

 

10

 

11

 

 Bisous, mon Gargamiel préféré!

 

12

 

  

 

Les commentaires sont fermés.