07/11/2007

Prix Goncourt 2007

 

 

leroygilles_alabamasong

Le prix Goncourt 2007 a été attribué, lundi à Paris, à Gilles Leroy pour "Alabama Song" édité au Mercure de France. Le lauréat du prix Goncourt 2007 a estimé que ce prix honorait également l'héroïne de son roman, Zelda Fitzgerald, épouse méconnue et sacrifiée de l'écrivain américain Francis Scott Fitzgerald.

Résumé du livre

Montgomery, Alabama, 1918. Quand Zelda, 'Belle du Sud', rencontre le lieutenant Scott Fitzgerald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s'est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison. Le couple devient la coqueluche du tout New York. Mais Scott et Zelda ne sont encore que des enfants : propulsés dans le feu de la vie mondaine, ils ne tardent pas à se brûler les ailes... Gilles Leroy s'est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines. Pour peindre le destin de celle qui, cannibalisée par son mari écrivain, dut lutter corps et âme pour exister...

Gilles Leroy l’explique clairement : “Il faut lire ‘Alabama Song’ comme un roman et non comme une biographie de Zelda Fitzgerald en tant que personnage historique.” Et pourtant... Qu’il est dur de lire ses pages sans croire qu’il s’agisse d’une autobiographie de Zelda.
Cette beauté du Sud, mi-ange, mi-démon, dont les mots poétiques ou vulgaires frappent par leur beauté, leur impertinence ou leur provocation. Gilles Leroy s’efface derrière ces lignes féminines, sensibles, mais aussi farouches et psychiatriques. Car la folie de l’héroïne s’immisce dans ces pages comme dans sa vie. Doucement d’abord, puis plus régulièrement, de plus en plus frappante.
L’écriture de l’auteur s’imprègne de cet esprit malmené, persécuté et incompris, que l’on dit aliéné... Mais les mots restent profonds et la force de caractère de Zelda éclatante. Gloire et décadence, amour et désillusion, clarté et folie. A l’ombre du grand écrivain Scott Fitzgerald, la jeune bourgeoise dévergondée se fane au fil des ans. Le faste ne dure qu’un temps et sa vie se passe en coulisses. Tant d’incompréhension, de dénigrement et d’amour ne laissent pas de marbre. Et l’écriture virulente teintée de poésie trouve le chemin de nos âmes.
Entre fiction et réalité, ‘Alabama Song’ invite le lecteur sur les rives d’une époque révolue, dans les pas d’une femme bafouée, à l’ombre d’un grand auteur.

liv09

Le prix Goncourt est un prix littéraire français, récompensant les auteurs de langue française (pas forcément de nationalité française), créé par le testament d'Edmond de Goncourt en 1896. La Société Littéraire des Goncourt est officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt sera décerné le 21 décembre 1903.

Le prix Goncourt, créé pour récompenser chaque année « le meilleur ouvrage d'imagination en prose, paru dans l'année » est attribué presque exclusivement à un roman. Il est le prix français le plus prestigieux. Le prix lui-même est symbolique — dix euros — mais la notoriété promise au lauréat, qui verra son œuvre accéder au palmarès des meilleures ventes, est une récompense très convoitée.

Les membres de l'Académie Goncourt se réunissent chaque premier mardi du mois dans leur salon, au premier étage du restaurant Drouant, 18, rue Gaillon, dans le deuxième arrondissement à Paris. Le nom du lauréat est généralement proclamé début novembre après un déjeuner chez Drouant.

Liste des lauréats

  • 1903 - John-Antoine Nau, Force ennemie
  • 1904 - Léon Frapié, La Maternelle
  • 1905 - Claude Farrère, Les Civilisés
  • 1906 - Jérôme et Jean Tharaud, Dingley, l'illustre écrivain
  • 1907 - Émile Moselly, Le Rouet d'ivoire, Terres lorraines et Jean des Brebis
  • 1908 - Francis de Miomandre, Écrit sur l'eau
  • 1909 - Marius et Ary Leblond, En France
  • 1910 - Louis Pergaud, De Goupil à Margot
  • 1911 - Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines
  • 1912 - André Savignon, Les Filles de la pluie
  • 1913 - Marc Elder, Le Peuple de la mer
  • 1914 - prix non décerné à cause de la guerre
  • 1915 - René Benjamin, Gaspard
  • 1916 - Henri Barbusse, Le Feu et Adrien Bertrand, L'appel du sol ( prix 1914 )
  • 1917 - Henri Malherbe, La Flamme au poing
  • 1918 - Georges Duhamel, Civilisation
  • 1919 - Marcel Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs (volume 2 d'À la recherche du temps perdu)
  • 1920 - Ernest Pérochon, Nène
  • 1921 - René Maran, Batouala
  • 1922 - Henri Béraud, Le Vitriol de lune et Le Martyre de l'obèse
  • 1923 - Lucien Fabre, Rabevel ou le Mal des ardents
  • 1924 - Thierry Sandre, Le Chèvrefeuille, le Purgatoire, le Chapitre XIII
  • 1925 - Maurice Genevoix, Raboliot
  • 1926 - Henri Deberly, Le Supplice de Phèdre
  • 1927 - Maurice Bedel, Jérôme 60° latitude nord
  • 1928 - Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé
  • 1929 - Marcel Arland, L'Ordre
  • 1930 - Henri Fauconnier, Malaisie
  • 1931 - Jean Fayard, Mal d'amour
  • 1932 - Guy Mazeline, Les Loups
  • 1933 - André Malraux, La Condition humaine
  • 1934 - Roger Vercel, Capitaine Conan
  • 1935 - Joseph Peyré, Sang et lumières
  • 1936 - Maxence Van der Meersch, L'Empreinte du dieu
  • 1937 - Charles Plisnier, Faux Passeports
  • 1938 - Henri Troyat, L'Araigne
  • 1939 - Philippe Hériat, Les Enfants gâtés
  • 1940 - Francis Ambrière, Les Grandes Vacances
  • 1941 - Henri Pourrat, Le Vent de Mars
  • 1942 - Marc Bernard, Pareils à des enfants
  • 1943 - Marius Grout, Passage de l'homme
  • 1944 - Elsa Triolet, Le premier accroc coûte 200 francs
  • 1945 - Jean-Louis Bory, Mon village à l'heure allemande
  • 1946 - Jean-Jacques Gautier, Histoire d'un fait divers
  • 1947 - Jean-Louis Curtis, Les Forêts de la nuit
  • 1948 - Maurice Druon, Les Grandes Familles
  • 1949 - Robert Merle, Week-end à Zuydcoote
  • 1950 - Paul Colin, Les Jeux sauvages
  • 1951 - Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, refusé par l'auteur
  • 1952 - Béatrix Beck, Léon Morin, prêtre
  • 1953 - Pierre Gascar, Les Bêtes
  • 1954 - Simone de Beauvoir, Les Mandarins
  • 1955 - Roger Ikor, Les Eaux mêlées
  • 1956 - Romain Gary, Les Racines du ciel
  • 1957 - Roger Vailland, La Loi
  • 1958 - Francis Walder, Saint-Germain ou la négociation
  • 1959 - André Schwartz-Bart, Le Dernier des Justes
  • 1960 - Vintila Horia, Dieu est né en exil
  • 1961 - Jean Cau, La Pitié de Dieu
  • 1962 - Anna Langfus, Les Bagages de sable
  • 1963 - Armand Lanoux, Quand la mer se retire
  • 1964 - Georges Conchon, L'État sauvage
  • 1965 - Jacques Borel, L'Adoration
  • 1966 - Edmonde Charles-Roux, Oublier Palerme
  • 1967 - André Pieyre de Mandiargues, La Marge
  • 1968 - Bernard Clavel, Les Fruits de l'hiver
  • 1969 - Félicien Marceau, Creezy
  • 1970 - Michel Tournier , Le Roi des aulnes
  • 1971 - Jacques Laurent, Les Bêtises
  • 1972 - Jean Carrière, L'Épervier de Maheux
  • 1973 - Jacques Chessex, L'Ogre
  • 1974 - Pascal Lainé, La Dentellière
  • 1975 - Émile Ajar (Romain Gary), La Vie devant soi
  • 1976 - Patrick Grainville, Les Flamboyants
  • 1977 - Didier Decoin, John l'enfer
  • 1978 - Patrick Modiano, Rue des boutiques obscures
  • 1979 - Antonine Maillet, Pélagie la Charrette
  • 1980 - Yves Navarre, Le Jardin d'acclimatation
  • 1981 - Lucien Bodard, Anne-Marie
  • 1982 - Dominique Fernandez, Dans la main de l'Ange
  • 1983 - Frédérick Tristan, Les Égarés
  • 1984 - Marguerite Duras, L'Amant
  • 1985 - Yann Queffélec, Les Noces barbares
  • 1986 - Michel Host , Valet de nuit
  • 1987 - Tahar Ben Jelloun, La Nuit sacrée
  • 1988 - Erik Orsenna, L'Exposition coloniale
  • 1989 - Jean Vautrin, Un grand pas vers le Bon Dieu
  • 1990 - Jean Rouaud, Les Champs d'honneur
  • 1991 - Pierre Combescot, Les Filles du Calvaire
  • 1992 - Patrick Chamoiseau, Texaco
  • 1993 - Amin Maalouf, Le Rocher de Tanios
  • 1994 - Didier Van Cauwelaert, Un aller simple
  • 1995 - Andreï Makine, Le Testament français
  • 1996 - Pascale Roze, Le Chasseur Zéro
  • 1997 - Patrick Rambaud, La Bataille
  • 1998 - Paule Constant, Confidence pour confidence
  • 1999 - Jean Echenoz, Je m'en vais
  • 2000 - Jean-Jacques Schuhl, Ingrid Caven
  • 2001 - Jean-Christophe Rufin, Rouge Brésil
  • 2002 - Pascal Quignard, Les Ombres errantes
  • 2003 - Jacques-Pierre Amette, La Maîtresse de Brecht
  • 2004 - Laurent Gaudé, Le Soleil des Scorta
  • 2005 - François Weyergans, Trois jours chez ma mère
  • 2006 - Jonathan Littell, Les Bienveillantes

Les commentaires sont fermés.