31/08/2007

Tout feu tout flamme

 

haedcahier35

Du 5 mai 2007 au 4 mai 2008, le Musée bruxellois de l’industrie et du travail consacre sa nouvelle exposition au chauffage domestique et à la poêlerie à Bruxelles et en Belgique.Le chauffage domestique est un enjeu vital qui a traversé toute l’histoire des hommes, depuis la maîtrise du feu jusqu’au chauffage central et aux alternatives liées au développement durable. Au sein de cette longue histoire, la mise au point et la généralisation du poêle en fonte constituent un moment-clé, un tournant fondamental, aux résonances toujours actuelles. Le poêle est un objet-phare, symbole d’évolutions et de changements profonds de notre société devenue industrielle. Le poêle, un objet révolutionnaireEn remplaçant le feu ouvert, le poêle en fonte contribue, dès la 2e moitié du 19e siècle, à améliorer le confort et les conditions de vie d'innombrables familles, ainsi qu’à réduire la mortalité prématurée. Équipement fonctionnel et accessible au plus grand nombre grâce à la production en série, il est aussi un des premiers produits industriels transformés par le design. La publicité en vante le confort et la modernité, bien avant le développement de l'électroménager. L'histoire industrielle belge résonne encore des noms des grandes entreprises comme Nestor Martin, Godin, Fobrux, Surdiac, Efel …, dont les appareils rivalisaient de savoir-faire, d'innovations techniques et de qualités esthétiques.Le poêle, un objet du quotidienLe poêle a longtemps été le point de ralliement de toute la famille, tandis que le chauffage central renforcera l’individualisation de ses membres. Il rendait bien des services, mais était aussi contraignant (allumage, chargements du charbon, évacuation des cendres, stockage à la cave …). Dans les milieux modestes, il n’était présent que dans la cuisine où il servait à cuisiner, à réchauffer les habitants et les visiteurs, à sécher le linge, à chauffer l’eau du bain … Dans les maisons bourgeoises, on le trouvait dans d’autres pièces de vie et était choisi pour s’harmoniser avec la décoration. Aujourd'hui, le défi du chauffage efficace et économique est toujours une priorité des ménages. Le chauffage des logements représente une part importante de la consommation d’énergie et donc de la production de CO2. Les alternatives liées au développement durable font de plus en plus la une de l’actualité.Une exposition entre histoire et actualité, où plus de 40 poêles aux allures stylées et élégantes, parfois cocasses mais toujours coquets, révèlent leur charme. Ces appareils, dont le design, la fabrication, les matériaux, les couleurs … sont remarquables, s’accompagnent de multiples objets et documents anciens.À épingler : une collection d'affiches publicitaires, exposée pour la première fois au public, et un film inédit sur la dernière fonderie de poêles en activité en Belgique, sans oublier une présentation didactique des enjeux actuels du chauffage domestique.

Musée bruxellois de l’industrie et du travail, 27 rue Ransfort à 1080 Bruxelles

FF 01

FF 02
 

FF 03

FF 04

FF 05

FF 06

FF 07

 

30/08/2007

James Last à Forest National

 

 

jl_solo2_06

James "Hansi" Last , son grand orchestre et ses choeurs, seront en concert le samedi 8 septembre à 20h30 à Forest National, Bruxelles. James Last est un vrai phénomène. Quel que soit le pays dans lequel il se produit, le public se bouscule à ses concerts. Il ne vient pas seulement pour la musique (mélange de chansons des Beatles, de morceaux folk, de hits du moment et de classique) mais aussi pour James lui-même.
Son sens de la fête, ses talents d'arrangeur et de compositeur font de James Last une des stars les plus demandées à travers le monde. Entre son agenda plein de concerts, il trouve encore le temps de produire quelques CD chaque année! Afin d'optimiser sur scène la présence de ses 40 musiciens et des choeurs, James Last n'utilise que le meilleur matériel. Même dans des grandes salles, le caractère intime d'une soirée privée prédomine. La caravane de James Last fera le tour d'Europe avec ses trois longs camions chargés du matériel d'éclairage et de son. Ses ingénieurs du son et lumières assureront la qualité du concert. Même les orchestres de chambre classiques d'autrefois ne peuvent se passer de telles techniques, explique James Last afin de justifier l'utilisation de matériel technique aussi onéreux. Ne manquez surtout pas cet artiste superpopulaire !

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : james last |  Facebook |

29/08/2007

Wallonie en fête

 

Affiche 2

Créées en 1923, les Fêtes de Wallonie célèbrent le patriotisme et la conscience wallonne en commémorant les journées de septembre 1830. Présentes dans tout le sud du pays, elles connaissent un succès réellement spectaculaire à Namur où plus de 250.000 personnes envahissent la ville livrée à une symphonie de bruits, de musiques, de chansons et de rires. Parmi les principales manifestations, ne manquez pas la messe en wallon du lundi matin, à la fois émouvante et drôle, mais aussi la tradition de danse ancienne de la frairie des Masuis et Cotelis Jambois ou encore la fameuse Joute des échasseurs sur la Place St Aubain! Durant ces folles journées, la ville de Namur résonne de multiples animations, défilés, parades, jeux populaires, sans oublier les spectacles et concerts d'artistes belges et étrangers qui assurent à l'événement une véritable reconnaissance internationale !

La 84eédition des Fêtes de Wallonie se tiendra à Namur du jeudi 13 au lundi 17 septembre. La nouveauté de cette édition 2007 sera la mise en place d’un bar à eaux. Ce dernier sera installé sur la place d’Armes du 14 au 16 septembre par l’Office des Produits wallons (OPW). Ce bar donnera l’occasion au grand public de goûter la différence, parfois importante, entre telle ou telle autre marque d’eau. Des informations et de la documentation sur les eaux wallonnes seront disponibles sur place.

Le bourgmestre de Namur, Jacques Etienne, appelle ses citoyens à fêter la Wallonie dignement. Principale mesure annoncée, la limitation de la vente d'alcool, donc principalement de pékèt. Seuls les restaurateurs et les cafetiers ayant pignon sur rue pourront continuer à servir des « p'tites gottes ». Les marchands ambulants et occasionnels se contenteront de vendre de la bière ou des boissons plus légères, comme le porto.

Sans lien de cause à effet, l'Office des produits wallons s'apprête à innover en installant un bar à eaux sur la place d'Armes. On pourra y déguster différentes marques d'eau wallonne et de l'eau du robinet, bien de chez nous. Des cocktails à base d'eau seront également proposés. Un marché des saveurs, animé par des confréries, sera aussi installé sur la place d'Armes. On pourra y goûter des produits un peu plus corsés.

Pas de Wallonie sans musique. L'édition 2007 totalisera encore plus de 150 concerts gratuits en cinq jours. Parmi les têtes d'affiche qui se produiront sur la place Saint-Aubain, on peut déjà pointer Sharko, le groupe belge qui a explosé cette année, Urban Trad ou Nolwenn Leroy. Une belle surprise avec le spectacle « One night of Queen » rendra hommage à Freddy Mercury.

 

Informations et programme : http://www.fetesdewallonie.be/index.php 

 

06:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fetes de wallonie 2007, namur |  Facebook |

Vienne - Bruxelles. Architectures et décorations

 

VB 01

À la fin du XIXe siècle, les échanges culturels et artistiques sont particulièrement intenses et féconds entre Bruxelles, Vienne, Paris, Londres et Berlin. En 1897, l'architecte autrichien Otto Wagner, un des futurs pères de la Sécession Viennoise, visite Bruxelles et découvre l'Art Nouveau belge et notamment le style géométrique de Paul Hankar, lui-même influencé par l'art japonais. En 1902, à l'Exposition des arts décoratifs de Turin, Léon Sneyers, élève de Paul Hankar, visite la section viennoise. Plus qu'une découverte, c'est le chemin de Damas du jeune architecte qui décide du jour au lendemain de promouvoir exclusivement à Bruxelles le style Sécession. Sneyers ouvre bientôt un magasin, rue de Namur, à l'enseigne de " L'Intérieur ". On y trouve des objets, tissus, pièces d'ameublements importés d'Autriche. Lui-même crée des motifs décoratifs, des affiches, des publicités inspirés directement des réalisations de la Sécession.La construction du Palais Stoclet, de 1905 à 1911, va donner une impulsion décisive au prosélytisme de Sneyers. Le palais est l'œuvre de l'architecte autrichien Joseph Hoffmann (1870-1956) et réalisé à la demande d'Adolphe Stoclet, un ingénieur belge qui avait séjourné à Vienne lors de la construction de la ligne de chemin de fer Vienne-Aspan. Cette maison-palais est entièrement aménagée par les Wiener Werkstätte, ateliers artisanaux créés par Hoffmann et Koloman Moser qui produisent des meubles, des objets décoratifs et des ferronneries dans un style géométrique et linéaire. Gustav Klimt est l'auteur des fresques de la salle à manger.Un jeune architecte français Robert Mallet-Stevens, neveu d'Adolphe Stoclet, subit l'influence de cette maison et s'en inspire pour des articles publiés dans des revues belges de l'époque (Le Cottage, Tekné). Ultérieurement, Mallet-Stevens publie Une Cité Moderne, un recueil de projets directement inspirés du Palais Stoclet.

L'exposition retrace l'influence déterminante de l'Art Viennois sur la génération des jeunes architectes bruxellois du début du XXe siècle, autour de la personnalité, aujourd'hui injustement oubliée de Léon Sneyers, mais aussi d'autres architectes qui sont redevables en tout ou en partie de leur propre style à cette révélation : Henry Van de Velde, Paul Hamesse, Jean-Baptiste Dewin, Emile Van Averbeke, Renaat Braem, Louis Herman De Koninck et son épouse, Fernand Khnopff, Edouard Pelseneer, Maxime Brunfaut, Raymond Moenaert…

Musée d'Architecture - La Loge, 86 rue de l'Ermitage - 1050 Bruxelles

Du 26 juin au 23 décembre 2007

 

VB 02 - Palais Stoclet

VB 03

VB 04

VB 05

VB 06

VB 07

VB 08 - Klimt-Lebaise

VB 09

VB 10 - Maison Cauchie

VB 11

VB 12 - Dewin

 

28/08/2007

Machines à Seneffe

 

MAC 01

 

Des dizaines d’œuvres à découvrir jusqu’au 4 novembre 2007 dans les 22 hectares des magnifiques jardins du Château de Seneffe. Une expo ludique et gratuite, en plein air, ouverte tous les jours. A voir absolument !


MAC 02

Jusqu’au 4 novembre, le Parc et les Jardins accueillent gratuitement l'événement le plus ludique et insolite de l'année organisé par le Domaine du Château de Seneffe : une nouvelle exposition temporaire intitulée «Machines». La machine est omniprésente dans notre société économique et industrielle et, de par sa présence, elle a également pris place dans l’imaginaire des artistes. Mais est-elle celle qui est animée de bruits et de rouages mis en route par l’homme ou celle qui reflète l’environnement de haute technologie sans faire de bruit ? Est-elle à l’arrêt ou en mouvement ? En métal lisse ou en surfaces rouillées ? En fibres de carbone colorée ? Fontaines ou sculptures, les œuvres présentes au Domaine de Seneffe déclinent tout un imaginaire, une abstraction construite par ces artistes.Martin CAMINITI, Francis DUSEPULCHRE, Dominique THEVENIN, René PROGIN possèdent chacun leur univers et leur vision. Pourtant sans le savoir, ils ont en commun la poésie déclinée selon leur personnalité. Côté travail, Martin CAMINITI, Dominique THEVENIN, et René PROGIN travaillent à partir d’éléments existants (des cadres de vélos, des cannes à pêche, des fûts à parfum, des éléments de machines agricoles, …) qu’ils détournent alors que Francis DUSEPULCHRE a choisi de s’exprimer dans la fibre de carbone. Tantôt ludique, tantôt moqueuse, la machine de Seneffe vous porte ailleurs au gré des éléments de la nature qui l’entoure. En tout temps et tout lieu, la machine a de toute façon existé et puisé sa force dans son environnement, juste pour donner forme au plaisir des hommes ou pour témoigner d’une représentation plastique imaginaire qui capte l’air du temps. Les artistes ont laissé leurs «Machines» à Seneffe, à vous à présent d’imaginer la vôtre…


MAC Caminiti

CAMINITI

MAC Dusepulchre

DUSEPULCHRE

MAC Progin

PROGIN

MAC Thevenin

THEVENIN

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/08/2007

9ème Beer weekend à Bruxelles

 

BB_index_02bis

 

Les “Brasseurs Belges” et la Chevalerie du Fourquet des Brasseurs, en collaboration avec la Ville de Bruxelles, organisent du vendredi 31 août au dimanche 2 septembre 2007 la neuvième édition du WEEK-END DE LA BIERE sur la Grand’ Place de Bruxelles.Plusieurs petites, moyennes et grandes brasseries belges y présenteront leurs meilleures bières. L’entrée est gratuite et le prix des bières démocratique! 44 brasseries se sont inscrites !Vous voulez vous entretenir amicalement avec le brasseur de votre bière favorite? Vous êtes un vrai connaisseur et vous désirez goûter une nouvelle bière? Ou tout simplement vous êtes un grand amateur de “terrasses” et vous souhaitez déguster une savoureuse bière belge dans un des plus beaux endroits du monde? N’oubliez pas que la Belgique est réputée pour son vaste choix de types et de marques de bière.

BW 01BW 02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


BW 03BW 04

 

 

 

 

 

 

 


BW 05

BW 06

 

 

 

 

 

 

 


BW 07BW 08

07:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 9eme beer weekend, bruxelles |  Facebook |

Rencontres médiévales au Château d'Havré

 

Rencontres Havré

 

Venez y retrouver l'ambiance d'antan et ce qui, année après année, est finalement devenu tradition : 15 compagnies médiévales et les nombreux artisans de pure reconstitution, provenant de l'Europe entière, constituant notre marché vous plongent au coeur du Moyen-Âge. Le vendredi à 20h30, une marche campagnarde nocturne en habit médiéval vous laissera de nombreuses surprises Le samedi matin joyeuse entrée de Dunois et ses artilleurs suivi d'un cortège médiéval et visite des campements et artisans. Le samedi soir adoubement religieux de 2 Chevaliers suivis d'un grand festin médiéval animé par les "Mordini", célèbres ménestrels. Mais aussi, comme chaque année, un tournoi de joute courtoise en lice, tournois d'archers, initiations au longbow, grande bataille avec chevaux et artillerie lourde.

Du Vendredi 31 Août 2007 au Dimanche 2 Septembre 2007

HAV 01

Mordini

 

Journées du patrimoine 2007

 

52717_1

Cette année, les 8 et 9 septembre 2007, notre regard portera spécialement en Wallonie sur le patrimoine militaire au sens large … Non seulement les forts, les fortifications et les casernes, mais aussi les remparts, les donjons, les citadelles, les enceintes, les bâtiments d’intendance ou les monuments commémoratifs.

Tous ces bâtiments et tous ces sites sont intimement liés aux grands événements de notre passé. Ils marquent encore de manière indélébile les paysages de nos campagnes et ils contribuent aussi à la configuration même de nombre de nos cités. Mais, il faut bien l’avouer, ce n’est pas un thème facile, car il couvre de nombreuses périodes depuis l’ère romaine jusqu’aux guerres du vingtième siècle. Pour parvenir à un succès comparable à celui des années précédentes, il fallait parier sur la sagacité, sur la réflexion et sur l’imagination de tous les organisateurs.

 

Ces témoins, il importe de les conserver comme un « Patrimoine vivant pour tous ». À nous de savoir donner un visage à notre avenir, nous dit le grand historien Pierre Nora, le maître d’oeuvre des «Lieux de mémoire».

Informations : http://www.journeesdupatrimoine.be/

 
Affiche

La journée « portes ouvertes » des monuments en Flandre a lieu cette année le 9 septembre et le thème est «L’habitat». Il s'agit non seulement de l'habitation. La notion d’« habiter » couvre la culture entière des valeurs dont les gens se s’occupent quand ils résident quelque part, ainsi le centre de coordination de la journée « portes ouvertes » des monuments de Flandre.

« À côté des monuments, beaucoup d’habitations privées seront aussi ouvertes au public, ce qui en fait une expérience unique », nous dit un représentant du centre de coordination de la journée « portes ouvertes » des monuments de Flandre.

En Flandre, d'innombrables activités se trouvent sur le programme comme les promenades guidées et les randonnées à bicyclette le long de quartiers d'habitations selon un thème défini.

Informations : www.openmonumenten.be

 

affiche2007_S

Les Journées du Patrimoine en Région de Bruxelles-Capitale se dérouleront les 15 et 16 septembre 2007 et auront pour thème « Lumière et éclairage ».

Par ce thème, la Région de Bruxelles-Capitale souhaite mettre l'accent sur le rôle de la lumière, tant naturelle qu’artificielle, dans l’architecture.

 

L’utilisation de la lumière zénithale, de verrières, de vitraux ou de jardins d’hiver dans les bâtiments publics, maisons particulières, anciens grands magasins, lieux industriels, ateliers d'artistes, … sera ainsi mise en valeur. Il en est de même pour l’éclairage des théâtres et des cinémas et les plans lumière établis pour certains lieux ou sites.

 

Une multitude d’animations, en rapport avec le thème et les lieux visités, seront organisées par les administrations communales et les diverses associations œuvrant pour la préservation et la mise en valeur du patrimoine, en complément des visites des lieux.

Informations : http://www.journeesdupatrimoine.be/ 

Affiche

Journées européennes du Patrimoine 2007 en FranceLes métiers du patrimoine : des hommes et des femmes au service des biens culturels

Les prochaines Journées européennes du patrimoine les 15 et 16 septembre 2007 seront l’occasion pour la France de valoriser l’ensemble des métiers qui interviennent pour la connaissance, la conservation, la restauration et la mise en valeur du patrimoine.

Ces métiers, anciens ou contemporains, techniques ou innovants, dont l’implication au service du patrimoine reste, pour certains d’entre eux, méconnue ou insoupçonnée, ont un rôle déterminant dans les mécanismes de sauvegarde du patrimoine. Ils constituent eux-mêmes un élément important de notre patrimoine national et contribuent à l’enrichissement de la mémoire de notre société.

Les Journées européennes du patrimoine doivent ainsi permettre au public d’aller à la rencontre de ces métiers et d’échanger avec celles et ceux qui agissent quotidiennement en faveur du patrimoine.

Aux métiers traditionnels de la construction et de la restauration (tailleurs de pierre, maîtres verriers, charpentiers, sculpteurs, ...) s’ajoutent des métiers plus récents de haute technologie (informaticiens, chimistes, cartographes, …).

Ces Journées européennes du patrimoine doivent couvrir l’ensemble des champs patrimoniaux dont le ministère de la culture et de la communication a la charge, depuis l’archéologie et les monuments jusqu’aux locomotives en passant par la photographie, de l’étude des savoir-faire au repérage ou à l’identification de nouveaux patrimoines. La richesse des ressources documentaires accumulées depuis cent cinquante ans qui trouvent aujourd'hui des utilisations extraordinaires grâce à la numérisation et à Internet pourrait également être à l'honneur.

Ce thème est aussi l’occasion de mettre l’accent sur les métiers des partenaires du ministère de la culture et de la communication qui concourent également à la défense du patrimoine, comme par exemple les services de police qui permettent de lutter contre le trafic des œuvres d’art, les laboratoires de recherche pour combattre la pollution des matériaux comme le béton ou le verre, les entreprises de restauration des monuments historiques qui garantissent aujourd'hui l'excellence des pratiques professionnelles dans ce domaine ou encore les collectivités territoriales pour la valorisation pédagogique et touristique du patrimoine.

Enfin ces Journées européennes du patrimoine, en valorisant les acteurs, permettront aussi de présenter toutes les filières de formation liées à ces domaines.

http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/presentation.php

 

26/08/2007

Mostra de Venise 2007

 

77513

La 64ème Mostra a levé le store sur sa sélection officielle. Le festival, qui fêtera les 75 ans du Lion d'or, se tiendra au Palazzo del Cinema du 29 août au 8 septembre. Le jury sera présidé par le réalisateur chinois Zhang Yimou et composé de Catherine Breillat, Jane Campion, Emanuele Crialese, Ferzan Ozpetek, Alejandro Gonzales Inarritu et Paul Verhoeven.Les festivaliers pourront également voir une sélection de courts-métrages (Corte Cortissimo), avec une rétrospective marocaine. La sélection Western all'italiana sera dédiée au cinéma italien de la période 1964-1976. Une rétrospective sera consacrée au cinéaste allemand Alexander Kluge et un hommage sera rendu au réalisateur italien Carlo Lizzani. Un lion d’honneur sera décerné à Bernardo Bertolucci, et un lion d’or récompensera l’œuvre de Tim Burton.

Mais la grande nouveauté de cette année réside dans la création d’une nouvelle récompense : le « Queer Lion Award », c’est-à-dire le Prix du Lion Gay, qui primera le meilleur film mettant en scène l’homosexualité, à travers le thème qu’il traite ou les personnages qu’il présente. Quel programme !

mostravenezia201

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mostra di venezia 2007 |  Facebook |

25/08/2007

Marché annuel de Jette - Floralies jettoises 2007

 

MJ 01  MJ 02

 



 

A l’occasion du marché annuel de Jette, qui aura lieu le lundi 27 août 2007.

L’église Saint-Pierre de Jette sera, pour la première fois, entièrement fleurie du vendredi 24 août au dimanche 9 septembre 2007 inclus. L’Union Royale des Fleuristes de Belgique participe aux “Floralies jettoises”. L’exposition sera ouverte tous les jours, de 14 h à 17 h et à partir de 9 h le lundi 27 août.

Assistez à 78 heures d'animations !
Vendredi : ouverture des festivités et grande parade musicale.
Samedi et dimanche : reconstitution d'un village médiéval, tournois sportifs. Festival Doum Doum le samedi soir et feu d'artifice musical le dimanche à 21h30.
Lundi : le grand marché annuel et, au Parc Garcet, Fiestajet.

40580 
933_photo1

24/08/2007

Ducasse d'Ath

 

affiche 2007

Chaque quatrième dimanche d'août, des milliers de personnes se regroupent à Ath afin de participer à sa célèbre ducasse, fête populaire vieille de plus de cinq siècles. La fête revêt un caractère tout à fait unique de par l'originalité de ses chars et des géants. Les "postures" ne sont visibles qu'une seule fois par an, lors de la sortie du cortège.

Après avoir conduit en cortège sa gracieuse fiancée à l'autel de l'église St Julien, le fameux Gouyasse (Goliath), le roi de la fête, affronte dans l'après-midi du samedi le minuscule David. Après le combat, dégustation de la traditionnelle tarte aux mastelles ou "tarte Gouyasse".

Le lendemain, le spectaculaire cortège folklorique, composé des nombreux géants traditionnels, de chars et de groupes divers, attire à Ath une foule innombrable.

En 2005, la fête a été reconnue comme chef-d'oeuvre du Patrimoine immatériel de l'Humanité par l'Unesco.

Découvrez cette frénésie populaire à laquelle chaque athois digne de ce nom se doit de participer!

25 et 26 août 2007 - Informations : http://www.ath.be  

 

Arbres d'Acier

 

Affiche Jehay 2007

 

Dans le parc et les jardins du Domaine du Château de Jehay, un des fleurons du patrimoine majeur de Wallonie, des sculpteurs issus de différents horizons de la Grande Région livrent des œuvres inédites, de véritables dialogues entre la matière et la nature. Le site accueille des réalisations en métal, matériau qui a constitué l’épine dorsale de l’économie pendant des décennies, marquant les hommes et leurs territoires de manière profonde et durable. Le projet « Arbres d’Aciers » mise sur l’avenir, au travers d’œuvres de notre temps et offre au public matière à réflexion.

La relation avec la nature, évoquée sous le vocable « d’arbres » est traitée par les plasticiens en fonction de leur sensibilité, de leur technique et de leur philosophie. Ainsi, en fonction de leurs choix, sculptures et installations jouent de leurs volumes en instaurant des dialogues inédits avec la nature, les arbres, les bosquets et les massifs.

Sont notamment présentées les oeuvres de Jean-Marie BOONS, Joachim Peter BUCHHOLZ, CONSTANT, Thierry DEVAUX, Serge GANGOLF, Marie-Pule HAAR, Nic JOOSEN, Paul MACHIELS, Jean-Mrie MATHOT, Bertrand NEY, Sigrun OLAFSDOTTIR, Thomas SCHONAUER, Xavier THOMEN, François VALENTINY, Hubert VERBRUGGEN et Nicolas WOLKENAR.

En 2007, les sculptures viennent s’arrimer à des socles coulés dans le sol voici quelques années et implantés dans l’axe menant du château au parc puis, de part et d’autre de la drève inscrite dans le prolongement. Ces socles peuvent accueillir des œuvres, réalisées en atelier par les artistes, de 4 à 5 mètres de haut pesant entre 800 et 1000 kilos.

 

Du 3 juin au 30 septembre 2007 au Château de Jehay

Château Jehay

 

 

17:54 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chateau de jehay, arbres d acier |  Facebook |

23/08/2007

Le Prestige

 

18680369_w434_h578_q80

Londres, au début du siècle dernier... Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...

Réalisé par Christopher Nolan, avec Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine, Scarlett Johansson.

Le Prestige est une très grande fresque qui montre que la vengeance n'a vraiment pas de limite. Ce film passionnant est difficile à juger. Le casting est prestigieux, l'histoire intrigante, l'univers envoûtant. On s'égare facilement dans un scénario extrêmement tortueux, dans une galerie de situations et de personnages trop complexe. Les effets spéciaux sont habilement utilisés et discrets. Le film mélange habilement le mystère, le thriller, la vengeance, la haine et bien sûr la magie. Les décors de l´Angleterre de l´époque sont magnifiques. Mais quel est le véritable secret de l'homme transporté et le véritable homme transporté... Le final, bien que très invraisemblable, paraît, dans le contexte de l'époque, très troublant!

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le prestige, film |  Facebook |

22/08/2007

Transformers

 

18784915_w434_h578_q80

Une guerre sans merci oppose depuis des temps immémoriaux deux races de robots extraterrestres : les Autobots et les cruels Decepticons. Son enjeu : la maîtrise de l'univers... Dans les premières années du 21ème siècle, le conflit s'étend à la Terre, et le jeune Sam Witwicky devient, à son insu, l'ultime espoir de l'humanité. Semblable à des milliers d'adolescents, Sam n'a connu que les soucis de son âge : le lycée, les amis, les voitures, les filles... Entraîné avec sa nouvelle copine, Mikaela, au coeur d'un mortel affrontement, il ne tardera pas à comprendre le sens de la devise de la famille Witwicky : "Sans sacrifice, point de victoire !"

Réalisé par Michael Bay, avec Shia LaBeouf, Megan Fox, Josh Duhamel.

Transformers est un film d'action à l'état pur avec des dialogues parfois limites, un scénario un peu tiré par les cheveux, une belle nana, des armes et des flics... Les effets spéciaux sont géniaux et la musique électrisante. Les robots sont superbement modélisés et très bien animés. Même si l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, c’est un film qui se laisse regarder, pour se distraire.

06:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transformers, films |  Facebook |

21/08/2007

La Belgique vue par l'homme-oiseau

 

MC 01

Présentée par le Service de la Diffusion et de l'Animation culturelles de la Province de Luxembourg (SDAC) du 30 juin au 07 octobre dans le cadre prestigieux du Palais abbatial de Saint-Hubert, l'exposition « La Belgique vue par l'homme-oiseau » propose une sélection de 65 photographies de Michel Clinckemaille, seul professionnel belge de la photographie aérienne par cerf-volant.

Complice du vent et tributaire des conditions météorologiques, l'oeil du photographe s'élève et s'envole, scrutant et explorant le paysage. Il semble regarder la Belgique à la manière d'un oiseau.

L'exposition présente une variété de ses  « points de vue » à travers des clichés privilégiant une approche plastique du paysage et du patrimoine belge.

De surprenantes vues qui transfigurent la nature. Les plateaux des fagnes deviennent abstraits, des plages du littoral surgissent des paysages lunaires, le Zwin est une île paradisiaque, …. D'autres aspects et composantes du paysage sont traités: les notions d'échelle, les rapports entre l'homme et le paysage, l'aménagement des espaces verts, la présence de la ville, …

La démarche de Michel Clinckemaille est aussi l'occasion d'une incursion dans l'histoire de la photographie. Celle-ci est consacrée au photographe tournaisien René Desclée (1868-1953), l'un des pionniers belges de la photographie aérienne par cerf-volant.

L'exposition est une invitation à s'envoler aux côtés de l'homme-oiseau pour parcourir la Belgique dans l'étonnement de ses paysages familiers. Un voyage inédit des forêts à la mer, entre cimes et cours d'eau, entre ville et campagne, … dépaysement garanti.

MC 02

MC 03


MC 04
MC 05


MC 06


MC 07

L'illusionniste

 

Illusionniste

Vienne, dans les années 1900. Surgit un jour le charismatique et mystérieux illusionniste Eisenheim, qui ne tarda pas à devenir l'homme le plus célèbre de la ville, l'incarnation vivante d'une magie à laquelle personne n'osait plus croire... Mais la gloire d'Eisenheim est intolérable au Prince héritier Leopold, dont la popularité décroît à mesure que grandit celle de ce showman consommé. Rationaliste convaincu, avide de pouvoir, le Prince a une raison supplémentaire de jalouser Eisenheim : ce dernier fut le grand amour de jeunesse de sa fiancée, la belle Sophie von Teschen, qui nourrit encore pour lui de très tendres sentiments. Décidé à écarter ce rival, Leopold charge son homme de confiance, l'inspecteur Uhl, d'enquêter sur l'illusionniste et de dévoiler ses impostures. Une partie serrée s'engage entre les deux hommes...

Réalisé par Neil Burger, avec Edward Norton, Paul Giamatti, Jessica Biel.
Un film somptueux, grandiose, magique, envoûtant, mystérieux, fascinant! Tout y est : un scénario original, bien mené et bien mesuré, une réalisation exemplaire, des acteurs talentueux à l'aise dans leur personnage et une superbe musique à vous donner des frissons. On rentre dans l'histoire dès les premières minutes sans se lasser une seule seconde! On en sort émerveillé. Sans vous parler bien sûr du dénouement de l'histoire qui vous laissera bouche bée pendant au moins la première minute de générique.

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l illusionniste, films |  Facebook |

20/08/2007

Moissons à l'Abbaye de Bonne-Espérance

 

BE 01
BE 02

La fête de la Moisson à Bonne-Espérance a été créée en 1994. Les objectifs de cette manifestation s'inscrivent dans un mouvement d'ensemble qui anime l'abbaye de Bonne-Espérance depuis une bonne trentaine d'années. L'année des Abbayes, en 1973, a fait découvrir le caractère unique de Bonne-Espérance comme monument historique prestigieux. Ce caractère unique a, entre-temps, été consacré par la région wallonne qui l'a classé parmi les quelques édifices hennuyers jugés « d'intérêt exceptionnel ». Toute une série de gens de bonne volonté, véritables amoureux du site, se sont mis en tête de faire valoir toute la richesse du patrimoine de l'abbaye et Bonne-Espérance est maintenant le lieu de nombreuses manifestations culturelles, religieuses et sportives.  Mais il est une dimension qui n'avait pas encore ou peu développée : l'influence prépondérante de l'ancienne abbaye sur l'agriculture de toute une région. Le site de Bonne-Espérance comporte en effet six magnifiques fermes, un moulin, une boulangerie, des près, des champs, …autant de souvenirs du passé agricole de la communauté norbertine aujourd'hui disparue. La « MOISSON à l’ABBAYE » veut d’abord rappeler ce rôle capital joué par les chanoines réguliers dans le développement de l’agriculture.

BE 03

 

BE 04

BE 05

BE 06

 

19/08/2007

"La Harpe éolienne" de Benito Merlino

 

image_upload

Résumé du livre 

Printemps 1922, deux voyageurs, en provenance de Montevideo, débarquent à Lipari. Pour Gaetano, c'est le retour sur l'île éolienne de son enfance, avec Irma, la femme qu'il aime. Pour elle, jeune actrice romantique promise à un brillant avenir, c'est la découverte enthousiaste d'un monde insolite. Sur l'île, ils rencontrent une société repliée et pittoresque de pêcheurs, paysans, carriers, notables ou petites gens, plus ou moins mafieux, tout à la fois tendres, cruels, malins, superstitieux et comiques. Cependant, ils vont bientôt déchanter car à Lipari, chacun prend conscience d'une réalité dramatique : la montée du fascisme. De nombreux prisonniers politiques arrivent. Les sympathies se métamorphosent. Malgré les liens et la maison au bord du volcan, l'histoire italienne va bouleverser les existences insulaires et celles de Gaetano et d'Irma.

Voilà un roman qui nous plonge directement dans le monde particulier des Iles éoliennes, terre volcanique aux moeurs liées au climat, au mouvement des volcans, à la vie primaire des insulaires, à la mentalité des habitants. Le climat historique ajoute à la dureté de la vie sur l'île pour les acteurs du livre.

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benito merlino, la harpe eolienne |  Facebook |

18/08/2007

Adieu Cuba

 

18652005_w434_h578_q80

En 1958, l'île de Cuba est loin d'être un paradis. Le dictateur Batista oppresse le pays et asphyxie son peuple. Dans les champs de canne à sucre et les jungles perdues des montagnes de l'est du pays, les forces révolutionnaires M26 de Fidel Castro et d'Ernesto "Che" Guevara se préparent à marcher sur La Havane.

Alors que les troubles agitent l'île, Fico Fellove dirige son club, El Tropico. Dans la tourmente, il se bat pour garder l'unité de son clan, et pour l'amour d'une femme. Fico ne voulait pas s'impliquer dans tout ce qui bouleverse son pays, mais le destin ne va pas lui laisser le choix.
El Tropico va devenir un monde déchiré de passions, d'idéaux politiques, où les rêves doivent apprendre à se battre pour survivre...

Réalisé par Andy Garcia, avec Andy Garcia, Dustin Hoffman, Tomas Milian
Maîtrisé et "sculpté" par une main de maître, l'amour d'Andy Garcia pour son pays ne peut laisser le spectateur de marbre. Il a vraiment réalisé un film qui rentre pleinement dans l'histoire de Cuba et de La Havane de la fin des années 1950. Le scénario est très bien amené avec une musique enjouée et une épopée humaine des plus émoustillantes. L'esprit de famille est au coeur de l'histoire. On navigue entre révolution et désillusion, entre amitié et trahison. La révolution cubaine est autant critiquée que justifiée. Un film qui fait voyager! Il n'en demeure pas moins une réussite par sa simplicité, sa sincérité et une reconstitution historique tout à fait honorable.

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adieu cuba, films |  Facebook |

Feria Iberica

photo_2590148

 

FERIA IBERICA crée l'événement et réunit pour la première fois en Belgique deux univers équestres avec leurs richesses respectives et plurielles mais aussi leurs talents marqués d'une seule et même passion : celle de la noblesse du cheval ibérique ... le tout enrobé de danses flamenco et Fado.

FERIA IBERICA au sein du somptueux site de Namur Expo vous invite à une explosion de couleurs, de saveurs, de danses et de traditions qui vous évaderont au coeur du Portugal et de l'Espagne.

Les spectacles auront lieu les 25 et 26 août 2007. Un weekend brulant de pas de danses enflammés et frappés au rythme des musiques de tradition.

Soyez de la fête !

chevauxPRE

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feria iberica |  Facebook |

17/08/2007

Leonardo Da Vinci - The European Genius

 

"Ne pas estimer la vie, toute la vie, ce n'est pas la mériter" (L. da Vinci)

affiche


La Basilique de Koekelberg, à Bruxelles, est le lieu qui a été choisi pour présenter dès le 18 août prochain l'exposition "Leonardo da Vinci. The European Genius". Un événement qui s'inscrit dans le cadre des 50 ans du Traité de Rome.
A l'occasion du 50e anniversaire de la création de l'Europe, l'asbl Collections et Patrimoines s'est vu confier la réalisation d'une exposition sur Léonard de Vinci. cette coproduction d'Europa 50 et de la Commission européenne ouvrira ses portes le 18 août et sera visible jusqu'au 16 mars 2008.

Léonard de Vinci a non seulement marqué son époque, mais il continue encore aujourd'hui à inspirer l'humanité grâce à sa modernité et son génie de précurseur. L'exposition qui lui est consacrée s'étalera sur quelque 3.000 m2 et proposera des maquettes, des documents originaux, des Codex ainsi que des inventions dérivées de ses recherches.

Cinq thèmes seront passés en revue lors de cette présentation dynamique: sa vie, sa peinture, son écriture, ses machines et la dynamique actuelle de l'Europe, qui s'inspire encore chaque jour de son génie.

http://expo-davinci.eu/

 

"Seras-tu là" de Guillaume Musso

589594530_L

Résumé du livre 

Et si l'on nous donnait la chance de revenir en arrière ? Elliott, médecin réputé, père comblé, ne s'est jamais consolé de la disparition d'Ilena, la femme qu'il aimait, morte il y a trente ans. Un jour, par une circonstance extraordinaire, il est ramené dans le passé et rencontre le jeune homme qu'il était alors. Les années 1970 battent leur plein à San Francisco, Elliott est un jeune médecin passionné et plein d'ambition. Fera-t-il cette fois le geste décisif qui pourrait sauver Ilena ? Saura-t-il modifier son implacable destin ?

En ouvrant « Seras-tu là ? », l'on se demande si cette fois-ci, l’auteur va réussir à nous embarquer. A travers la vie de son héros, Guillaume Musso aborde le thème du retour dans le passé. L’histoire est surnaturelle et irréelle. Nous sommes embarqués dans une aventure extra-ordinaire, faite d'allers-retours entre 1976 et 2006. Une histoire d'amour déçu, la réussite sociale et l'irruption soudaine du surnaturel raconté dans un style à la portée de tous. L'histoire est improbable, baignée de bons sentiments, mais l'auteur sait manier le suspense. On veut bien croire que tout est possible et on ne lâche plus le livre une fois commencé.

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guillaume musso, seras-tu la |  Facebook |

16/08/2007

Elvis Presley : 30 ans déjà!

985587647_e776b0fe02_o

Considéré comme le premier artiste rock de l'histoire, Elvis Presley, alias le "King" a marqué de sa voix de velours l'Amérique des années sixties. Issu d'une famille pauvre, le jeune Elvis est chauffeur-livreur, tout en rêvant sur des airs de gospel et de blues. C'est durant l'été 1953 qu'il décide de s'essayer à la chanson et enregistre son premier morceau "My Happiness" chez Sun, petite maison d'édition. Son timbre particulier le fait rapidement connaître au point que son premier 78 tours sort en 1954. "That's Allright Mama", chanson de blues à l'origine, Elvis la transforme en rock'n'roll haletant. L'accueil est retentissant, de même que les concerts du jeune homme au balancement du bassin donnant une pulsion sexuelle à ses chansons qui fait hurler les groupies et lui vaut le surnom de "The Pelvis". Après un passage à l'armée en 1958, il revient à la musique et joue des films à l'eau de rose lui assurant le succès. Mais les temps sont durs pour le jeune Elvis. Pendant qu'il officiait sous les drapeaux, quatre garçons dans le vent ont débarqué dans la chanson : les Beatles. Ceux-ci ne se privent pas de se moquer publiquement de l'interprète de paroles sirupeuses, bien éloignées de leur style. L'échec de son mariage avec Priscilla Beaulieu, et surtout la mort prématurée de sa mère, laisse Elvis désemparé. Dirigé par un agent sans scrupules faisant fit des problèmes de santé de la star, Elvis s'épuise dans un rythme effréné de concerts. Le King n'est plus le fringuant jeune rocker en blouson noir mais un chanteur en pattes d'eph bouffi par l'alcool et la drogue ainsi que par un régime alimentaire gargantuesque. Victime d'un malaise sur scène en 1977, il meurt dans sa demeure de GraceLand à 42 ans, vidé et détruit par les médicaments.

 

GRACELAND
STAR

 

17:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elvis presley |  Facebook |

7ème Hottolfiades sur l'île de l'Oneux

 

 

hottolfiades_2007

HOTTON : du 25/08/2007 au 26/08/2007
Envol de 30 montgolfières, baptêmes de l'air, animations, aéromodélisme, humoristes, cochon à la broche.

La manifestation débute le samedi soir par un premier vol suivi d'un souper spectacle ouvert à tous. Le second vol à lieu le dimanche tôt dans la matinée. Vers dix heures, les épreuves intellectuelles sont proposées aux équipages. Il s'en suit le concert apéritif joué par la Fanfare Royale de Hotton et, pour repas de midi, le traditionnel cochon à la broche. Dans le courant de l'après-midi, les jeux inter nacelles sont proposés aux équipages. Le troisième et dernier vol de la compétition et vol postal en soirée (vers 18 heures). En clôture de meeting, proclamation des résultats et remise des souvenirs.

HOT 01

HOT 02

HOT 03

HOT 04

HOT 05

HOT 06

HOT 07

HOT 08

 

 

06:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hottolfiades, hotton |  Facebook |

Ratatouille

18709674_w434_h578_q80

Le rat bleu Remy a toujours rêvé d'être un grand cuisinier. Or, par un concours de circonstances, il se retrouve à Paris, près du restaurant du défunt chef Auguste Gusteau. Encouragé par le fantôme de ce dernier, Remy pénètre dans la cuisine et y concocte une soupe délicieuse. Le chef Skinner en conclut qu'elle est l'œuvre du timide apprenti Linguini. Désireux de garder sa place, ce dernier décide de faire équipe avec le petit rongeur. Ainsi, caché sous sa toque, Remy le manipule tel un marionnettiste afin de lui faire exécuter d'exquises recettes. Le stratagème fonctionne au point que Linguini gagne le cœur de sa consœur Colette. Entre-temps, l'autoritaire et méfiant Skinner découvre que son apprenti est le fils légitime de Gusteau. Il met alors tout en oeuvre pour l'empêcher d'hériter du prestigieux restaurant.

Réalisé par Brad Bird, avec Guillaume Lebon, Thierry Ragueneau, Camille.

Ratatouille est le meilleur film d'animation du moment. Il s'agit plus que de l'animation pour les petits avec l’ajout d’une dimension définitivement plus adulte à l'ensemble. Le film est unique pour son originalité et son inventivité, tant sur le plan de l'histoire que des dialogues et des dessins. Le ton est juste, la musique pour une fois est utilisée avec parcimonie, le doublage est très bon. Côté technique c'est la perfection : le graphisme de l’ambiance mi-nostalgique mi rêvée de Paris est génial. L'animation réinvente la notion de mouvement et de liberté avec une fluidité à tomber et un rythme emballant. Avec son scénario achevé, ses idées à foison et ses rebondissements, « Ratatouille » est un film sans temps mort qui délivre, tout en finesse, des messages sur la tolérance, les a priori et le courage ... Du pur bonheur!

 

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ratatouille, films |  Facebook |

15/08/2007

2007, Forêts, Parcs et Réserves Naturelles en Wallonie

 

Repository

La diversité de ses paysages, ainsi que son climat ont donné à la Wallonie des richesses naturelles inestimables. C’est ce patrimoine naturel remarquable, fruit des interactions séculaires entre l’homme et la nature, que nous vous invitons à découvrir cette année.
Cette nature, déjà bien connue des promeneurs et des touristes, s’offre à vous à travers les milliers de kilomètres de promenades balisées que vous pourrez parcourir tout au long de l’année, à pied, à vélo, à cheval,…
Jusqu’il y a peu, la fonction économique de la forêt fut pratiquement la seule prise en considération. Ce n’est qu’à partir des années 60 que le concept de la « forêt des loisirs » commence à se répandre. Il faut attendre le début des années 70 pour que le rôle social de la forêt soit mis en avant et que l’on en fasse un lieu de ressourcement et de délassement avec la création d’aires d’accueil, de sentiers didactiques et de musées.
De 1866 à 2006, la superficie forestière wallonne n’a fait que croître. En 140 ans, elle est passée de 315.648 ha à 544.800 ha. Près de 80 % des forêts belges se situent en Wallonie, où environ un tiers du territoire (32 %) est sous couvert forestier. Plus de 60 % de la forêt wallonne se situent en Ardenne.
La forêt wallonne est particulièrement variée et équilibrée. Elle tient sa diversité de son histoire, de sa situation géographique et de sa gestion actuelle associant productions et attraits touristiques. Ces différents facteurs contribuent à structurer la forêt wallonne en une mosaïque de peuplements variés. Ceux-ci sont composés majoritairement de feuillus dont on compte 53 essences indigènes, représentant 52% de la forêt wallonne. Au total, la flore wallonne dénombre 355 espèces forestières. A cette diversité végétale correspond une grande diversité animale, avec 32 mammifères, 75 oiseaux, 8 amphibiens et 4 reptiles.
La Région Wallonne a décidé de mener une politique ambitieuse de conservation de la nature. Pour mettre en œuvre cette stratégie, des zones protégées ont été créées. Celles-ci bénéficient de statuts de protection différents, en fonction de l’objectif poursuivi. NATURA 2000 (13% du territoire wallon), les Réserves naturelles et forestière, les Zones humides, les cavités souterraines, les Sites classés en font partie, ainsi que les Parcs Naturels. Ces derniers, au nombre de 9, couvrent 19% du territoire wallon. Leur particularité est de mettre au centre de leurs préoccupations la nature et l'homme. Leur rôle est de protéger le patrimoine (naturel, culturel, bâti) tout en assurant le bien-être de la population et le développement économique et touristique de la région.



FOR 01

FOR 02

FOR 03

FOR 04

FOR 05

FOR 06

FOR 07

FOR 08

FOR 09

FOR 10

 

 

Nuit européenne des chauves souris : 25 août 2007

 

 

nec25aout2007

Des animaux étranges... une rencontre renversante  

La Nuit Européenne des Chauves-Souris est un événement passionnant, qui vaut le détour. Tout le monde est le bienvenu : petits et grands, connaisseurs, curieux, touristes, ceux qui ont peur et ceux qui ne craignent rien, amateurs de mystère, scientifiques, « Mr et Mme Tout le monde » … chacun pourra y trouver son compte et passer une agréable soirée. 

Les chauves-souris sont généralement mal-aimées du grand public. Un nombre incroyable de légendes courent à leur sujet (comme « Les chauves-souris se prennent dans les cheveux ! »), légendes qui ne sont que pure fantaisie ! Bien entendu, les Dracula et autres histoires de vampires n’ont rien fait pour améliorer leur image. Mais soyons francs, vivant la nuit alors que nous dormons, elles nous sont surtout fort méconnues. Selon le bon vieux précepte, « on ne défend bien que ce qu’on connaît bien », alors partez à la découverte de ces passionnants mammifères.

Beaucoup de menaces pèsent sur ces animaux. Dégradation des territoires de chasse, destruction des gîtes de reproduction, perturbations durant l’hibernation, utilisation de pesticides, les causes de leur disparition sont, malheureusement, multiples. La Nuit Européenne des Chauves-souris est donc une occasion unique d’approcher ces animaux et de mieux comprendre leur mode de vie.

Programme complet : www.chauves-souris.be
cartenec2007

 
myomyo04
nycnoc04

"Et après" de Guillaume Musso

420301830_L

Résumé du livre 

– Nathan, regardez le garçon à l’anorak orange
Bon sang, Garrett, pourquoi voulez-vous que je le regarde ?
Parce qu’il va mourir.
Moins d’une minute plus tard, l’adolescent se tire une balle dans la tête. Et c’est ainsi que Nathan Del Amico, brillant avocat new-yorkais, découvre l’étrange pouvoir de Garrett Goodrich. Qui est ce Garrett Goodrich ? Un cancérologue chevronné, directeur d’un important centre de soins palliatifs. Il n’a rien d’un illuminé et pourtant il se dit capable de prévoir la mort. Il prétend avoir une “ mission ” : accompagner ceux qui vont mourir jusqu’aux frontières de l’Autre Monde pour qu’ils quittent la vie en paix avec eux-mêmes. Très ébranlé, Nathan comprend que Garrett est entré en contact avec lui pour le préparer à mourir. Mais il est bien incapable d’imaginer ce que la rencontre avec cet homme va déclencher dans sa vie, et dans celle de ceux qu’il aime. Nous assistons avec ce roman à la naissance d’un style Musso où l’on retrouverait l’émotion d’un Marc Lévy, la mise en scène d’une Patricia Cornwell, et une intrigue aux rebondissements très Sixième Sens.

Un roman est sympathique mais sans grand intérêt et se compose d'une multitude de clichés, le tout saupoudré de surnaturel, de romantisme et de crainte. Curieusement, on se sent poussé à tourner les pages, à finir l'histoire, alors qu'elle n'a rien d'extraordinaire en soi. Le livre se lit vite, très vite même si l’écriture n'a rien d'inoubliable. On n'ira pas jusqu'à dire que l'on attend la suite avec impatience mais il faut avouer que ce roman donne envie de lire les parutions précédentes, histoire de se faire une véritable opinion à propos de l’auteur.

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guillaume musso, et apres |  Facebook |

14/08/2007

Fête des Artistes à Chassepierre

 

carte3-copie

Durant deux jours, tout un village se laisse tournebouler par la venue des quelque 200 artistes nomades qui ont choisi la vie au grand air et le transforment en un théâtre à 360°. Chassepierre est le plus ancien festival du genre en Europe. Un dépaysement assuré en se cultivant et en s'amusant… Un festival à découvrir en famille, en groupe de copains ou également avec son entreprise. Toutes les formules sont possibles pour marier dépaysement, culture et amusement.

Programme sur : http://www.chassepierre.be

 

 

 

06:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fete des artistes, chassepierre |  Facebook |

Le Labyrinthe de Pan

 

18680999_w434_h578_q80

Espagne, 1944. Fin de la guerre. Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste. Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté. Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter...

Réalisé par Guillermo Del Toro, avec Ivana Baquero, Sergi Lopez, Doug Jones.

Ce conte sombre nous fait voyager à travers un monde chaotique et monstrueux, celui de l'Espagne franquiste. Un monde dont une jeune fille veut s'échapper absolument. Un voyage entre deux mondes et deux cauchemars. Un film qui oscille entre réel et irréel, qui hésite entre politique et idéologie niaise. La partie féerique est lourdement illustrée, hésitant maladroitement entre effroi et absurdité. Le traitement réservé au côté historique n'est guère plus convaincant. Les idées sont là mais ne sont malheureusement qu'à demi exploitées.

06:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le labyrinthe de pan, films |  Facebook |