12/06/2009

Mon frère (extrait des "Dix Commandements")

 

 

 


Chanson de la comédie musicale "Les Dix Commandements".


R: Bien sûr qu'un jour s'en va pour l'un et pour l'autre s'en vient
Bien sûr les étoiles se meurent quand le ciel s'éteint
C'est notre amour qui n'aura jamais de lendemain
Mon frère

M: Bien plus qu'un monde qui s'ouvre à l'un et pour l'autre chavire
Bien plus qu'une mer qui supplie quand la source est tarie
C'est tout notre amour qui s'éloigne des rives et se perd
mon frère

R: Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

M: Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

R: Bien sûr que la terre est brûlée quand la pluie l'oublie
Bien sûr que tout est cri puisqu'on se l'est jamais dit
Bien sûr l'amour puisqu'il ne peut plus grandir, s'enterre
Mon frère

M: Bien plus qu'un dernier regard pour décider d'une vie
Bien plus que cette fin d'espoir que le courant charrie
C'est un amour qui ne trouvera pas de rivière
Mon frère

R: Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

M: Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

R: Puiqu'on ne sera toujours
Que la moitié d'un tout
M: Puisqu'on ne sera jamais
Que la moitié de nous
Mon frère....
R: Bien sûr que rien ne pourra jamais nous l'enlever
M: Bien plus que tout ce que la vie peut nous accorder
M+R: L'amour sera toujours cette moitié de nous qui reste
A faire
Mon frère ...


09:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les dix commandements, mon frere |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.