31/08/2008

"Ce que nous avons eu" de Jean-Paul Enthoven

 

Enthoven

Peut-on, comme Josué, arrêter la course du soleil ? Les morts sont-ils encore jaloux ? Pourquoi Marlon Brando écrivait-il des cartes postales qu’il n’envoyait à personne ? En quelle circonstance un débauché peut-il s’abandonner au fanatisme religieux ? Quels rapports y a-t-il entre Churchill, Alain Delon et un jeune berbère qui voudrait apprendre à nager ? Qui a inventé le monothéisme amoureux ? Et à quel instant, au juste, franchit-on la ligne de démarcation qui sépare la fin de la jeunesse du reste de la vie ?

 

Telles sont, entre beaucoup d’autres, quelques unes des questions que se posent les héros de ce roman dont l’intrigue éclatée va et vient autour d’un lieu unique : le Palais de la Zahia (ce mot, en arabe, désigne la joie), situé quelque part, au sud, près d’un désert…

 

Dans ce Palais - splendide, nécrosé, envahi par la végétation et les souvenirs - quelques amis, plutôt bien traités par l’existence, ont pris l’habitude de se retrouver dans une ambiance rieuse. Il y a là, parmi des créatures sexuellement diversifiées, deux amis : un narrateur (très influencé par les livres de Stendhal et les films de Maurice Ronet) et un certain Lewis, philosophe riche, célèbre, et épris d’Ariane, son épouse rêveuse. Est-il nécessaire d’en dire davantage ?

 

Ce roman - rythmé par une série d’interrogatoires confiés à un enquêteur énigmatique - revisite ainsi, dans un grand désordre de sensations et de péripéties : 1/ l’histoire d’une amitié 2/ La mémoire d’un Palais trop fréquenté par ses propres fantômes 3/ La chronique d’une passion clandestine avec une jeune veuve qui n’a pas froid aux yeux 4/ la lutte des uns et des autres contre le temps et ses alliés (haine, tempêtes de sable, solitude, vanité, peur, envie…)

 

Bien entendu, il s’agit d’un roman. Et il va de soi que toute ressemblance avec des personnes existantes, etc, etc…

 

 

Le roi Arthur, sacrée légende

 

Charles_Ernest_Butler_-_King_Arthur

 

 

La capitale de la Bretagne, Rennes, explore les multiples avatars de la légende arthurienne à travers les âges.

 

Les commissaires de l'exposition «Le roi Arthur, une légende en devenir» préviennent d'emblée qu' «ils ne répondent pas à la question : Arthur a-t-il ou non existé ?» Ils n'ont pas voulu non plus se cantonner au Moyen Age. Mais proposent des allers-retours entre les époques à travers manuscrits, tableaux, objets symboliques, pour montrer comment chaque période s'est approprié la légende. Le succès de la légende arthurienne ne se dément pas et les films, voire les jeux vidéo, les livres, les opéras... qui s'y réfèrent abondent.

 

Rappelons qu'Arthur, possible chef de guerre du Ve siècle, aurait remporté des victoires contre les Saxons et réuni les diverses Bretagne (Cornouailles, pays de Galles, Armorique). C'est 600 ans plus tard qu'il devient vraiment célèbre, grâce aux écrivains gallois puis français qui rédigent ses aventures et celles de ses compagnons, les chevaliers de la Table ronde (lire aussi pp. 70-74).

 

Outre des extraits de films comme le célèbre Monty Python : Sacré Graal ! l'exposition propose des raretés. Ainsi, l'un des plus anciens manuscrits enluminés des romans de la Table ronde, presque complet, remontant au XIIIe siècle et décoré de monstres et animaux exotiques. Excellente initiative : grâce à un écran multimédia, on peut feuilleter virtuellement ces ouvrages et en admirer les enluminures en gros plan.

 

Le roi Arthur, une légende en devenir, Les Champs libres, 10, cours des Alliés, jusqu'au 4 janvier. Rens : 02.23.40.66.00, www.leschampslibres.fr

 

 

 

 

00:31 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roi arthur, rennes |  Facebook |

18/08/2008

Korperwelten - Bodyworlds @ Cureghem

 

body_worlds_02

 

 

En 2001, plus d'un demi-million de personnes s'étaient rendues aux Caves de Cureghem pour visiter Body Worlds. Aujourd'hui, afin de répondre à la demande du public, Body Worlds 4 -la nouvelle version de cette exposition anatomique de renommée mondiale inaugurée à Manchester au printemps 2008- va être présentée aux Caves de Cureghem.

La science, l'art, les merveilles du corps humain

Dans Body Worlds 4, les formes et la physiologie exquises du corps humain sont admirablement représentées par plus de 200 nouveaux spécimens humains authentiques témoignant des derniers progrès des techniques de plastination et de dissection. L'exposition se compose de plastinats originaux, qui n'ont encore jamais été présentés à Bruxelles, parmi lesquels des organes individuels, des tranches de corps transparentes et des corps entiers, transformés grâce à un procédé de conservation révolutionnaire.

 

Découvrez des corps malades, des corps qui souffrent et des organismes en bonne santé, et comparez les poumons de fumeurs et de non-fumeurs, un foie en bonne santé et un exemplaire cirrhotique, des coeurs dysfonctionnels et robustes, des corps d'un poids optimal et excessif.Les expositions Body Worlds sont les seules présentations anatomiques publiques avec un programme de don de corps établi.

La plastination

La plastination, la méthode révolutionnaire qui permet d’arrêter la décomposition des spécimens anatomiques et de les préserver en vue de leur étude médicale et de l'enseignement des sciences de la santé, a été inventée et brevetée par le médecin anatomiste Gunther von Hagens.

 

Alors chercheur et anatomiste à l'université de Heidelberg, le Docteur von Hagens a inventé la plastination afin d'améliorer la formation des étudiants en médecine et leur compréhension du corps humain. Le Docteur von Hagens est professeur invité au New York University College of Dentistry, où il élabore actuellement le premier cours d?anatomie des États-Unis utilisant des spécimens plastinés au lieu de la dissection.

 

Lors de la plastination, un procédé graduel qui dure près d'un an, les fluides corporels et les graisses solubles de spécimens disséqués sont d'abord remplacés par des plastiques réactifs. Les corps sont ensuite placés dans des postures dynamiques et réalistes en vue d'une étude optimale, puis stabilisés lors d'une phase de durcissement.

 

Korperwelten – Bodyworlds

 

Du 29 août 2008 au 11 Janvier 2009

 

Tous les jours de 9h00 à 19h30 (18h00 dernier accès) - Jeudi, vendredi, samedi de 9h00 à 21h00 (19h30 dernier accès).

 

Caves de Cureghem

Rue Ropsy Chaudron, 24

1070 Bruxelles

 

www.bodyworlds.com

 

 

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : korperwelten, bodyworlds 2008 |  Facebook |

12/08/2008

Tubes de l'été : 1980 - 1984

 

Ottawan - D.I.S.C.O

Jean Schultheis - Confidence pour confidence

Kim Carnes - Bette Davis Eyes

Earth Wind & Fire - Let's Groove Tonight

FR David - Words

Bananarama - Cruel summer
Righeira - Vamos A La Playa

Jackie Quartz - Juste Une Mise Au Point

Nena - 99 Luftballons

Scorpions - Still Loving You

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tubes de l ete 1980-1984 |  Facebook |

"De Fer Rouge" - Camp Médiéval à Rebecq

 

FR 01

 

LA COMPAGNIE "FER DE LANCE"

La compagnie "Fer de Lance" a été crée en 1995 par quelques férus de l’histoire, décidés de mettre leur connaissances en pratique. Depuis, beaucoup de changements ont pris place. Après plus de treize ans d’existence, la compagnie est devenue en quelque sorte une troupe de comédiens-cascadeurs-historiens...

Ses connaissances et son savoir-faire dépassant largement le stade d’apprentissage, elle est en mesure de proposer un aperçu de la vraie vie médiévale, avec :

v     ses campements de guerre remplis de soldatesques, ribaudes, mendiants, chiens et ivrognes;

v     des fidèles reconstructions de batailles historiques ou des spectacles préparés spécialement pour qui le demande;

v     des démonstrations de tir à l’arc et arbalète, tirs d’artillerie;

v     une préparation des mets à la façon de nos ancêtres, autrement dit - la queurie avec ses grandes marmites et ustensiles divers, accompagnée d’un maître queux expérimenté qui va faire découvrir les goûts et parfums depuis longtemps oubliés;

v     des jongleurs et cracheurs de feu animeront les soirées arrosées de l’Hypocras, de la Saugée ou bien de la Cervoise;

v     les marchands proposent leurs plus belles étoffes, cuirs, ferronneries...


Bref - une petite partie de vie quotidienne d’un campement moyenâgeux.

LES COMPAGNONS DE ROUGEMONT

La compagnie médiévale "Les Compagnons de Rougemont" rassemble des gens venus d'horizons parfois très différents, étudiants, cadres, employés, artistes amateurs et professionnels. Tous voulant, au travers des différentes animations, faire partager leur passion pour cette époque fabuleuse.

Ainsi, "Rougemont" dispose en permanence, de jongleurs, de cracheurs de feu, de fauconniers, d'une artillerie de rempart et de siège en plus des personnages plus "classiques" comme les hommes d'armes ainsi que les ribauds et ribaudes.

 

 

 

Les 9 et 10 août 2008, les deux compagnies ont organisé un camp médiéval "De Fer Rouge VI" à Rebecq avec combat en armures, lancé de haches, machines de guerre, jeux d'époque...

 

Visitez le site des compagnies : http://www.ferdelance.be et http://www.rougemont.be  !

 

Voici quelques photos du campement :

Les Moines sanglants (www.sanglant.be)

 

 

FR 02

 

FR 03

 

 

FR 04

 

 

FR 05

 

 

FR 06

 

 Le Souffle du Dragon

FR 07

 

 FR 25

 

 

FR 08

 

Sanssens' Clan (www.sanssensclan.com)

 

FR 09

 

 

TABLETTERIE "LUD'OS" (http://ludos61.skyrock.com)

 

FR 10

 

 

 FR 11

 

 INQUISITION

FR 12

 

 Au Combat !

FR 13

 

 

FR 14

 

 

FR 15

 

 

FR 16

 

 

FR 17

 

 

FR 18

 

 

FR 20

 

 

FR 21

 

 La Corderie

FR 22

 

 

FR 23

 

 La Forge

FR 24

 

  

FR 26

 

 

FR 27

 

 Le Trébuchet

FR 28

 

 A l'année prochaine

FR 29

 

 

 

07/08/2008

Le Barbier de Séville

 

barbier2

 

 

Le Barbier de Séville affûte sa lame pour le spectacle le plus décoiffant de l'été !

 

Adapté et mis en scène par François de Carpentries, ce chef-d'oeuvre de l'opéra comique écrit par Rossini, conjugué à la féerie lumineuse, à la magie du plein air et à la beauté des décors, fera de ces quelques soirées exclusives l'affiche culturelle à ne pas manquer.

Laisse-toi donc emporter par les airs célèbres du Barbier et au coucher du soleil, viens rejoindre le décor de ton choix, habité pour la circonstance par les célèbres personnages du Barbier de Séville.

 

• Au Palais des Princes-Evêques à Liège :

  21, 22 et 23 août à 21h

• Au Cercle de Wallonie à Namur :

  28 et 29 août à 21h

• Au Château de La Hulpe :

  2 au 7 septembre à 21h

• A l'hôtel de ville de Bruges (De Burg) :

  11, 12 et 13 septembre à 21h

• Au Château d'Ooidonk (Deinze) :

  18, 19 et 20 septembre à 21h

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le barbier de seville |  Facebook |

05/08/2008

Championnat de "statues vivantes" à Ostende

 

SV - Les étrangers

 

Patrick Van Horne, de Hamont-Achel, est devenu le nouveau champion belge des "statues vivantes", lors du concours qui se déroulait ce 3 août 2008 et auquel 21 "statues" ont participé. L'événement a attiré plusieurs milliers de visiteurs dans les rues et endroits principaux de la ville d'Ostende, qui organisait ce championnat pour la 8e fois.

 

Le championnat a été remporté par le spectacle "Les étrangers", du groupe néerlandais Afke (Arnhem), qui a reçu un chèque de 800 euros. Le premier Belge -et donc le champion du pays- s'est classé à la 4e place et a remporté 500 euros avec son spectacle "De Textielteut". Le prix du public a été attribué à Kris Verbrajen, pour son "Aartsengel Michael".

 

SV - De Textielteut

 

 

Décès de l'écrivain Gaston Compère

 

Gaston Compère

 

L'écrivain belge Gaston Compère, né à Conjoux (près de Ciney) en 1924 et qui avait notamment obtenu le prix Rossel en 1978, est décédé.

Gaston Compère a touché à tous les genres: poésie, roman, nouvelle, essai et théâtre. Il aime la province et s'en inspire souvent dans son oeuvre.

Docteur en philologie romane de l'Université de Liège, il étudie la grammaire et la stylistique. Il enseigne ensuite à l'Athénée d'Ixelles, publiant en parallèle une oeuvre abondante. Le jeune éditeur parisien Pierre Belfond lui accordera sa confiance.

Le succès d'une oeuvre telle que "Je soussigné Charles le Téméraire, Duc d'Occident", en 1985, qui a fait l'objet d'une présentation à l'émission "Apostrophes", présentée par Bernard Pivot, témoigne de la large audience que Gaston Compère a acquise dans la francophonie.

Les pièces qu'il a écrites ou adaptées sont jouées sur les scènes les plus importantes de la capitale: Le Rideau de Bruxelles, Le Théâtre du Parc et Le Théâtre de Poche.

En 1978, Gaston Compère reçoit le Prix Rossel pour son roman "Portrait d'un roi dépossédé". Il obtient par la suite en 1988, pour l'ensemble de son oeuvre, le Grand Prix international d'expression française décerné par la Fédération internationale des Ecrivains de langue française.

 

Décès d'Alexandre Soljenitsyne

 

AS

 

 

L'écrivain russe Alexandre Soljenitsyne, 89 ans, grande figure de la dissidence en URSS et auteur de romans monumentaux sur les camps soviétiques tels "L'Archipel du Goulag", est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à son domicile à Moscou.

 

Le prix Nobel de littérature est décédé "à la suite d'une insuffisance cardiaque aiguë" dimanche, a déclaré son fils Stepan.

 

L'écrivain, très affaibli depuis plusieurs années, n'apparaissait plus que rarement en public. Des images télévisées le montraient alors recevant des hôtes dans sa maison de Troïtse-Lykovo, au nord-ouest de Moscou, en fauteuil roulant.

 

Alexandre Soljenitsyne a révélé au monde la réalité du système concentrationnaire soviétique dans ses ouvrages "Une journée d'Ivan Denissovitch", "Le premier cercle" et "L'Archipel du Goulag".

 

"A la fin de ma vie, je peux espérer que le matériel historique (...) que j'ai collecté entrera dans les consciences et la mémoire de mes compatriotes", avait-il dit en 2007 alors que le président Vladimir Poutine venait de lui remettre le prestigieux Prix d'Etat russe.

 

Né le 11 décembre 1918 à Kislovodsk, dans le Caucase, Soljenitsyne adhère aux idéaux révolutionnaires du régime naissant et fait des études de mathématiques.

 

Artilleur durant la deuxième guerre mondiale, il est arrêté en 1945 et condamné à huit ans de camp pour avoir critiqué les compétences guerrières de Staline dans une lettre à un ami.

 

Libéré en 1953, il publie en 1962 son récit sur un détenu ordinaire du Goulag, "Une Journée d'Ivan Denissovitch", avec l'autorisation du nouveau maître de l'URSS, Nikita Khrouchtchev.

 

Pourtant d'autres livres de Soljenitsyne, "Le Pavillon des Cancéreux", puis "Le Premier Cercle" ne sortent qu'en "samizdat", les éditions clandestines, et à l'étranger, où ils connaissent un grand succès.

 

Prix Nobel de littérature en 1970, il a été privé de sa citoyenneté soviétique en 1974 et expulsé d'URSS. Il a alors vécu en Allemagne, en Suisse puis aux Etats-Unis, avant de revenir en Russie en 1994 après la chute de l'URSS.

 

Depuis son retour sur sa terre natale, il s'était montré critique envers l'Occident et envers l'évolution de la Russie post-soviétique, appelant à un retour aux valeurs morales traditionnelles.

 

Il appréciait néanmoins le rôle de Vladimir Poutine, président (2000-2008) reconverti Premier ministre et partisan du retour d'une Russie forte et fière d'elle-même, malgré son passé d'officier du KGB.

 

En 2006, Alexandre Soljenitsyne avait accusé l'OTAN de préparer "l'encerclement total de la Russie et la perte de sa souveraineté". M. Poutine, qui lui avait rendu visite le 12 juin 2007 pour lui remettre le Prix d'Etat, avait alors loué celui qui a "dédié sa vie à la patrie".

 

14:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alexandre soljenitsyne |  Facebook |

Tubes de l'été : 1985 - 1989

 

Opus - Live Is Life
Les Rita Mitsouko - Marcia Baila
USA For Africa - We Are The World

Images - Les Démons de Minuit

Julie Pietri - Eve lève-toi

Simple Minds - Alive and Kicking

Los Lobos - La Bamba

Sabrina - Boys

Raft - Yakadansé

Desireless - Voyage Voyage

Gipsy Kings - Bamboleo

Début de soirée - Nuit de folie

Glenn Medeiros & Elsa Lunghini - Un Roman d'Amitié

The Bangles - Eternal Flame

Kaoma - Lambada

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tubes de l ete 1985 - 1989 |  Facebook |

01/08/2008

Raphaël à Forest National

 

 

RAP

 

 

Raphaël revient avec son quatrième album studio, "Je sais que la Terre est plate", dont le très efficace single "Le vent de l’hiver" passe déjà en boucle sur les ondes.


Les morceaux ont été enregistrés et réalisés par Tony Visconti et Renaud Letang. Différents musiciens ont participé à l'album dont : Robert Aaron aux claviers et aux cuivres, Tony Allen à la batterie, Carlos Alomar à nouveau à la guitare, Gail Ann Dorsey à la basse, Mino Cinelu aux percussions. L'album comporte un duo avec le chanteur jamaïcain Frederick Toots Hibbert, chanteur et fondateur du groupe Toots and the Maytals.


Le précédent album studio de Raphaël, "Caravane", a été la meilleure vente de l'année 2005 avec 1 800 000 exemplaires vendus. Il a également reçu 3 Victoires de la Musique et 1 NRJ Music Award en 2006.


Le mardi 18 novembre prochain, Raphaël présentera son nouvel album sur la scène de Forest National, un rendez-vous immanquable !!

 

 

C'était le temps d'une autre année
Le temps des néons allumés
Le temps des témoins des colombes
Le temps de la vitesse et de l'ombre
Le temps des lettres jetées au feu
Le temps où on était heureux

C'était le temps des bords de mer
Le temps des Gainsbourg, des Prévert
Je revois tes cheveux défaits
Dans la chambre d'hôtel tu jouais
Et moi sur la banquette arrière
Je voyais le monde à l'envers ...

Vive le vent de l'hiver
Et la chanson de Prévert
Continue sa route à l'envers
Je ne suis pas chrétien
Mais de tout je me souviens

Vive le vent de l'hiver
Et tout retourne la terre
Les loups sont à la porte
Un dernier coup d'oeil en arrière
Dans le rétroviseur

C'était le temps de Lily Brik
Le temps du soleil tatoué
C'était le temps des avalanches
Le temps des verres bus et cassés
Ma vie brûlait comme la place rouge
Quand la nuit finissait sa course

C'était le temps des accords majeurs
Où tout était illuminé
Et j'entends battre ton coeur
Doucement doucement
Je ne suis pas soigné
C'était le temps de la Cantate
Le temps où tu la jouais pour moi

Vive le vent de l'hiver
Et la chanson de Prévert
Continue sa route à l'envers
Je ne suis pas chrétien
Mais de tout je me souviens

Vive le vent de l'hiver
Et tout retourne à la terre
Les loups sont à ma porte
Un dernier coup d'oeil en arrière
Dans le rétroviseur

(Sur les routes pavées
Nuit d'hiver j'étais...)