29/10/2007

JULIEN CLERC - Intimes

 

Julien Clerc

“L’ambiance musicale est un écrin pour la voix. Nous sommes trois sur scène (clavier, guitare, basse) et c’est très intime. Les chansons sont mieux mises en valeur avec leur côté intemporel. Je me recentre sur mon outil vocal comme un artisan, j ’essaie de me concentrer sur l’essentiel: une bonne mélodie, de bonnes paroles et le fait de bien les chanter. C’est ça finalement, le métier de chanteur.”

Julien Clerc

En concert à l'Aula Magna à Louvain-la-Neuve le 21/11/2007 à 20:30


06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : julien clerc |  Facebook |

22/10/2007

Michel Sardou à Forest National

 

 

michel_sardou_2

Le chanteur « populaire » par excellence, chanté par plusieurs générations qui a toujours su traverser les modes sans perdre son public. Né en 1947 à Paris, fils des comédiens Fernand et Jacky Sardou et petit-fils du célèbre comique Valentin Sardou, Michel Sardou débute dans les cabarets. Il se fait remarquer en 1966 avec la chanson «les Ricains», qui prend la défense des États-Unis, à une époque où le mouvement de protestation contre la guerre du Vietnam et l’impérialisme américain ne cessait de s’amplifier. Il trouve là sa voie, qu’il n’abandonnera jamais, comme en témoignent « le France » (1976), « Je suis pour »(1976), chanson manifeste pour la peine de mort, « le Temps des colonies » (1977), … Michel Sardou se fait le chantre de la majorité silencieuse, des haines et des ressentiments de la France profonde, mais sans engagement politique véritable. Michel Sardou est un artiste particulièrement apprécié pour ses prestations scéniques, grâce à son sens héréditaire du spectacle. Rendez-vous avec Sardou les vendredi 16 & samedi 17 novembre 2007 à Forest National !

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel sardou |  Facebook |

20/10/2007

Cityscape

 

 

CITY 03

A droite de l'hôtel Sofitel, entre l'avenue Louise et la Porte de Namur,à Bruxelles, aurait dû s'ériger, voici cinq ans, le projet commercial Heron. Le surplace administratif et les querelles intra-bruxelloises ont mis le projet à mal. Heureusement, par la volonté de quelques-uns, le chancre hideux disparaît désormais sous une monumentale oeuvre d'art de 20 mètres de haut réalisée par l'artiste Arne Quinze et baptisée Cityscape. Des centaines de lattes de bois s'enchevêtrent perchées sur de longs pieux: il s'agit de la 12e sculpture de ce genre réalisée par le créateur belge. Elle égayera le haut de la capitale jusqu'en 2008, avant de céder la place à un complexe immobilier et commercial digne des "Champs-Elysées" bruxellois. Une oeuvre qui marquera peut-être le début d'un projet plus ambitieux auquel tient tout particulièrement l'artiste.


CITY 01
"J'espère que je ne serai pas le seul, dans l'avenir, à pouvoir bâtir une oeuvre de cette taille dans la capitale, plaide Arne Quinze. Tant de gens ici ont peur du changement. Imaginez si, plutôt que de faire un seul projet comme le Cityscape, les Bruxellois décidaient d'en faire cinq ou six d'un coup... Bruxelles rayonnerait 50 fois!""Il faut voyager pour voir à quel point la Belgique est endormie, désespère Arne Quinze. Cela m'effraie car, de mon point de vue, nous avons beaucoup plus de qualités que d'autres." Pour l'artiste belge, des villes comme Londres, Rotterdam, Lille voire Anvers ont déjà compris. "Bruxelles, pour sa part, stagne, se lamente Arne Quinze. Regardez : rien, ou presque, n'a changé ici depuis l'après-guerre. Sur le plan urbanistique, tout est immobile. Imaginez si l'on avait organisé des concours d'architecture pour chaque nouveau projet, plutôt que de confier les plans à l'avance à quelqu'un. Ceci ne vaut d'ailleurs pas que pour Bruxelles. Cela vaut pour la Belgique. Et puis, moi, je voudrais redessiner Bruxelles. Il y a 20 ans, je faisais des graffitis sur les murs de cette ville. Je voudrais que l'on se rassemble avec des collègues architectes et créateurs, que l'on définisse un budget, et que l'on développe une vision de cette ville pour les 50 prochaines années. Je voudrais que mes enfants puissent vivre dans une ville qui corresponde à l'état d'esprit et aux besoins de leur époque, pas à ceux du siècle précédent..."

"Cityscape doit refléter l’instantané. Cette installation, ouverte à tous ceux qui souhaitent la découvrir, trouvera son sens dans la dynamique générée par l’interaction avec son environnement, grâce au jeu des rayons solaires qui la traversent et au va-et-vient des passants et des curieux, Pour moi, Cityscape est un moyen de communication, un lieu de rencontre ou, si vous voulez, d’introspection. Un endroit de silence et d’interaction. De par ses dimensions monumentales - elle s’étendra sur une longueur de quarante mètres sur vingt-cinq mètres de profondeur – elle sera non seulement incontournable, impossible à ignorer, mais en plus, elle nous absorbera."


CITY 04
CITY 02

 

Jusqu'au 14 septembre 2008 entre la Porte de Namur et la Porte Louise - www.cityscape.be

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cityscape, arne quinze |  Facebook |

19/10/2007

Anthony Kavanagh dans L'Heureux Tour !

 

Kavanagh A
Anthony Kavanagh est un comique québécois. Artiste complet, il n'est pas seulement comique, il est aussi acteur et chanteur. C'est à 14 ans qu'Anthony Kavanagh fait ses tout premiers pas sur une scène, lors d'un spectacle d'étudiants. Partagé entre les études et le monde du spectacle, Kavanagh décide à 19 ans de se lancer pleinement dans sa carrière d'artiste. Et cela marche, puisqu'en 1989, il remporte le titre des Auditions Nationales Juste pour Rire, comme un des deux meilleurs nouveaux humoristes de l'année du Canada francophone. Sa carrière s'amorce dès lors, aussi bien en français qu'en anglais.
Après avoir exploré d’autres univers comme la chanson, la télé, et la comédie musicale, Anthony KAVANAGH nous revient en pur stand-up dans un show 100 % humour, où il passe en revue tout ce qui a changé ces 5 dernières années pour nous et lui, et là durant plus d’1 heure tout y passe…

Ses changements (sa coupe de cheveux, son exode en banlieue chic, son chien, …), La femme de sa vie, un sacré numéro!, Son horloge biologique (l’envie d’avoir un bébé,…
),

L’évolution des mœurs (les nouvelles façons de se rencontrer via Internet Meetic, Match.com...
), une femme candidate aux présidentielles…, les produits de beauté homme et femme …

Les séries télé (24 h, Desperate, Grey’s Anatomy…
),

Les nouvelles technologies (Ipod, les webcams, les textos, les téléphones portables qui filment et font les photos, et bien sûr les GPS
),

L’explosion d’internet (les mails, MSN, les courses, …
).

Voilà quelques-uns des thèmes déjà très prometteurs qu’Anthony abordera avec son public à sa manière très nord-américaine et très « punchy » où les gags se succèdent aussi vite que les temps de respiration de la salle. Il s’appuiera sur sa fameuse gestuelle, sur ses surprenants bruitages, et sur ses mimiques inimitables pour souligner sa galerie de portraits dans laquelle il dissèque les travers de son entourage, de la société et des personnages de tous milieux qu’il a croisé durant ces 5 dernières années et qui forment une galerie de portraits époustouflante de vérité.

Un œil aiguisé, un ton toujours pétillant, caustique mais jamais vulgaire…
Enfin pas trop, juste ce qu’il faut…


Le 23 novembre 2007 au Centre Culturel de Woluwé-saint-Pierre

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anthony kavanagh, l heureux tour |  Facebook |

18/10/2007

Fête de la bière à Munich

 

 

nacht

 

Histoire de l'Oktoberfest de Munich

Le 12 octobre 1810, le prince-héritier Louis, le futur Louis Ier, fêtait ses noces avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen.

Les festivités, auxquelles les citoyens de Munich étaient également invités, se déroulèrent sur le pré qui à l´époque se trouvait encore aux portes de la ville. Depuis, il porte le nom de "Theresienwiese", le Pré de Thérèse, en l´honneur de la mariée.

Les festivités se terminèrent par une course de chevaux, qui en présence de la famille royale, fut fêtée comme une fête pour toute la bavière. On décida de renouveler la course l´année suivante; ainsi naquit la tradition des "Fêtes" d´octobre.

En 1811, s´ajouta à la course de chevaux la première fête agricole, sous la forme d´une exposition spécialisée. Elle devait confirmer l'importance de l'agriculture bavaroise. Cette course de chevaux qui fut la manifestation la plus ancienne et aussi la plus appréciée n´existe plus aujourd´hui. Par contre "la fête agricole centrale" a encore lieu tous les trois ans pendant la Fête, sur la partie sud de la "Theresienwiese".

Au cours des premières décennies, la Fête n´offrait guère de grandes distractions. En 1818, on installait le premier manège et deux balançoires ! Les visiteurs pouvaient se procurer de la bière dans de petites baraques dont le nombre grandit rapidement . A partir de 1896, leur succédèrent les premières grandes tentes installées par de joyeux aubergistes sous l´égide de brasseries.


L´autre partie des fêtes a été déterminée par l´offre des forains. Dès les années 1870, on y trouve en effet de plus en plus d´attractions : manèges etc…ceci va de pair avec le développement de l´activité foraine en Allemagne.

De nos jours, la "Fête d´octobre" est bel et bien la plus grande fête populaire au monde qui comme le veut bien notre époque se vante d´avoir un caractère international. Plus de 6 millions de visiteurs venus du monde entier s´y donnent rendez-vous.

Et puisque cette dernière se déroule toujours sur ce "Pré de Thérèse" (Theresienwiese), on parle tout simplement de la "Wiesn" "Willkommen auf der Wiesn" signifie donc "soyez les bienvenus à la Fête de la bière !"

 

 

Dates prévues pour les prochaines fêtes de la bière

  • 2008 : 20/09 - 05/10
  • 2009 : 19/09 - 04/10
  • 2010 : 18/09 - 03/10
  • 2011 : 17/09 - 03/10

 

 

17/10/2007

Michel Fugain : Bravo et Merci!

 

 

fugain

A la fin du mois, Michel Fugain publiera un livre de souvenirs (Des rires et une larme, aux éditions Michel Lafon) dans lequel il se laisse aller aux confidences. Le chanteur se livre, "vide ses tiroirs", selon ses propres dires, sans tabou. Ainsi, on apprend avant l'heure grâce au magazine Gala qu'il a une fille, Sophie, issue d'une relation amoureuse de jeunesse. "Je ne l'ai pas cachée, confie-t-il. Elle a toujours fait partie de ma vie, mais je ne la connais pas. Sa mère a voulu faire un enfant toute seule, c'était dans l'air du temps, et je ne l'ai vu qu'une fois. Elle avait quatorze ans et pas du tout l'envie d'entrer dans notre famille. Nous étions pourtant prêts à lui faire une place." Il n'en dira pas plus pour la simple et bonne raison qu'il n'en sait pas plus lui-même.

Il revient également dans ce livre sur sa rupture avec Stéphanie. "Je l'aimerai toujours. On peut rompre sans haine. Évidemment, il y a de la douleur mais j'ai vécu trente-trois ans avec cette femme admirable, je ne peux pas les renier. [...] La vie nous a fracassés, la vie est une salope."

Il évoque encore les envies suicidaires qui l'animaient, alors qu'il était dans une impasse financière, dans les années 90. Il affirme que depuis lors, il n'y a plus jamais pensé. "Je suis toujours parvenu, au fond de la piscine, à donner un coup de talon. Avec Laurette, je suis allé au fond de l'océan. Mais penser en finir, ça aurait été une insulte au combat d'une môme de 22 ans qui a tout fait pour vivre." Malgré les douleurs toujours omniprésentes, Michel Fugain a retrouvé le sourire, grâce à une "sirène". "C'est une femme qui m'a été d'un secours capital. Elle m'a redonné confiance en étant d'abord une présence, une écoute compréhensive. [...] Elle est devenue ma compagne, très naturellement. [...] C'est un ange, une fée. Ma muse."

Il sera en concert au Forum de Liège le 6 novembre 2007 et le 7 novembre 2007 au Cirque Royal de Bruxelles.

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel fugain, musique, bravo et merci |  Facebook |

24H vélo à Louvain-la-Neuve

 

24H 01

 

24 et 25 octobre 2007 - 31ème édition

Les 24H représentent la plus grande fête estudiantine francophone du pays. Près de 50.000 étudiants rassemblés dans la ville durant la nuit et près de dix fois plus de bières servies en 24 heures.

La course vélos est véritablement au centre de la fête lors des 24H. Avec un circuit amélioré chaque année et adoré des coureurs, cette course regroupe 3 catégories majeures de vélos.

24H 02

D'une part, la catégorie folklorique, vélos bariolés aux couleurs d'un cercle, d'une régionale, d'un (ou plusieurs) kot-à-projet, voire même d'un département de l'UCL. D'autre part, la catégorie course regroupant des vélos venus pour la gagne et le record du tour. Enfin, la catégorie humanitaire regroupant des vélos venus pour défendre une ONG et récolter des fonds pour ce projet.

24H 03
24H 04
24H 05

24H 06



Le circuit de plus de 3,5km

Les vélos folkloriques ne tournent pas pendant la nuit et en journée uniquement sur un petit tracé. Les deux autres catégories (course et humanitaire) tournent sur un grand tracé, un peu plus long donc!

La majorité de leur tracé est en commun, mais un tronçon supplémentaire est réservé aux roues des vélos courses et humanitaires, pour leur permettre de s'exprimer à pleine vitesse. Cette année, nous vous offrons donc à nouveau une descente dingue dans la Balade de la Nuit de Mai. Un couloir éclairé au milieu d'un petit bois à l'écart des points chauds de la ville. Mais rassurez-vous le tracé passe toujours par les cinq animations majeures des 24 H et aux abords des animations plus modestes. Bref, beaucoup d'animations le long du circuit!

24H 07

24H 08


 

Le village course, ambiance au programme

Comme les années précédentes, tous les coureurs seront regroupés dans le village course. L'occasion de se reposer après l'effort ou de se préparer à monter en selle pour quelques tours de piste. Entre coureurs venus pour la victoire, coureurs venus pour le folkore ou membres du personnel venus se joindre à la fête, tous sont là dans un esprit de fair-play. C'est également là que les ravitaillements battent leur plein.

La nuit sera longue ce 24-25 octobre!

Cette année encore, les organisateurs des 24h vélo vont se remuer pour trouver des animations et des concerts qui maintiendront l’ambiance à un niveau sans pareil.

Tous les recoins de la ville seront animés. Dès le mercredi après-midi, diverses animations seront proposées par les kots-à-projet, cercles et régionales de LLN.

La soirée laissera la place aux grosses animations : concert de l’Organe, Soirée du Cesec, concerts de la Fédé, soirée Place des Sciences, …mais également à de plus petits concerts dans des coins sympas de la ville.

La soirée sera illuminée d’un feu d’artifice.

 

24H 09
24h 2007

 

 

00:30 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 24h velo de louvain-la-neuve |  Facebook |

16/10/2007

Un champ de "coquelicots pour la paix"

 

dyn


Voir : http://mirabile-visu.skynetblogs.be/post/5100336/des-coqu....

Brillante Europe

 

Couronne-de Marie-de-Bourgogne_redimensionner

Dans le cadre d'Europalia, Europe

Brillante Europe est une exposition de bijoux qui, ayant jadis appartenu à des monarques et à des membres de la grande noblesse, ont marqué l’histoire. Ils témoignent de l’importance que les souverains européens accordaient à leur apparat. Ce souci de beauté et de prestige n’a pas été sans déteindre sur les relations que les hommes et les femmes de pouvoir ont entretenues au cours de l’histoire. Les joyaux revêtent une symbolique considérable. Dans une Europe où, à travers les siècles, les diverses dynasties régnantes n’ont cessé de se lier les unes aux autres, ils étaient une marque de prestige, de richesse et de puissance. Les règles rigoureuses autorisant leur port, selon le rang ou les circonstances, témoignent par ailleurs de la sophistication des codes entretenus entre ces dynasties, au Portugal autant qu’en Suède, au Royaume-Uni autant que dans l’empire austro-hongrois. Ces bijoux d'exception seront entourés de peintures, de miniatures, de gravures ou d’accessoires tels que les boîtes destinées à les protéger ou d’autres objets chers à leurs propriétaires. À leur tour, ces œuvres illustrent un peu l'histoire d’un style européen tel qu’il s’est partagé au sommet.BruxellesDu 24 octobre 2007 au 17 février 2008 Espace Culturel ING Place Royale 6 à 1000 Bruxelles

 

mfile0744_redimensionner

mfile0745_redimensionner

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, europalia, brillante europe |  Facebook |

15/10/2007

Festival des lumières à Berlin

 

FLB

 

Du 16 au 28 octobre, les nuits berlinoises s'illumineront à l'occasion de la troisième édition du festival des lumières. La ville comme vous ne l'avez jamais vue !

L'automne progresse, les journées se font plus courtes et fraîches. Loin de se replier vers l'intérieur, les berlinois profitent des nuits à rallonge pour transformer leur capitale vibrante et avant-gardiste en un véritable jeu de lumières.

Les plus célèbres monuments berlinois, tels que la porte de Brandebourg, la Cathédrale de Berlin et la Fernsehturm (tour de télévision) sont spectaculairement mis en valeur par des jeux de lumières et feux d'artifices. Musées, hôtels, théâtres et centres commerciaux participent également au festival, offrant aux visiteurs de multiples promenades scintillantes.

Des circuits lumineux, d'une durée de deux heures, sont organisés à bord du lightliner, une navette spécialement dédiée au festival qui sillonne les rues berlinoises et s'arrête sur les sites des plus belles illuminations.

Les festivités lumineuses seront inaugurées le 16 octobre au pied du futuriste Fernsehturm de l'Alexanderplatz, le cœur de Berlin-est. Plus de 10 000 personnes sont attendues sur la place à 22h pour un gigantesque spectacle de sons et lumières, culminé par un feu d'artifice. Les lumières de la Fernsehturm donneront le coup d'envoi pour l'illumination progressive des autres monuments berlinois les uns après les autres.

Le 20 octobre, premier samedi du festival, aura lieu la "nuit des portes ouvertes". 15 sites privés ouvriront gratuitement leurs portes jusqu'à minuit pour des expositions et manifestations culturelles autour du thème de la lumière.

Le samedi 27 octobre, la fête sera agrémentée par la "longue nuit du shopping". Les boutiques resteront exceptionnellement ouvertes jusqu'à minuit sur la Kurfürstendamn merveilleusement illuminée.

Enfin, la ville propose également une formule mariage pour les couples désirant un cérémonie civile nocturne et magique. Une formule grand luxe (service limousine, tapis rouge, champagne et traiteur) attend les couples et leurs invités au 37e étage du Park Inn ou 13e étage de l'Europa center, pour un mariage surplombant la ville explosant de couleurs et de lumières.

Informations : http://www.festival-of-lights.de/

 

00:45 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : festival des lumieres a berlin |  Facebook |

14/10/2007

Al Gore, prix Nobel de la Paix 2007

 

 

L'ancien vice-président américain a obtenu vendredi le prestigieux prix pour ses efforts contre le réchauffement climatique

Le prix lui a été attribué conjointement avec le panel de l'ONU sur le climat (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat, Giec). Albert Arnold Gore est né le 31 mars 1948 dans une famille marquée par la politique. Son père, Albert Arnold Gore Sr., fut sénateur du Tennessee de 1952 à 1970 et le prépare dès l'enfance pour la fonction suprême.
Après avoir travaillé au service de presse de l'armée au Vietnam de 1969 à 1971 malgré son opposition à la guerre, il s'inscrit à des cours de théologie tout en travaillant comme reporter au profit d'un quotidien de Nashville.

Il entame ensuite des études de droit et, après un passage dans les universités de Harvard et Vanderbilt, il se lance dans la politique en 1976 gagnant le siège détenu auparavant par son père. Al Gore est ensuite réélu à trois reprises puis devient sénateur du Tennessee en 1984 à l'âge de 36 ans.

A partir de la fin des années 70, il conforte son assise au Congrès en se spécialisant dans des dossiers techniques. Il a pu ainsi apporter à Bill Clinton son expérience en matière d'éducation, de technologie (l'internet deviendra l'un de ses chevaux de bataille), d'environnement et de télécommunications. En 1988, il se présente à l'élection présidentielle mais, perdant New York au cours des primaires démocrates, il décide finalement de se retirer de la course, en jurant qu'il y aura "un autre jour" pour lui.

En 1992, il est appelé par Bill Clinton pour compléter son "ticket" et rempilera à la vice-présidence lors de la réélection de ce dernier en 1996. Après l'échec de sa candidature à l'élection présidentielle controversée de 2000, Al Gore se consacre à ce qu'il considère désormais comme le but de sa vie.

Il s'implique dans la lutte contre le réchauffement climatique et en popularise la menace avec son documentaire "Une vérité qui dérange". Le 25 février 2007, le film est récompensé par deux Oscars, l'un de la meilleure chanson originale et l'autre du meilleur film documentaire.

 

00:08 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : al gore, prix nobel de la paix 2007 |  Facebook |

13/10/2007

L'amour virtuel (Calogero - Pomme C)

 

 


J'ai son image
J'ai son email
Son coeur au bout du clavier

J'ai son visage
Et l'envie d'elle
Sans jamais l'avoir touchée

Dois je sauver ?
Ou bien abandonner ?

Pomme, c'est un homme et une femme
Et c'est tout un programme
Un ciel artificiel
Pomme, qui m'allume et qui me quitte
On s'aime trop vite
Nos vies c'est le virtuel

Elle m'écrit
Mais mon écran
formate les sentiments

Mais j'imagine qu'une machine
Ne peut que faire semblant
Ma déesse Elle
N'est pas vraiment réelle

Pomme, c'est un homme et une femme
Et c'est tout un programme
Un ciel artificiel
Pomme, qui m'allume et qui me quitte
On s'aime trop vite
C'est le vi-c'est le virtuel.

Un peu d'amour, copié-collé
Un peu d'amour, pomme c
Un peu d'amour téléchargé
Un peu d'amour à sauver. à sauver.
Mais l'amour n'est pas virtuel.

Pomme, c'est un homme et une femme
Et c'est tout un programme
Un ciel artificiel
Pomme, qui m'allume et qui me quitte
On s'aime trop vite
C'est le vi-c'est le virtuel.

Dois je sauver
ou bien dois je abandonner ?

 

23:48 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l amour virtuel, calogero, pomme c |  Facebook |

11/10/2007

Doris Lessing, Prix Nobel de littérature 2007

 

745199-911995

 

Doris Lessing, écrivaine britannique, aura 88 ans le 22 octobre prochain. En cadeau: un prix Nobel de Littérature en 2007 pour récompenser «la conteuse épique de l'expérience féminine, qui avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire scrute une civilisation divisée», a indiqué dans un communiqué l'Académie suédoise des prix Nobel, ce jeudi 11 octobre.
«Ca fait trente ans que ça dure. J'ai remporté tous les prix en Europe, tous ces foutus prix, et j'en suis ravie. (Cette fois), c'est une suite royal», a-t-elle déclaré à la presse en arrivant en taxi devant sa maison de Cricklewood, dans le nord-ouest de Londres, ce même jour.

Doris Lessing, née Doris May Tayler, est une romancière britannique née le 22 octobre 1919 à Kermanshah en Perse.

Célèbre dès son premier livre Vaincue par la brousse (1950), auteur d'une d'une cinquantaine de livres, elle est très vite apparue comme un écrivain engagé, icône des causes marxiste, anticolonialiste, anti-apartheid ou encore féministe.

L'oeuvre de Doris Lessing est profondément autobiographique, s'inspirant notamment de son expérience africaine, de son enfance et de ses engagements sociaux et politiques. Les thèmes évoqués dans ses romans sont les conflits de cultures, les injustices raciales, la contradiction entre la conscience individuelle et le bien commun, la violence et les enfants. Elle aborde également des thèmes de science-fiction (Shikasta en 1981) ou des romans plus psychologiques (L'Eté avant la nuit).

Œuvres

  • Le Carnet d’or. Éd. originale Albin Michel, 1976. / Livre de poche, 1999. Prix Médicis étranger en 1976.
  • Les Enfants de la violence. Éd. originale Albin Michel, 1978/2000.
  • L’Écho lointain de l’orage. Éd. Albin Michel, 1979.
  • Nouvelles africaines. Éd. originale Albin Michel, 1980/2000/ Livre de Poche, 1990.
  • L’Été avant la nuit. Éd. originale Albin Michel, 1981. / Livre de poche, 1992.
  • Mémoires d’une survivante. Éd. originale Albin Michel, 1982. / Livre de Poche, 1996.
  • Les Chats en particulier. Éd. originale Albin Michel, 1984. / Livre de poche, 2000.
  • Journal d’une voisine. Éd. Albin Michel, 1985.
  • Les Carnets de Jane Sommers. Éd. originale Albin Michel 1985. / Livre de poche, 1996.
  • La Terroriste. Éd. originale Albin Michel, 1986. / Livre de Poche, 1997.
  • Le Vent emporte nos paroles. Éd. originale Albin Michel, 1987/2000.
  • La Descente aux enfers. Éd. Albin Michel, 1988.
  • La Madone noire. Éd. Albin Michel, 1988.
  • Le Cinquième Enfant. Éd. originale Albin Michel, 1990/2000/ Livre de Poche, 1993.
  • L’Habitude d’aimer. Éd. originale Albin Michel, 1992. / Livre de Poche, 1994.
  • Notre amie Judith. Éd. originale Albin Michel, 1993/2000/ Livre de poche, 1995.
  • Rire d’Afrique. Éd. originale Albin Michel, 1993/2000.
  • Dans ma peau. Éd. Livre de Poche, 1997.
  • L’Amour encore. Éd. Livre de Poche, 1998. / Albin Michel, 2000.
  • Vaincue par la brousse. Éd. 10/18, 1999.
  • L’Ecclésiaste. Éd. Mille et une nuits, 2000.
  • Nouvelles de Londres. Éd. originale Albin Michel, 2000. / Livre de poche, 2002.
  • La Marche dans l’ombre. Éd. originale Albin Michel, 2000. / Livre de poche, 2001.
  • Mara et Dan. Éd. Flammarion, 2001.
  • Le Monde de Ben. Éd. Flammarion, 2001.
  • Shikasta. Éd. Le Seuil.
  • Un Homme et deux femmes. Éd. 10/18.
  • Mariages entre les zones 3, 4 et 5. Éd. Le Seuil.
  • Les grand-mères, Ed. Flammarion, 2005
  • Un enfant de l'amour, Ed. Flammarion, 2007

 

08/10/2007

Elvis the musical

 

elvismusical07

UN SPECTACLE MUSICAL EXCEPTIONNEL !

Dirigé et chorégraphié par Carole Todd.

Ce show a été initialement présenté au théâtre Astoria, à Tottenham Court Road dans le West End de Londres, le 28 novembre 1977 et resta à l'affiche pendant 19 mois jusqu'en juin 1979. Elvis aurait dû assister à la première en personne, mais il est malheureusement décédé quelques mois auparavant.
The Musical a été nommé au "SWET" Awards (Society of West End Theatre) et a remporté le prix Evening Standard Musical du meilleur spectacle en 1978.
L'ouverture mondiale de cette nouvelle production The King The Musical aura lieu à partir du 6 octobre 2007 au Galaxie d'Amnéville et le 7 octobre au Palais des Congrès de Paris. Cette tournée débutera dans le cadre du week-end spécial hommage 30e anniversaire, en collaboration avec le Fan Club officiel français d'Elvis, Elvis My Happiness, et annoncera le lancement d'une tournée européenne et mondiale.
C'est un spectacle, unique en son genre, car à la fois musical et biographique, il raconte l'histoire de la légende Elvis Presley au travers de près de 80 chansons rendues immortelles avec, sur fond d'écrans, des projections d'images et de films retraçant sa carrière comme sa vie.
Le King sera incarné par 3 chanteurs différents symbolisant les 3 grandes périodes de sa vie : le jeune Elvis, l'Elvis intermédiaire et celui de Las Vegas. En plus d'un présentateur, ces personnages seront accompagnés par la chorégraphie d'un ensemble de danseurs et comédiens, avec une formation talentueuse et polyvalente de plusieurs musiciens. La nouvelle production du Musical a été confiée à Adam Spiegel, parmi les plus talentueux producteurs de Londres, fort de ses 10 ans de succès avec Fame, au London West End et de Saturday Night Fever.

Les 23-24 octobre 2007 au Cirque Royal de Bruxelles

 

Laurent Gerra "flingue la télé"

 

LG

 

On ne présente plus Laurent Gerra, humoriste- imitateur dont le succès ne se dément pas depuis plusieurs années. Son créneau ? Les célébrités, les vraies, dont les tics et autres manies sont reprises avec délectation dans son spectacle. Ne laissant rien passer, Laurent Gerra tire plus vite que son ombre sur le petit écran : la Star Academy, les Victoires de la musique, Jean-Luc Delarue, Laurent Ruquier, Marc-Olivier Fogiel et Thierry Ardisson.

Si Laurent Gerra n'a jamais hésité à parodier quelques animateurs télé sur scène (son ami Michel Drucker et plus récemment Thierry Ardisson dans un pastiche de Tout le monde en parle), il est toujours difficile pour le spectateur de savoir ce que l'humoriste pense vraiment des personnalités qu'il prend pour cible. Eh bien, voici une partie de sa réponse...

Au Palais des Beaux-Arts de Charleroi : le 6 novembre 2007

Au Forum de Liège : le 8 novembre 2007

Au Cirque Royal à Bruxelles : les 9 et 10 novembre 2007

06/10/2007

Fêtes médiévales de Forest 2007


 

FOR 00

Mon beau Templier et son servant

FOR 01

FOR 02

FOR 03

 FOR 04

FOR 05

FOR 06

FOR 07

Dream Live

FOR 07b - DREAM LIVE

FOR 08

FOR 09

FOR 10

FOR 11

Les Templiers de Franchimont

FOR 12 - Templiers de Franchimont

Meghann

FOR 13 - Meghann

Merlin

FOR 14 - Merlin

Leder Joe

FOR 15 - Leder Joe

Der Meister Thomas Eierding (pile et face) - Leder Joe

FOR 16 - Leder Joe

FOR 17 - Leder Joe

David Vernet

FOR 18 - David Vernet

ENTR'ACT

FOR 19 - ENTR'ACT

FOR 20 - ENTR'ACT

FOR 21

FOR 22

Zum wilden Hahn

FOR 23 - Zum wilden Hahn

FOR 24 - Zum Wilden Hahn

17:46 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/10/2007

Agorafolly – Parcours d'artistes

 

AG 01

Dans le cadre de Europalia, Europe

Agorafolly a l’ambition de faire vivre 27 places du cœur de Bruxelles et d’en faire des lieux de rencontre autour de l’art contemporain. L’occasion est ainsi donnée à 27 jeunes talents (un par Etat membre) de créer, dans un espace qui leur a été attribué à Bruxelles, une œuvre symbolisant leur vision de l’Europe de demain.De tous temps, places et marchés ont été des endroits de rassemblement importants sur le continent européen. Marchands, artistes ou troubadours s'y retrouvaient, faisant de ces lieux de véritables plateformes d'échanges sociaux et commerciaux.  Avec Agorafolly, europalia.europa tentera de rendre aux places ce rôle séculaire et d’en faire des lieux de rapprochements publics ou familiaux autour de l'art contemporain.Le parcours Agorafolly se tiendra d'octobre à décembre 2007 et sera accompagné d'un audioguide. Un guide gratuit sera également mis à disposition des visiteurs. La jeune photographe Ine Van Coillie, est allée de place en place, avec chacun des artistes, pour réaliser leurs portraits au moment où ils découvraient les espaces qui leur étaient décernés. Ces magnifiques portraits des jeunes artistes seront exposés pendant la durée d’Agorafolly, à proximité de leurs œuvres respectives.  Un deuxième volet de ce parcours sera abrité par la Centrale électrique (Ville de Bruxelles). Contrairement aux œuvres créées pour les places de Bruxelles, les mêmes artistes présenteront ici une œuvre reflétant l’identité de leur pays d’origine, illustrant par là la diversité des cultures à l’intérieur de l’Europe.BruxellesDu 13 octobre au 09 décembre 2007
Lieux divers Agorafolly inside 
Du 13 octobre 2007 au 13 janvier 2008
La Centrale électrique
Place Sainte-Catherine 44
1000 Bruxelles 

 

 

 

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europalia, agorafolly, expositions |  Facebook |

04/10/2007

Tous les chemins mènent à Rome

Tous les chemins mènent à Rome - Voyages d'artistes du XVIe au XIXe siècle

(Dans le cadre d'Europalia, Europe)

 

ROM 07

Vivante et originale, l’exposition Tous les chemins mènent à Rome rassemble les récits d’illustres peintres, écrivains et philosophes tels que Montaigne, Erasme, Goethe, Stendhal, Balzac, Chateaubriand, Alexandre Dumas, qui traversèrent l’Europe pour se rendre principalement en Italie. Les routes, les haltes, les auberges, la diversité des monnaies, les conditions et déplacements parfois difficiles et surprenants, les bonnes et les mauvaises rencontres des voyageurs seront illustrés par les propos des uns et les peintures des autres, tels que Girodet, Fragonard, Joseph Vernet, Hubert Robert, Jan Both, Johannes Lingelbach, Michaël Sweerts, Salomon Van Ruysdael, Nicolas Tournier, ou Jacques Volaire. Divers objets liés au voyage viendront soutenir ces témoignages. Accompagnée d'un catalogue largement illustré, édité par le Fonds Mercator, l’exposition présente un regard nouveau sur l’art. Véritable dialogue entre art et histoire.Du 10 octobre 2007  au 26 janvier 2008 Musée d'IxellesRue Jean Van Volsem 711050 Bruxelles 

ROM 01


ROM 06

ROM 03

ROM 04

ROM 05

 

ROM 08

ROM 09

 

 

03/10/2007

Le Grand Atelier, Chemins de l'art en Europe

 

GA 01

Dans le cadre de Europalia, Europa  Bien avant de s’affirmer comme une entité politique, l’Europe s’est distinguée par une intense circulation des personnes et des biens. Malgré les guerres et les conflits, cet échange d’idées, de biens et d’innovations a créé des liens durables entre les communautés humaines, de la Méditerranée à la Baltique, de l’Atlantique à l’Oural.

Nous oublions souvent que les artistes, les oeuvres d’art et même les riches amateurs cherchant à satisfaire leur appétit du beau empruntaient également les routes commerciales et les voies navigables. C’est donc à travers les oeuvres du passé, même modestes, que nous pouvons mesurer et apprécier cet espace européen de l’art et de la pensée, qui existait déjà à l’aube du Moyen Age.

L’exposition illustrera par de nombreuses oeuvres, remarquables et souvent spectaculaires, plusieurs aspects particulièrement éloquents de cette circulation artistique et des différentes formes qu’elle a prises au cours d’une longue période de l’histoire de l’art (du Ve au XVIIIe siècle). Elle réunira quelque 350 oeuvres, provenant d’une bonne centaine de collections européennes.

L’ensemble des pays de l’Union européenne a contribué à cette exposition intitulée Le Grand Atelier par un ensemble de 250 oeuvres prêtées par plus de 120 musées.

Pourquoi Le Grand Atelier? Un atelier d’artiste, c’est un espace mental en même temps qu’un espace artisanal, où l’idée de l’artiste devient marbre, ou pigment de couleurs, ou dessin gravé dans le cuivre. L’atelier, c’est un lieu où le métier du peintre ou du sculpteur ou de l’ébéniste s’enseigne par l’exemple. Où les compagnons et les apprentis s’élèvent peu à peu à la hauteur de leur maître, d’où part la réputation d’un nom, relayée alors par des imitateurs, parfois remarquables, ou par des amateurs passionnés.
 

Du 5 octobre 2007 au 20 janvier 2008 - Palais des Beaux-Arts - Bruxelles


GA 02 

GA 03

GA 04

GA 05

GA 06

GA 07

GA 08

GA 09

 

 

02/10/2007

Melting Ice

 

7463_img1

 

L’art se met au service de la planète au Bozar.«La fonte des glaces, un sujet brûlant». En 2007, l’année polaire et la journée mondiale de l’environnement sont marquées par une exposition globale, mise en place par le Ministère norvégien de l’Environnement et Nobel Peace Center, à l’invitation de l’ONU. Le but : attirer l’attention du public au réchauffement global et inviter à l’action. Après Oslo et avant Chicago, l’exposition vient à Bruxelles.40 artistes internationaux appellent à une prise de conscience générale à travers des installations multimédias, photographies, vidéos, sculptures et peintures, créés par des artistes reconnus dans le monde de l’art contemporain et des militants convaincus de 25 pays. Parmi eux figurent Anne Senstad, photographe norvégienne, Robert Bateman, artiste et activiste environnemental canadien, et Chris Jordan, artiste et activiste américain. Plus actuel que jamais, à ne pas manquer!Du 6 octobre au 6 janvier au Palais-des-Beaux-Arts de Bruxelles.

MI 01_redimensionner

MI 02_redimensionner

MI 03_redimensionner

MI 04_redimensionner

MI 06_redimensionner

MI 07_redimensionner

 

MI 10_redimensionner

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : melting ice, exposition, bozar |  Facebook |

01/10/2007

Tokio Hotel à Forest National

 

 

tokio_hotel_album_schrei

Sans aucun doute le succès le plus fulgurant de ces dernières années ! Tokio Hotel c’est 4 jeunes allemands et un groupe plus évocateur et impressionnant que n’importe quel autre et définitivement à part.
Georg Listing , Gustav Schäfer et les jumeaux Bill et Tom Kaulitz, petits génies de la musique, se sont rencontrés en 2001 et fondent Devilish qui deviendra plus tard Tokio Hotel. Ils jouent dans de nombreux clubs et en 2005 signent avec Universal. Extrêmement attendu par leurs fans, leur premier album "Schrei!" (Cri) dévoile enfin au grand jour les secrets de leur musique et de leurs textes qui parlent et touchent toute une génération en exprimant avec des mots simples les difficultés rencontrées par les jeunes à un moment charnière de leur vie.
S’en suivent un disque d’or en Allemagne et un en Autriche. 2007 voit débarquer leur deuxième album "Zimmer 483" (Chambre 483) le succès n’est que grandissant. A ce jour, chacun de leur passage déclenche l’hystérie, ils ont vendus près de 3 millions d’albums et de DVD rien qu’en Allemagne. Et dans la foulée, à peine 24h ont suffit pour que leur tournée française (dont un Bercy) affiche complet, plus rien ne semble pouvoir arrêter leur irrésistible ascension !
Avec un style sans pareil, un son authentique et un charisme spectaculaire, Tokio Hotel a su tout de suite capter l’attention du public. Ils passeront par la Belgique sur la scène de Forest National de dimanche 14 octobre prochain, accrochez-vous!

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tokio hotel |  Facebook |

Fête des vendanges à Montmartre

VEND 01

 

Chaque année depuis 1934, la Fête des Vendanges de Montmartre célèbre l'arrivée des cuvées issues des vignes de la Butte. Elle donne lieu à une grande fête populaire qui rassemble autour d'un défilé, d'une grande soirée musicale, et d'un village de stands confréries vineuses, groupes folkloriques, musiciens et artistes qui communiquent à la foule nombreuse un esprit festif, convivial et chaleureux.

Pour le 74ème anniversaire de la cuvée, le Comité des Fêtes et d'Action Sociale du 18ème arrondissement vous invite à venir découvrir le cru 2006 du Clos Montmartre : la cuvée "Brassens", qui a débuté sa carrière à Montmartre.

L'intégralité des produits réalisés durant cette belle fête, ainsi que ceux résultant de la vente des 1 500 bouteilles du Clos Montmartre, est destinée aux oeuvres sociales du 18ème arrondissement.

La Fête 2007 se déroulera les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 octobre, avec la participation de Bertrand Delanoë, Maire de Paris et Daniel Vaillant, Député-Maire du 18ème arrondissement.

 

VEND 02

 

VEND 03

 

VEND 04

 

VEND 06

VEND 07

VEND 08

VEND 09

VEND 10

VEND 11

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fete des vendanges a paris |  Facebook |