09/08/2009

Willy DeVille, le chanteur de "Hey Joe", est mort

 

Willy DeVille

 

 

 

Le chanteur et guitariste américain, Willy DeVille, dandy du rock et amoureux de Piaf, s'est éteint jeudi soir à New York à l'âge de 58 ans

 

Avec sa crinière noire et son profil en lame de couteau, DeVille -né William Borsay le 25 août 1950 à Stamford (Connecticut)- s'était fait connaître à la fin des années 70 avec sa formation Mink DeVille, qui hanta notamment le club punk new-yorkais CBGB. Le groupe a signé plusieurs albums, dont « Cabretta » (1977) qui a vu le single « Spanish Stroll » atteindre le Top 20, et le francophile « Le chat bleu » (1980), avant de se séparer en 1985.

 

En solo, DeVille donnera de plus en plus libre court à son goût du R&B, de la musique cajun, du blues, du doo-wop, de la soul et du mariachi, un style qu'on retrouve sa reprise insolite du blues traditionnel « Hey Joe » (1992), popularisé avant lui par Jimi Hendrix. L'homme se battra par ailleurs toute la vie contre les démons de la drogue.

 

Son premier album solo, « Miracle » paraît en 1987, et l'artiste s'installe l'année suivante à La Nouvelle-Orléans où il côtoie les légendes locales. Des artistes qu'on retrouvera sur l'album « Victory Mixture » (1990). L'influence néo-orléanaise se retrouvera encore en 1996 sur « Big Easy Fantasy » et « Loup Garou ».

 

Plus populaire en Europe qu'aux Etats-Unis, DeVille avait fait paraître sept albums dans les années 1990 et 2000, dont des concerts comme « Live » en 2001 qui a capturé des performances données au Bottom Line à New York et l'Olympia à Paris.

 



 

 

00:04 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : willy de ville, hey joe |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.