15/11/2009

Les trois rêves du mandarin (Europalia 2009)

MAN 3

 


 

 

Depuis le début de notre ère, s’est développée en Chine une culture lettrée destinée à un public assez étendu comprenant des hommes de pouvoir, les mandarins mais aussi un grand nombre d’intellectuels et d’artistes. Cette exposition vise à évoquer l’univers des lettrés, enracinés dans une tradition ancienne qu’ils ont sans cesse recréée et réinterprétée. L’exposition se concentre essentiellement sur la fin de la dynastie des Ming et le début des Qing, soit entre le XVIe et le XVIIIe siècle.

 

 MAN 4

 

Elle se décline en deux parties : la première a pour but de dresser le portrait du mandarin lettré. Les aspects évoqués sont ses apprentissages, ses aspirations, le rapport qu’il entretient avec ses ancêtres et ses maîtres, son attachement à des objets emblématiques : antiquités, "trésors du cabinet de lettré", livres et peintures. La deuxième partie de l’exposition vise à esquisser le portrait d’un lettré sans ancrage officiel. Elle comprend trois volets, appelés « rêves ».

 

MAN 1
 

 

« Le rêve du bosquet de bambou », fait référence à une conception de l’existence qui privilégie l’indépendance vis-à-vis du pouvoir, l’amitié entre pairs et une pratique artistique intense. « Le rêve des pruniers ombreux » illustre la vie sentimentale des hommes et femmes lettrés. « Le rêve du papillon » recrée l’espace du jardin, lieu de l’intime, où peuvent se déployer les rêveries de communion avec la « grande nature ».

 

MAN 2
 

 

Jusqu’au 14 février 2010

Espace Culturel ING

Place Royale 6

B-1000 Bruxelles

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.