30/06/2007

Palio di Siena : 2 juillet et 16 août

PALIO 01

 

Attachés à leur ville par un amour qui frise le fanatisme, les Siennois revivent avec le Palio l’histoire des libertés communales et de la gloire militaire de la République. Jeux, fêtes, courses ne manquèrent jamais à Sienne. C’est à une fête violente et aussi vraie que la vie, que les Siennois ont confié le mythe de la grandeur d’un Etat qui n’est pas tout à fait mort. Du jour où, au milieu du XVIe siècle, la République tomba et où prit fin l'orgueilleuse indépendance siennoise, les Contrade se firent un devoir de représenter les Compagnies militaires qui avaient cessé toute activité et dans lesquelles ils constituaient en milice leurs habitants aptes du service armé. Les Contrade, au nombre de dix-sept, sont des organismes territoriaux, nés en même temps que la ville qui réunissent les citoyens d’un quartier. Ces Contrade ont des noms symboliques et pittoresques : Tartuca (Tortue), Onda (Onde), Lupa (Louve), Nicchio (Conquille), Oca (Oie), Istrice (Hérisson), Drago (Dragon), Civetta (Chouette), Chiocciola (Escargot), Pantera (Panthère), Aquila (Aigle), Bruco (Chenille), Leocorno (Licorne), Valdimontone (Mouton), Giraffa (Girafe), Selva (Forêt), Torre (Tour). Le Palio, cette course qui se déroule deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août, n'est pas une célébration en marge de la vie quotidienne. La fête est consacrée à la Vierge, Patronne de la ville - à Sainte Marie de Provenzano en juillet, à Notre Dame de l’Assomption en août - et remonte au XIe siècle. Si les Siennois semblent complétement hors d’eux-mêmes pendant ces deux jours, c’est parce que, en quelques instants pendant les trois tours rapides qui constituent cette compétitìon tumultueuse et confuse, se condensent des années d’attente anxieuse, de sacrifices et d’espérances. En effet, le Palio est chance et malchance. Le Palio est une course désintéressée (la «Contrada» gagne un drapeau de soie peint selon des thèmes figuratifs traditionnels), mais elle suscite l'intérêt le plus passionné qui se puisse imaginer. C'est un peu comme si tous les Siennois avaient mis en jeu leur propre vie. La coquille du Campo a une histoire architectonique complexe. Elle est le coeur de Sienne, le centre de sa vie civile, des fêtes, des célébrations religieuses, le lieu où l’on fait un brin de causette, en été, tandis que les enfants jouent. Le Campo est à la mesure de l’homme. C’est une île. Point de voitures; rien que l’homme, sa voix, ses pas. La nuit, c’est le silence. Quand se court le Palio, la place est délimitée par des tribunes que l’on dresse spécialement pour ce jour. La piste qui l’entoure est recouverte de tuf. Elle redevient ainsi la place antique d’une Commune qui semble surgir de la campagne. Les Siennois aiment les couleurs de leur quartier: les jours de Palio, ils portent des foulards, des cravates et même des vêtements qui les rappellent; c’est avec ces couleurs qu’on salue ceux qui naissent et ceux qui meurent. Le Palio est la fête de la ville, la fête de son unité territoriale et historique. La «mossa», c’est à dire le départ, est peut-être, de façon paradoxale, le moment essentiel de la course. Les chevaux se placent entre deux cordes, suivant un ordre fixé par le sort. Le dixième est le dernier; il prend son départ lancé. Quand il entre dans l’espace qui lui est réservé par la deuxième corde, le starter fait sauter le système de cordes et ils partent tous, dans une course frénétique, bouleversante, imprévisible. Cette course est dangereuse. Les jockeys chevauchent à cru et ont le droit de se gêner avec les nerfs de boeuf. Ce qui compte, c’est de vaincre. Suivent le triomphe, les chants, les coups, la bénédiction du «chiffon», les diners, les cortèges, les fêtes jusqu’en septembre. S’il y a un moment privilégié du Palio pour comprendre à quel point il est un heurt de passions, un enthousiasme effréné, c’est celui qui suit la course. La joie et les pleurs n’ont pas de limites, ne connaissent pas de nuances. Ils sont entiers, durent des jours et des jours; ils sont un stimulant continuel, prétexte de moqueries, de sarcasme ou d’amertumes.

 
PALIO 02

 

PALIO 03

 

PALIO 04

 

PALIO 05

 

PALIO 06

 

PALIO 07

 

PALIO 08

 

PALIO 09

 

PALIO 10

 

PALIO 11

 

PALIO 12

 

PALIO 13

 

PALIO 14

 

PALIO 15

 

 

07:00 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : italie, palio de sienne |  Facebook |

29/06/2007

6ème édition des "Médiévales de la Citadelle de Namur"

Namur 09

 

Le visiteur pourra flâner dans un bourg, en plein milieu du 14ème siècle où dès potron-minet planera le souffle de l’Amour et de la Sorcellerie, thème choisi pour la sixième édition des Médiévales.

L’effervescence de la Cité trouvera son apogée dans le nouveau spectacle proposé par la Confrérie de la Malemort « Au temps de la Vouivre ».

Les Médiévales ce sont des heures de spectacles, des centaines d’artistes aux prouesses étonnantes, avec « Arthus et la chambre des supplices », le numéro des Elixirs magiques, des musiciens, un concours de mode médiévale, un marché d’artisans, un campement d’entrainement pour jeunes chevaliers… 

 

Namur 01

 

Namur 03

 

Namur 04

 

Namur 05

 

Namur 06
 
Namur 07

 

 

Namur 10

 

 

TW Classic à Werchter

header

 

Le samedi 7 juillet prochain, TW Classic prendra possession de Werchter. C’est le festival par excellence pour les amateurs de musiques, jeunes et moins jeunes, qui se sentent bien dans leur peau et qui ne ratent pas une occasion de se défouler sur la pop-rock d’hier et d’aujourd’hui. L’affiche est maintenant complète. C’est TOM HELSEN qui ouvrira les festivités. Il sera suivit par les nombreux et grands succès de OMD, P!NK, ANOUK, JOHN FOGERTY et ELTON JOHN & BAND.

Infos : http://www.twclassic.be/2007/fr/content/home.asp

 

Sir Elton John

 

 

Tom Helsen

 

 

OMD

 

 

 

American Style Music Festival

Aujourd’hui, la réputation du Festival Country de Cerexhe n’est plus à faire. C’est avec impatience que ce grand événement musical est attendu par de nombreux amateurs.

La volonté du Comité est de présenter un spectacle de qualité, en jouant sur la diversité et en accueillant de véritables artistes venant de France, d’Allemagne, de Hollande, d’Angleterre, de République Tchèque et bien entendu de Belgique.


Du jeudi 12 juillet au dimanche 15 juillet 2007, tout sera misé sur le visuel, le show, la virtuosité. Une grande vedette le samedi soir en la personne de Michaël Jones, journée explosive et familiale le dimanche 15 avec une présentation très éclectique de la musique américaine.

 

 

Toutes les informations se trouvent sur le site : http://www.countrycerexhe.be/home.htm.

Un grand spectacle à ne pas manquer, d'autant plus que les bénéfices de l’American style Music Festival sont rétrocédés principalement à la recherche médicale et à la jeunesse défavorisée. Bravo!

 

 

La momie d'Hatschepsout retrouvée

11g129

 

Grâce à des tests ADN et à l'analyse d'une dent, les autorités égyptiennes ont annoncé avoir établi qu'une momie découverte il y a plus d'un siècle était celle de la reine Hatchepsout, l'une des rares femmes pharaons et l'un des souverains de l'Égypte antique les plus mystérieux.

 

01049255

 

La momie avait été mise au jour sur le site de la Vallée des rois en 1903 mais n'avait pas été identifiée avant d'être amenée il y a deux mois au Musée égyptien du Caire pour analyse. Cette découverte archéologique est considérée en Égypte comme la plus importante depuis celle de la tombe du pharaon Toutankhamon en 1922.

 

01049149

 

Des tests ADN et l'analyse d'une molaire trouvée dans une boîte contenant des organes embaumés de la reine se sont avérés déterminants pour procéder à l'identification. La forme de la dent correspondait parfaitement à un trou dans la mâchoire de la momie.

 

180

 

Hatchepsout, qui se désignait sous le nom de pharaonne, s'habillait comme un homme et portait une barbe postiche, a régné au 15e siècle av. J-C., exerçant plus de pouvoir que deux autres femmes célèbres de l'Égypte antique: Cléopâtre et Néfertiti. Lorsque son règne a pris fin, toutes les traces de la souveraine de la 18e dynastie ont mystérieusement disparu, y compris sa momie.

Hatchepsout aurait volé le trône à son jeune beau-fils, Thoutmosis III. Son règne de 21 ans fut le plus long parmi les reines de l'ancienne Égypte, s'achevant en -1483 avant J-C.

 

p-20040209-000NHQ

 

Le site antique de Thèbes, sur la rive gauche du Nil dans l'actuelle ville de Louxor, abrite un temple funéraire construit en hommage à Hatchepsout, au milieu de la Vallée des rois et de la Vallée des reines. Après la mort de la souveraine, son nom a été effacé des écrits officiels suite à une probable vengeance de son beau-fils. Elle fut l'un des pharaons bâtisseurs les plus prolifiques.

14:53 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hatschepsout, egypte ancienne |  Facebook |

26/06/2007

Le Concile de Pierre

18669873_w434_h578_q80

Laura Siprien se demande si elle n'est pas en train de perdre la raison.
Cauchemars et hallucinations la plongent depuis quelques semaines dans une angoisse incontrôlable. Qui est vraiment son fils Liu-San ? D'ou vient-il ? Que signifie l'étrange marque apparue sur son torse ? Quelques jours avant son septième anniversaire, l'enfant est enlevé. Persuadée de savoir où il a été emmené, Laura se jette à corps perdu dans un périple aux confins de l'étrange et du fantastique.

Film réalisé par Guillaume Nicloux, avec Monica Bellucci, Catherine Deneuve, Moritz Bleibtreu.
 

Quand on sait comment l'adaptation d'un roman de Jean-Christophe Grangé peut être casse-gueule, on pourra dire que Guillaume Nicloux, lui, ne s'en sort pas trop mal, fidèle à son style habituel, à ses effets de caméra. Il arrive à créer l’ambiance noire d’un thriller captivant qui nous emmène dans un univers de stress et de peur, de surnaturel et de transmission de pensée. On nous montre, cependant, une Monica Belluci très fragile avec une présence atone et un jeu inexpressif. Le film perd en force à cause d’un scénario alambiqué, d’un final guignolesque et d’une Catherine Deneuve peu crédible dans son rôle. On reste souvent perplexe face à une interprétation machinale d’un scénario brouillon.

07:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le concile de pierre, films |  Facebook |

25/06/2007

Lady Chatterley

18680450_w434_h578_q80

 

Dans le château des Chatterley, Constance coule des jours monotones, enfermée dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, au coeur de la forêt de Wragby, elle fait la connaissance de Parkin, le garde-chasse du domaine. Le film est leur histoire. Le récit d'une rencontre, d'un difficile apprivoisement, d'un lent éveil à la sensualité pour elle, d'un long retour à la vie pour lui. Ou comment l'amour ne fait qu'un avec l'expérience de la transformation.

Un film réalisé par Pascale Ferran, avec Marina Hands, Jean-Louis Coulloc'h, Hippolyte Girardot.

 

Parallèle entre la nature saisonnière et l’éclosion des corps et des désirs, « Lady Chatterley » (film aux cinq Césars) narre l’histoire d’un amour charnel montré dans tout son naturel. Ce film, qui prend son temps, dresse au travers de ses personnages un beau tableau du désir et de la liberté en transcendant les classes sociales. Les plans aux couleurs chatoyantes, aux lumières éclatantes sont travaillés et soutenus par une photographie magnifiquement belle, un usage parcimonieux de la musique. Aucune image n’est choquante ni excessive, malgré la véhémence de la passion des personnages.

07:15 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lady chatterley, films |  Facebook |

24/06/2007

Jugez-moi coupable ( Find me guilty)

18660694_w434_h578_q80

Jugez-moi coupable est inspiré par l'histoire vraie de Giacomo "Jackie Dee" DiNorscio, un membre de la famille Lucchese. De fait, les dialogues de la majeure partie des scènes du prétoire sont tirés des minutes mêmes du procès. Déjà incarcéré pour trente ans, Jackie se voit offrir une réduction de peine s'il témoigne contre ses amis les plus proches. Dégoûté par la bureaucratie du système pénal et refusant de trahir sa "famille", Jackie décide d'aller au procès à la fois en tant qu'inculpé et en tant qu'avocat. Avec son humour extravagant et outrancier, sa détermination farouche et sa loyauté sans faille, il devient vite la vraie vedette de ce procès, ne cessant de surprendre le juge, le jury, sans parler de ses co-inculpés plus ou moins sceptiques...

Film réalisé par Sidney Lumet, avec Vin Diesel, Peter Dinklage, Linus Roache.

 

L'authenticité de cette histoire est retranscrite avec perfection. Vin Diesel prouve de façon exceptionnelle sa capacité à endosser des rôles où on ne l'attend pas. Il défend sa famille avec des dialogues et un franc parlé particulier teinté de cynisme et d'humour noir. Son jeu est net, précis et naturel. Le film mélange subtilement les doses d'humour et d'émotions intenses.

17:11 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jugez-moi coupable, films |  Facebook |

Jean Michel Jarre

album_thumb

 

Jean Michel Jarre a tout au long de sa carrière développé une recherche musicale intense. Déjà dans les années 1970, il se démarque en réussissant quelques compositions là où les autres balbutient encore. En 1976, l'album Oxygene est une révolution. Jean Michel Jarre crée une œuvre électronique accessible au grand public, tranchant radicalement avec les musiques industrielles de l'époque comme celle de Kraftwerk. Au delà d'un succès planétaire, il montre que la musique électronique peut être mélodieuse et agréable, ouvrant la voie à d'autres artistes. Pour ses compositions, en plus des synthétiseurs, il utilise des instruments originaux et peu utilisés comme la harpe laser (utilisée principalement pour son côté spectaculaire en concert), le Theremin, les steel drums, l'orgue de Barbarie, ou encore certains appareils fabriqués spécialement pour lui. En 2004, avec Aero, Jean Michel Jarre sort le premier album composé et réalisé en son 5.1, développant ainsi une musique qui immerge totalement l'auditeur.

Jean Michel Jarre a également inventé le concept de méga-concert, appelé aussi Ville en concert : un spectacle mêlant sa musique électronique avec des jeux de lumières et des effets pyrotechniques. Le site du concert tient également une grande place dans le spectacle. Jean Michel Jarre met en valeur les monuments par des jeux de lumière, projette des images gigantesques sur les façades des immeubles, utilise les toits des bâtiments comme base de lancement de feux d'artifices, etc. De plus, la gratuité de certains de ses concerts lui permet d'attirer des foules de plusieurs millions de personnes.

Sa volonté de fédérer les cultures au travers de la musique le pousse généralement à faire venir sur scène des artistes locaux, et à utiliser la plupart du temps l'orchestre symphonique local ou national pour jouer ses morceaux.

Inaugurant son concept de Ville en concert en 1979 place de la Concorde à Paris, qui attire plus d'un million de personnes, il illumine ensuite les plus grandes villes du monde : Houston, Moscou, Le Caire, Athènes, etc.

Ses albums sont : La Cage, Erosmachine, Deserted Palace, Les Granges Brûlées, Oxygène, Equinoxe, Les Chants Magnétiques, Musique pour Supermarché, Zoolook, Rendez-vous, Révolutions, En attendant Cousteau, Chronologie, Oxygène 7-13, Odyssey Through O2,  Metamorphoses, Sessions 2000, Geometry of Love, AERO, Téo & Téa (album sorti le 26 mars 2007).

 

aid-61679_1

 

 

16:52 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jean michel jarre, teo tea |  Facebook |

23/06/2007

Les Feux de la Saint-Jean

JEAN 01

 

La 2e grande fête populaire de la capitale du Hainaut, après la traditionnelle Ducasse de Mons, a lieu le vendredi 29 juin 2007. Chaque année, l'ASBL "les Feux de la Saint Jean" vous invite à suivre les cortèges, de la Grand'Place à la place Nervienne, pour y allumer le feu.
La fête des Feux de la Saint-Jean est issue des fêtes solaires, qui remontent aux civilisations antiques. On y voit clairement les fêtes orientales importées en Occident par les peuples d'origine aryenne : Perses, Égyptiens, Grecs, Romains, Germains, Celtes et Scandinaves. On honore les deux équinoxes (de printemps et d'automne) et les deux solstices (d'été et d'hiver). Quelle que soit la gestion du sacré de chaque civilisation, on fête au solstice d'été le retour de la fertilité, on implore les divinités pour favoriser les moissons, si vitales en ces temps anciens, on exorcise le malin, le diabolique. C'est le Dieu soleil qui est célébré, et pour toute divinité, il faut un symbole. Le feu était tout indiqué pour représenter le soleil, aussi fut-il choisi comme son emblème le plus parfait. La civilisation judéo-chrétienne s'est adaptée au culte païen en intégrant ses plus fortes célébrations fixées d'après le calendrier solaire. Ainsi, ce n'est pas du tout un hasard si la naissance du Christ est fêtée au solstice d'hiver (le 24 décembre, le jour le plus court de l'année).

Mais quant est-il à Mons ? Jusqu'en 1822, on y fête la Saint-Jean en allumant des feux dans chaque quartier; un coq en cage est placé à côté de chaque feu Les foyers sont alimentés par le bois récolté par les enfants. A la Saint-Jean a lieu aussi un concours de chants dont le premier prix est un coq vivant. Raison pour laquelle celui-ci est promené dans la ville en tête de cortège. En 1822, à l'instar de nombreuses cités, le Collège des Bourgmestre et Échevins interdit les feux de la Saint-Jean. Probablement faut-il y voir la conséquence d'un incendie survenu lors de cette fête dans une ville du Royaume. Cependant, on fêtera encore la Saint-Jean jusqu'en 1870 (des tables à bougies remplaceront les feux). Les feux renaissent à Mons le 23 juin 1990. La recette est simple, des cortèges aux tambours parcourent la Ville pour annoncer la mise à feu d'un bûcher sur la Place Nervienne. De nombreuses animations culturelles se déroulent sur cette place et dans les casemates toute la soirée. Très vite, il semble évident qu'il n'y a pas lieu d'effectuer une "restauration" des Feux de la Saint-Jean comme cela a été réalisé sous la houlette du Chanoine Puissant pour la procession du Car d'Or à Mons. Au contraire, il s'agit ici de réinterpréter ce culte ancestral au 21e siècle. C'est dès lors avec beaucoup de liberté que la rénovation est en cours dans une version contemporaine. Il n'y a pas de costumes moyenâgeux ni de reconstitution historique. Depuis le 23 juin 1990, la fête a considérablement évolué. Aujourd'hui, on compte plus de 15.000 personnes lors de l'allumage du feu.

 

JEAN 04

 

 

JEAN 02

 

JEAN 03


06:45 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux de la saint-jean, mons |  Facebook |

22/06/2007

Montgolfiades de Hélécine

Traditionnellement, le Domaine provincial d’Hélécine organise chaque année au mois de juin un envol de montgolfières. L’évènement est agrémenté durant toute l’après-midi de nombreuses activités récréatives à l’attention du grand public.

Au programme, ce sont une vingtaine de ballons qui devraient prendre les airs en début de soirée le 23 juin 2007 si le temps le permet. Un départ groupé qui se doublera de l'habituel challenge du Belgian Balloon Club, à savoir la chasse au renard.

Pour rappel, le fameux goupil n'est autre qu'une montgolfière qui part avec quelques minutes d'avance. À son atterrissage, elle marque le sol. Reste ensuite aux aérostats suivant à lâcher un marqueur le plus près possible de la trace précitée. Mais si cette partie reste invisible au grand public, le décollage, lui, est chaque fois très suivi.

 

MO 00

 

MON 00

 

MON 01

 

MON 02

 

MON 03

 

MON 04

 

MON 05

 

MON 07

 

MON 08

 

MON 09

 

MON 10

 

MON 11

 

10:21 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montgolfiades, helecine |  Facebook |

21/06/2007

Bruxelles : capitale de la bande dessinée murale

Il ne faut pas rater le "parcours BD à Bruxelles" qui a vu près d'une trentaine de murs de la capitale se couvrir de personnages monumentaux, hauts en couleurs et dans les situations les plus cocasses. Sans se prétendre du Grand Art, voilà néanmoins de l'art… très grand!

Ange

 

Ange

 

Asterix

 

Astérix

 

Billy the Cat

 

Billy the Cat

 

Blake et Mortimer

 

Blake et Mortimer

 

Bob et Bobette

 

Bob et Bobette

 

Boule et Bill

 

Boule et Bill

 

Brousaille

 

Broussaille

 

Cori le mousaillon

 

Cori le mousaillon

 

Cubitus

 

Cubitus

 

Isabelle

 

Isabelle

 

la patrouille des castors

 

La patrouille des Castors

 

Le Chat

 

Le Chat

 

le Passage

 

Le Passage

 

le Petit Jojo

 

Le Petit Jojo

 

Le Scorpion

 

Le Scorpion

 

Lincoln

 

Lincoln

 

Lucky Luke

 

Lucky Luke

 

Martine

 

Martine

 

Neron

 

Neron

 

Nick

 

Nick

 

Odillon Verju

 

Odillon Verju

 

Olivier Rameau

 

Olivier Rameau

 

Passe moi le ciel

 

Passe moi le ciel

 

Projet Terre Neuve

 

Projet Terre Neuve

 

Quik et Flupke

 

Quick et Flupke

 

Ric Hochet

 

Ric Hochet

 

Tintin

 

Tintin

 

Victor Sackevile

 

Victor Sackevile

 

Quinzaine de la Bande Dessinée à Bruxelles

large_455536

 

La Quinzaine de la BD de Bruxelles se déroulera du 15 juin au 1 juillet 2007 à la Centrale Electrique. Capitale de la Bande Dessinée, Bruxelles ne compte plus ses pignons décorés par des auteurs de BD, ses librairies spécialisées, ses écoles de BD… De nombreuses expositions seront proposées dans le cadre de cet événement. Un grand nombre d'autres activités seront également organisées (rencontres, dédicaces, concert, débats...) et des auteurs invités: la ville sera en fête pendant toute la quinzaine! Ca va buller à Bruxelles! Les expos sont installées depuis vendredi 14 juin ; dépêchez-vous : il vous reste peu de jours pour les visiter !

Site web : http://www.bruxellesbd.be/

 

14:53 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quinzaine de la bd, bruxelles |  Facebook |

19/06/2007

Ommegang de Bruxelles

sch200211130783-011

 

L'Ommegang est un cortège folklorique bruxellois. Cette manifestation trouve son origine dans les grands cortèges de notables, de cavaliers et de géants que, sous le nom générique d'ommegang, on retrouve un peu partout en Belgique et dans le Nord de la France. Elle commence à la place du Sablon et se termine par un spectacle sur la Grand-Place. Chaque début juillet, on y commémore la Joyeuse Entrée de Charles-Quint à Bruxelles en 1549. On y dénombre environ 1 400 figurants, dont plusieurs cavaliers, habillés en costume d'époque. Il y a aussi des géants tels l'Archange Saint-Michel, Sainte-Gudule ou encore le cheval Bayard. Avant la venue de Charles-Quint, il s'agissait d'une simple procession en l'honneur de Notre-Dame du Sablon.

Ce spectacle extraordinaire aura lieu le mardi 3 et le jeudi 5 juillet 2007 de 21 heures à 23 heures.
Pour plus d'informations, visitez le site http://www.ommegang.be/.

 

 

 

23:14 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ommegang, bruxelles |  Facebook |

Cirque du Soleil

SOLEIL 01

 

Le Cirque du Soleil, compagnie de nouveau cirque, se singularise par des numéros ne recourant pas à des animaux tout en donnant la part belle à des artistes de mime et à des acrobates, est sise à Montréal, dans le quartier Saint-Michel. Fondé en 1984 par Guy Laliberté et Daniel Gauthier, l'entreprise compte plus de 3 000 salariés, animant huit spectacles en tournée (sous chapiteau) qui tournent parallèlement sur la planète et six autres spectacles permanents, tous à thématiques différentes.

Les spectacles en tournée : Saltimbanco, Alegría, Quidam, Dralion, Varekai et tout dernièrement Corteo, Delirium et Kooza. Les spectacles permanents: Mystère (Las Vegas), O (Las Vegas), La Nouba (Orlando), Zumanity (Las Vegas), KA (Las Vegas) et Love (Las Vegas).

Deux nouveaux spectacles permanents sont prévus, l'un à Tokyo Disney Resort en 2008 et l'autre à Macao. Un nouveau spectacle de tournée sera lancé à Montréal le 19 avril 2007, il porte le nom de Kooza.

Le Cirque du Soleil lance la tournée européenne de Varekai à Anvers du 30 octobre au 2 décembre 2007.

Je vous invite à faire plus ample connaissance avec le Cirque du Soleil sur leur site : http://www.cirquedusoleil.com/CirqueDuSoleil/be/default.htm. Je respecte la demande du Cirque du Soleil de "ne pas apposer du matériel provenant de leur site sur mon blog (images, vidéo, visuels, logos, musique). Ces restrictions leur permettent de protéger leur propriété intellectuelle et le travail de leurs artisans."

 

 

18:12 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cirque du soleil |  Facebook |

Toone

TOONE 01

 

Le Théâtre royal de Toone est un théâtre de marionnettes de tradition populaire bruxelloise actif depuis 1830. On raconte que les marionnettes tirent leur origine d’une ordonnance de Philippe II d'Espagne, fils de Charles Quint, qui détesté par la population, fait fermer les théâtres pour éviter qu’ils ne deviennent des lieux de rassemblement qui auraient accentué l’hostilité à son égard. Les Bruxellois auraient alors remplacé les comédiens par des poechenelles (polichinelles) dans des théâtres clandestins. Au début du XIXe siècle, les théâtres de marionnettes bruxelloises sont l’un des divertissement pour adultes que l’on peut rencontrer dans les quartiers populaires, qui obtiennent le plus de succès. Les marionnettes, sont généralement du type marionnettes à tringle, le manipulateur tient la tringle en métal attachée à la tête de la marionnette, des fils permettent de faire bouger les bras et les jambes. Pendant que ses aides se chargent de la manipulation, le montreur interprète les voix tout en surveillant le public qu’un excès d’enthousiasme amène parfois à lancer toutes sortes de projectiles sur les personnages qui lui déplaise. Le théâtre de marionnettes permet une grande liberté de ton, ne demande pas beaucoup de moyens et peu se déplacer n’importe où. Souvent les montreurs travaillent comme ouvriers la journée et le soir se produisent dans une cave, devant les habitants du quartier. Leur répertoire très varié est emprunté aux légendes populaires, aux histoires de chevalerie ou encore, aux pièces religieuses ou historiques, qu’ils découpent en feuilleton et interprètent très librement suivant leur fantaisie.

Venez passer une soirée agréable chez Toone et consultez le programme sur : http://www.toone.be.

 

TOONE 02

 

TOONE 03

 

TOONE 04

 

TOONE 05

 

TOONE 06

 

 

17:23 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toone, theatre de marionnettes, bruxelles |  Facebook |

15/06/2007

Shrek le troisième

18767239_w434_h578_q80

 

L'ogre Shrek n'avait pas quitté son marécage pestilentiel et épousé sa chère Fiona pour devenir roi. C'est pourtant ce qui risque de lui arriver après que son beau-père Harold clabote soudain sans crier gare. S'il n'arrive pas à dénicher illico un roi avec l'aide de ses fidèles compagnons, l'Âne et le Chat Potté, Shrek deviendra le prochain souverain du Royaume Fort Fort Lointain. Bonjour les ennuis! A moins qu'Artie, le cousin loser de Fiona, ne se laisse convaincre de monter sur le trône à sa place. Mais ce paumé a-t-il vraiment l'étoffe d'un roi?

 

Ce film fait partie de la Saga Shrek et est réalisé par Chris Miller III et Raman Hui. Avec Alain Chabat, Med Hondo, Barbara Tissier.

 

On retrouve tous les éléments des parties précédentes : des scènes d'action délirantes, l'art de manier le mauvais goût, des personnages hilarants, de l'émotion, du détournement de contes de fées et des héros de Walt Disney à la pelle, le langage verlan avec un accent moyennâgeux à mourir de rire. Toutefois, l'humour est un peu en baisse avec des gags qui ont du mal à se renouveler, l'effet de surprise n'est plus là et la fin est assez gnan-gnan.

 

23:30 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shrek le troisieme, cinema |  Facebook |

14/06/2007

23ème Fête de la Musique : 21 juin 2007

gd2007

 

Cette année encore, la Fête de la Musique battra son plein du 21 au 24 juin inclus. De par sa gratuité et par la diversité de ses points d’ancrage territoriaux, la Fête de la Musique mise plus que jamais sur l’accessibilité, le rassemblement et le brassage des publics les plus diversifiés. Avec près de 500 concerts gratuits, tant en Wallonie qu’à Bruxelles, la Fête de la Musique se profile plus que jamais comme l’événement incontournable de ce début d’été. La Fête de la Musique 2007 conciliera ainsi une programmation populaire de qualité avec des rendez-vous multiples et variés. Venez la découvrir en détail en parcourant le site : http://www.fetedelamusique.be/.

Que la Musique commence !

 

22:18 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fete de la musique, 21 juin |  Facebook |

"Le dernier Templier" de Raymond Khoury

dyn001_original_200_312_jpeg_58330_c8939dd9bdebf691d5669760a6fb1bfc

 

Résumé du livre

Grande soirée de vernissage au Metropolitan Museum de New York, où sont présentés les fabuleux trésors du Vatican. Soudain, chevauchant de front, quatre cavaliers en costume de Templiers sèment l'apocalypse parmi les robes longues et les smokings. En quelques minutes, l'exposition vire au carnage. Réfugiée derrière une vitrine, Tess, une brillante archéologue, assiste au pillage. Très vite, elle a le sentiment que ces cavaliers, qui ont disparu dans les ténèbres de Central Park, loin d'être de simples criminels, ont un lien avec la véritable histoire des Templiers. Seul Sean Reilly, un agent du FBI, fait confiance à l'intuition de la jeune femme. Ensemble, ils vont enquêter sur le mystère des Templiers. Ces moines-soldats ne détenaient-ils pas un secret qui, dévoilé, aurait pu faire chuter le Vatican, l'Eglise et la chrétienté tout entière ? Tess et Reilly n'auront que quelques jours pour découvrir ce secret avant que d'autres ne s'en emparent... La puissance du premier roman de Raymond Khoury naît de la confrontation entre une enquête en état d'urgence et la force de l'Histoire. Déjà plus de trois millions de lecteurs dans le monde ont été fascinés par ce roman au souffle rare, où le mystique rejoint le mystérieux.

Un rythme percutant tout d'abord puis qui s'essouffle au fil des pages. 
Au milieu du flot d'avatars du Da Vinci Code, voici un livre intéressant avec toutes les ficelles du genre, à savoir les templiers, les cathares, des meurtres mystérieux. L'ombre d'un secret colossal derrière lequel tout le monde court, et qui pourrait chambouler toute notre civilisation, un secret touchant Jésus Christ, vous tient en haleine, suivant un rythme percutant qui s'essoufle au fil des pages, jusqu'aux toutes dernières pages même si quelques péripéties sont un peu trop rocambolesques.

Genesis

Genesis est un groupe de rock britannique de style progressif, qui a connu un succès important durant les années 1970, 1980 et 1990 avec successivement à la place de chanteur Peter Gabriel, Phil Collins puis Ray Wilson. Les deux premiers jouissent également d'un grand succès grâce à leurs carrières solo.

Avec environ 150 millions d'albums vendus de par le monde, Genesis se classe dans le top 30 des artistes ayant vendus le plus d'albums de tous les temps.

Pour leur première tournée depuis 15 ans, le groupe mythique parcourra les plus grands stades d'Europe et s'arrêtera le 24 juin 2007 au stade Roi Baudouin à Bruxelles pour un concert exceptionnel avec Tony Banks, Phil Collins et Mike Rutherford.

 

 

 

06/06/2007

Indigènes

18653664_w434_h578_q80

 

En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l'armée française, foi en la liberté et l'égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.

 

Film de Rachid Bouchareb. Avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem.

 

A chacun de se forger sa propre opinion sur ce volet de l'histoire que l'on se plaît à passer sous silence, sur ces hommes de courage qui ont contribué à défendre leur pays et n'ont pas reçu les honneurs dûs!

"Indigènes" est un film grandiose emmené par des acteurs qui jouent avec leurs tripes : c'est un chef d'oeuvre qui mérite amplement les récompenses récoltées à Cannes.

 

23:13 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indigenes, films |  Facebook |

Guido Daniele : Peintures éphémères

Vous avez déjà vu les peintures éphémères peintes sur les mains : éléphants, chiens, félins, aigles, pumas, etc.

 

 

Body painting 01

 

Body painting 02

 

Body painting 03

 

Ce sont les œuvres de Guido Daniele, artiste né à Soverato, vivant actuellement à Milan.

 

modella

 

C’est un artiste connu dans le monde entier. Diplômé de l’école de Brera des arts, il a habité en Inde où il est allé à l’école de tankas à Dharamsala. Il a participé à des expositions de groupes d’art puis a commencé à travailler en tant qu’illustrateur hyper-réaliste. Après avoir employé et examiné différentes techniques de peinture, il a amélioré son utilisation d’aérographe. Il peint des arrière-plans pour des films publicitaires et des trompe-l’œil. Il ajoute enfin une nouvelle expérience artistique : la peinture sur corps pour des films publicitaires, des événements de mode et des expositions.

 

Guido Daniele m’a permis de publier quelques-unes de ses œuvres. Je vous invite à faire plus ample connaissance avec son travail au travers des photos ci-dessous et en visitant son site : http://www.guidodaniele.com/

 

Campagne de publicité APEROL

 

Campagne de publicité APEROL

 

Campagne de publicité PANASONIC

 

Campagne de publicité PANASONIC

 

Illustration 01 3_6

 

Illustration

 

Illustration 02 6_6

 

Illustration

 

Peinture 01 2007_casale_monferrato1

 

Peinture Casale Montferrato

 

Peinture 02 2005_scuola_litz4

 

Peinture Ecole de Litz

 

Trompe l'oeil 16_2

 

Trompe l'oeil

 

Trompe l'oeil 26

 

Trompe l'oeil

 

 

Merci à Guido pour m’avoir accordé son autorisation à partager avec vous son inspiration et félicitations à lui ! Merci de respecter son copyright !

 

Grazie a Guido di avermi accordato la Sua autorizzazione da condividere con voi la Sua ispirazione e congratulazioni a Lui !


 

05/06/2007

World Trade Center

18668104_w434_h578_q80
 
11 septembre 2001. Une chaleur étouffante règne dès le lever du jour dans les rues de New York. Will Jimeno, du Port Authority Police Department, se demande s'il ne va pas prendre un jour de congé pour s'adonner à la chasse à l'arc. Il choisit finalement de se rendre au travail et rejoint le sergent John McLoughlin, alors que celui-ci et ses collègues du PAPD commencent leur tournée quotidienne dans les rues de Manhattan. Une journée banale qui commence comme tant d'autres ...
Sitôt l'alerte donnée, cinq policiers, dont McLoughlin et Jimeno, se rendent au World Trade Center et s'introduisent dans les tours jumelles. McLoughlin et Jimeno survivent par miracle à l'effrondrement des gratte-ciel. Ils se retrouvent piégés sous plusieurs tonnes de béton, de charpentes métalliques tordues, de verre et de gravats ...
 
Film réalisé par Oliver Stone. Avec Nicolas Cage, Michael Peña, Maria Bello.
 
Oliver Stone nous a habitué à balancer quelques pavés à la face du système américain, à une réalisation impeccable, des dialogues percutants et une certaine profondeur dans le scénario. Dans ce film, Ston insiste trop sur l'apitoiement. Le personnage du prêtre sauveteur ancien des Marines est quelque peu caricatural. Les dialogues sont d'une grande pauvreté. Le film apparaît comme une lente succession de clichés sans accent sur le côté tragique de l'événement. Le travail des sauveteurs est mal mis en évidence et le fait de limiter le sauvetage à deux personnes fait oublier l'engagement de milliers d'autres volontaires et le nombre de victimes.
 

 

 

18:28 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinema, world trade center |  Facebook |

Il Divo

Il Divo, formé à Londres en 2003 et composé de David Miller, Sébastien Izambard, Urs Buhler et Carlos Marin vient de l'univers très sérieux des Conservatoires. Miller, Buhler et Marin bénéficient d'une évidente formation de chanteurs lyriques. Mais ils ont délaissé la prestigieuse carrière qui leur était offerte à l'opéra pour faire connaître au public classique le répertoire un tantinet méconnu de Claude François, Mariah Carey ou Céline Dion.
Le public n'a malheureusement pas suivi le projet, mais Il Divo s'est consolé en vendant cinq millions de copies de leur premier album dans le monde.

Tout le monde connaît les airs qu'ils reprennent et qu'ils prennent soin de les interpréter dans les quatre langues les plus parlées : l'Anglais, l'Espagnol et le Français... Après une telle performance, très appréciée de nos jours, ils ont su prolonger la magie en 2005, avec un disque appeler "Ancora" et un indispensable recueil de chansons de Noël, dont tous les sapins se souviennent. C'est grâce à sa dimension internationale que le quatuor a été également sélectionné pour un événement international et fédérateur : la cérémonie de clôture du Mondial 2006 de football. A vos écouteurs!

15:49 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : il divo, musique |  Facebook |

Euroferia Andaluza

Du vendredi 8 juin à midi au dimanche 10 juin à 24 h, la plus grande féria d'Europe hors d'Espagne proposera ses ambiances folkloriques et culturelles hautes en couleurs ainsi qu'un éventail multiple et varié de palettes gastronomiques.

La quinzième édition de cette manifestation culturelle et festive espagnole, européenne et internationale se tiendra sous l'Atomium.

L'édition 2007 s'articule autour de quatre grands “patios”: Europa, Andalucía, Plaza de España et Calle del Infierno. Chaque patio est le lieu de rassemblement de nombreux artistes et dans les stands, la gastronomie, la danse et les animations sont reines.

Une “Portada” ou porte monumentale de l'EuroFeria accueille le public. Cette année, elle ne sera autre que l'Atomium lui-même dans la perspective majestueuse du boulevard du Centenaire. Il faut relever la présence des représentations de la Région d'Andalousie qui apportera de groupes flamenco et le soleil de sa belle région . La décoration et la disposition des lieux sont conformes et traditionnels des férias andalouses: des “farolillos” (lampions) décorent l'ensemble des casetas, de magnifiques chevaux de pure race espagnole (P.R.E.) seront présents en spectacles et en promenades; des danses typiques de flamenco et de Sevillanas en costumes traditionnels: la “flamenca” pour elle, le “corto” pour lui, mettront le feu à l'ambiance et apporteront les lumières et les couleurs chatoyantes des fêtes andalouses.

Dans les “casetas”, jour et nuit, on pourra apprécier la nourriture, les boissons et la danse dans une ambiance amicale. La gastronomie au goût exquis et aux couleurs méditerranéennes offrira une grande variété de plats typiques espagnols et européens: jambon, “pescaíto frito” (fritures de poisson), paella, etc… et pour achever la veillée, des “churros” (sorte de beignet chaud) au sucre et au chocolat. La “manzanilla” venant de Sanlúcar de Barrameda (Cadix), typique dans toutes les ferias Andalouses, sera la boisson reine de l'Euroferia. La cuisine sera elle, par ailleurs, essentiellement basée sur les produits de la mer.

La Feria est une festivité où l'on se rend en famille. C'est pourquoi les activités s'adressent à tous les âges. Les enfants pourront jouer dans le patio qui leur est consacré: une “Calle del Infierno” (rue de l'Enfer) du style de la Feria de Séville comporte des attractions diverses et variées.

(Source : Hispagenda)

 

 

FERIA 01

 

FERIA 02

 

FERIA 03

 

FERIA 04

 

FERIA 05

 

FERIA 06

 

FERIA 07

 

FERIA 08

 

 

01:19 Écrit par Boubayul dans Culture(s) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : euroferia andaluza, folklore |  Facebook |